9 leçons pour les débutants en amour

Peu importe notre âge ou notre expérience dans le domaine des relations affectives : nous sommes tous encore, d'une manière ou d'une autre, des débutants en amour.
9 leçons pour les débutants en amour

Dernière mise à jour : 17 septembre, 2022

On pourrait dire que, d’une manière ou d’une autre, nous sommes tous des débutants en amour. Peu de dimensions présentent autant de complexités, d’enjeux et de territoires diffus que le champ des relations affectives. Malgré cela, nous nous lançons souvent presque à l’aveuglette, sentant même que nous allons nous planter. Et nous le faisons parce que nous supposons qu’aimer est quelque chose qui en vaudra la peine.

Maintenant, il convient d’intégrer quelques apprentissages, quelques principes de base comme un mode d’emploi. Car s’il est vrai que peu d’expériences sont plus significatives que de tomber amoureux, faisons-le au moins d’une manière qui nous permette de bien sortir de cette aventure.

Que nous soyons nouveaux dans le monde des rencontres et des premières amours ou que nous ayons déjà de l’expérience, il vaut la peine de passer en revue certains de ces drapeaux rouges que nous ne devrions jamais franchir. Après tout, peu importe à quel point nous avançons en tant que société, nous continuons à renforcer des idées déformées sur l’amour et cela peut nous faire tomber dans de véritables pièges de la misère et du malheur.

« Aimer, c’est se reconnaître dans l’autre »

-Eckhart Tolle-

débutants amoureux sur la plage
Dans une relation de couple heureuse, on peut avoir des personnalités et des caractéristiques opposées, mais ce qui doit prévaloir, ce sont les mêmes valeurs et la capacité à se compléter, à savoir trouver des accords.

Leçons pour les débutants en amour

Les débutants en amour sont les adolescents, sans aucun doute. À cette période de la vie, tout est nouveau, intense et on met à peine des filtres ou des limites quand ce sentiment apparaît et nous aveugle. En conséquence, ces dernières années, il y a eu une augmentation de la maltraitance chez les couples âgés de 15 à 20 ans.

Des études telles que celles menées à l’Université de Caroline du Nord mettent en évidence la présence de dynamiques de manipulation. Divers facteurs tels que le mythe de l’amour romantique renforcent tout, du sexisme à des comportements de contrôle considérés comme valides. Il s’agit de dynamiques que l’on pourrait éviter si l’on dispensait une éducation adéquate aux relations affectives.

D’un autre côté, nous pouvons aussi nous considérer comme débutants en amour lorsque, après une longue relation amoureuse ou un mariage, une rupture survient et nous redevenons célibataires pour rechercher une nouvelle relation. Dans ce cas, nous voudrons également nous souvenir ou actualiser ces dimensions du bon amour, celui qui ne blesse ni ne restreint, mais nous permet plutôt de grandir.

1. Les opposés peuvent s’attirer, mais ils ne peuvent pas toujours coexister

C’est une idée qui pullule dans le manuel jamais écrit sur les relations affectives : les pôles opposés s’attirent. Il est vrai que cela peut arriver. Les extravertis peuvent être fascinés par les introvertis et vice versa. Un citadin peut tomber amoureux d’un passionné de nature, et vice versa. Cependant, nous devons être prudents avec ces schémas relationnels.

Vivre avec une personne qui a des valeurs opposées aux nôtres peut être insupportable. Ainsi, le secret des relations heureuses réside dans la complémentarité et dans le maintien des mêmes idéaux, même si chacun a son propre caractère et ses passions.

2. N’oubliez pas que l’amour ne représente pas tout

Parmi les leçons pour les débutants en amour, il y en a une que personne ne peut oublier. La passion et l’affection ne font pas tout dans une relation. En réalité, des relations heureuses et stables reposent aussi sur la confiance, l’empathie, une bonne communication, le respect, etc.

3. Attention aux surprises : quel type de relation recherchez-vous (et l’autre recherche-t-il) ?

Relation ouverte ou fermée ? Sommes-nous polyamoureux ou notre partenaire l’est-il ? Dans le monde des relations, il n’y a pas de contrats ni d’accords préalables, mais il est toujours bon de clarifier le type de lien que nous voulons construire.

Préciser que l’on recherche par exemple un lien exclusif et engagé avec quelqu’un, c’est donner à l’autre une idée très claire de ce que l’on attend de lui.

