Le nœud cannabis-tabac : qu'est-ce que c'est et comment le briser ?

31 mai, 2020
Savez-vous ce qu'est le nœud cannabis-tabac ? Nous allons ici essayer de le définir, en identifiant ses principales conséquences.
 

On donne le nom de nœud cannabis-tabac à l’association qui peut se créer avec la consommation de ces deux drogues. Un duo qui, par ailleurs, est plutôt commun. Il faut savoir que le tabac semble faire augmenter la probabilité de consommer du cannabis à un moment ou un autre. Un double problème de dépendance se pose donc.

Traditionnellement, le cannabis n’avait pas été considéré comme un facteur de risque pour fumer du tabac. Or, désormais, on sait qu’il existe une double influence de la part de ces deux substances. Le fait qu’un composé soit un facteur de risque pour la consommation de l’autre est probablement dû à des facteurs individuels, contextuels et propres aux substances, indépendamment de la raison pour laquelle la consommation a commencé.

Un homme victime du noeud cannabis-tabac

Effets du nœud cannabis-tabac

Le nœud cannabis-tabac reflète une situation spéciale. En plus de l’effet que peut avoir la consommation séparée de chacune des substances, il existe des conséquences qui découlent de leur interaction dans l’organisme.

Nicotine

D’un côté, la nicotine stimule le système nerveux central, débouchant sur une amélioration des tests moteurs et sensoriels, de la mémoire et de l’attention. Elle stimule aussi le système nerveux périphérique, faisant augmenter le débit cardiaque et la tension artérielle. En outre, la nicotine produit une tolérance. Le corps s’habitue en effet à cette substance et en réclame de plus en plus pour retrouver les mêmes effets.

 

Le mécanisme à travers lequel le corps, ou plutôt le cerveau, développe une dépendance à cette substance fait que cette dernière provoque l’augmentation de dopamine dans les voies mésolimbiquesou système de récompense.

Cannabis

De son côté, le cannabis est un dépresseur du système nerveux central. Il provoque un état de conscience altéré, de l’euphorie, des altérations au niveau de la perception. Par ailleurs, il intensifie les expériences sensorielles, en endommageant l’attention et la mémoire.

Il génère des épisodes ou augmentation de l’anxiété, de la panique ou une psychosedont l’intensité dépend de plusieurs variables, comme la dose consommée ou les antécédents de consommation.

Au niveau périphérique, le cannabis débouche sur une augmentation de l’appétit, une diminution de la douleur, de la tension artérielle et du rythme cardiaque, une vasodilatation, etc.

Effets conjoints ou de synergie

À court terme, les effets de la consommation conjointe de cannabis et de tabac sont incertains. On dit que le tabac pourrait augmenter le pouvoir renforçant du cannabis en raison de la dopamine. Et, à son tour, le cannabis pourrait provoquer l’augmentation du potentiel addictif de la nicotine.

On relève aussi la possibilité selon laquelle l’un atténuerait les effets adverses de l’autre, en modifiant le degré de tolérance ou de dépendance produites. Les recherches sur ce sujet ne sont cependant pas encore assez nombreuses ; c’est pour cela qu’a surgi, en 2015, dans le Comité National pour la prévention du tabagisme, l’ÉVICT Project, le groupe de travail pour l’étude de la polyconsommation cannabis et tabac en Espagne, qui est financé par le Plan National sur les Drogues.

 

À long terme, le noeud cannabis-tabac est associé à des problèmes respiratoires et parodontaux. On l’a aussi relié, même si les résultats ne sont pas concluants, au développement de troubles psychotiques et à des déficits neurocognitifs.

Facteurs de risque du nœud cannabis-tabac

De nombreuses études ont été réalisées pour tenter d’éclaircir les facteurs liés à la consommation de cannabis-tabac. Cependant, il n’y a aucun consensus à ce sujet. Jusqu’à aujourd’hui, les résultats indiquent que les facteurs sont applicables à n’importe quel type de substance.

Parmi les aspects que nous pouvons détacher, nous retrouvons le genre, l’âge et la culture, qu’il s’agisse des facteurs de risque ou de protection. Cependant, même si cela peut sembler déconcertant, peu d’études prennent ces points en compte. Ces variables, tout comme d’autres (biologiques et génétiques) devraient être incluses pour développer des programmes de prévention.

Sur le plan social, différentes choses peuvent avoir une influence : la structure et l’union familiale, la discipline, les relations affectives et les styles de communication, les attitudes et le comportement familial face à la consommation.

Le noeud cannabis-tabac et les adolescents
 

Comment défaire le nœud ?

Il est important que les institutions promeuvent des mesures régulatrices pour le trafic et la consommation de substances, en plus de mesures préventives dès l’étape scolaire.

Quant au traitement le plus efficace pour en finir avec le nœud cannabis-tabac, il s’agit du traitement combiné des deux substances conjointes ou de façon séquentielle (en stoppant d’abord une substance, puis une autre), commun dans le traitement des addictions. Ce dernier combine un traitement psychologique et pharmacologique individualisé, en prenant en compte les facteurs personnels et contextuels.

L’intervention psychologique a fait ses preuves. On inclut généralement l’entretien motivationnel, la thérapie comportementale et cognitive et la thérapie avec renforcement. Par ailleurs, le traitement pharmacologique est bien établi pour la consommation de nicotine. Cependant, même si les résultats sont prometteurs, son effet n’est pas si net avec le cannabis.

 

 
  • Eriksen M, Ross H, Mackay J. The tobacco atlas, 4rd ed., Atlanta: American Cancer Society – World Lung Foundation, 2012.
  • O’Connor RJ. Non-cigarette tobacco products: what have we learnt and where are we headed? Tob Control. 2012;21:181-90.