4. Aimer sans pression : un engagement n’est pas une obligation

L’affection et l’amour doivent toujours partir de la liberté, du respect mutuel et jamais de la pression. Tout lien affectif requiert un engagement authentique de l’un envers l’autre. Cependant, dans ce lien, il n’y a pas de place pour les obligations, les mandats ou la coercition.

Une fois l’amour allumé, il faut le raviver et en prendre soin ; si l’on exerce un quelconque type de force, il finira par s’éteindre.

5. Votre partenaire n’est pas devin

Si quelque chose vous préoccupe, n’attendez pas que votre partenaire s’en rende compte. Les gens ne lisent pas dans les pensées, on ne peut pas deviner ce qui arrive à l’autre.

L’amour, bien que magique, ne nous offre pas de super pouvoirs. Par conséquent, chaque fois que quelque chose vous inquiète ou vous dérange, parlez-en avec votre partenaire.

La capacité de savoir communiquer et de parvenir à des accords avec votre partenaire est ce qui donnera un réel pouvoir à votre relation.

6. L’amour authentique n’est pas inconditionnel

Ne soyez pas dupe. L’amour n’est pas inconditionnel : en réalité, pour être heureux dans une relation, il faut de nombreuses conditions qui doivent être remplies, coûte que coûte.

Vous devez exiger de l’autre des dimensions essentielles telles que la sincérité, le respect, l’empathie, l’humilité, la réciprocité, l’engagement, l’affection, une bonne communication, etc.

7. Votre partenaire n’est pas parfait (et vous non plus)

Les débutants en amour sont des éternels chercheurs de la personne parfaite. D’ailleurs, bien souvent et quels que soient leur âge et leurs relations vécues, ils poursuivent cette envie : trouver l’âme sœur, l’être idéal qui donne un sens à tout.

En tant qu’êtres humains que nous sommes, la perfection n’est pas dans notre ADN. Du moins pour l’instant. Nous sommes tous des êtres faillibles, avec des qualités et des défauts, nous faisons des erreurs et apprenons ; nous pouvons parfois être brillants, mais en privé nous tombons souvent dans la norme, la routine et la prévisibilité. Tout n’est pas un feu d’artifice.

mains en forme de cœur pour représenter l'hypothèse empathie-altruisme
Évitons de chercher la personne parfaite, cherchons une vraie personne qui corresponde à nos valeurs, s’harmonise avec nos envies, nos rêves et nos loisirs.

8. L’amour est une plante qui fane si on la néglige

Tomber amoureux est une expérience sensationnelle ; c’est comme si des milliers de bulles de champagne éclataient dans votre cœur. Cependant, avec le temps, l’amour peut s’étioler à cause de la désuétude, de la monotonie et de la négligence. Les choses dont on ne prend pas soin s’estompent et meurent, et la même chose se produit avec les relations affectives.

Tous les débutants en amour doivent se rappeler qu’aucun sentiment ne peut être tenu pour acquis. Pour que ce qui s’est illuminé un jour de manière inattendue se maintienne, il faut le renforcer et le raviver chaque jour.

9. L’amour durera aussi longtemps qu’il doit durer

Il y a des amours éternelles, et aussi des passions d’une nuit d’été. Une relation ne dure pas toujours aussi longtemps qu’on le souhaite. Parfois, peu importe à quel point vous voulez que le lien survive, un chagrin ou d’autres facteurs que vous ne pouvez pas contrôler peuvent survenir.

L’amour durera aussi longtemps qu’il doit durer, tant que nous vivons le présent et l’instant avec intensité, en donnant un sens à chaque instant. Après tout, c’est ça la vie : donner du sens à chaque heure et seconde vécue, et si c’est avec amour, tant mieux !

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi sommes-nous si dépendants de l’amour
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi sommes-nous si dépendants de l’amour

Si nous ne disposons pas de bases solides sur qui nous sommes et ce que nous méritons, il nous est facile de devenir dépendants de l'amour.



  • Vivolo-Kantor, A. M., Massetti, G., Niolon, P., Foshee, V., & McNaughton-Reyes, L. (2016). Relationship Characteristics Associated with Teen Dating Violence Perpetration. Journal of aggression, maltreatment & trauma25(9), 936–954. https://doi.org/10.1080/10926771.2016.1223774