Le modèle des cinq grands facteurs de personnalité

23 juillet 2018 dans Théories 0 Partagés
5 grands facteurs de la personnalité

Le modèle Big Five ou modèle OCEAN, ou encore des cinq grands facteurs de la personnalité, est l’un des moyens les plus connus pour structurer votre personnalité. Il est utilisé pour une multitude d’études. Maintenant, en quoi consiste exactement le modèle des cinq grands facteurs de personnalité ?

Ce modèle est basé sur le fait que la personnalité peut être divisée en 5 traits indépendants. Ces traits sont : l’extraversion, le névrosisme, l’agréabilité, l’ouverture à l’expérience et le caractère consciencieux. Connaître les valeurs qu’un individu a en chacun de lui nous permet de connaître sa personnalité.

Afin de mieux comprendre le modèle des cinq grands facteurs, il est important de considérer deux aspects. Le premier est de savoir à quoi ils se réfèrent et comment chacun des traits est décrit, et le second est de connaître les critiques qui en ont été faites. Allons plus loin.

Les caractéristiques du modèle Big Five

L’extraversion

Par ce trait, la disposition de l’individu aux interactions personnelles est évaluée, c’est-à-dire le niveau d’activité et la stimulation que la personne a lorsqu’elle est en relation avec les autres. Elle est aussi étroitement liée au degré de plaisir acquis par les relations sociales.

Des notes élevées dans ce facteur indiquent que nous sommes confrontés à des personnes sociables, bavardes, axées sur les gens, optimistes, amoureuses ou affectueuses. D’autre part, de faibles notes indiqueraient des personnes réservées, sobres, non excitées, silencieuses ou repliées sur elles-mêmes.

cinq grands facteurs de personnalité : le névrosisme

Le névrosisme

Dans le cas de la névrose, nous cherchons à évaluer l’adaptation émotionnelle par rapport à l’instabilité émotionnelle. Ce trait identifie les personnes ayant une tendance à la détresse psychologique, des idées irréalistes, une rumination ou une envie excessive et des réactions adaptatives inadaptées.

Un score élevé en névrose indiquerait que les gens sont inquiets, nerveux, émotifs, peu sûrs d’eux ou hypocondriaques. Inversement, les personnes ayant de faibles notes seraient caractérisées comme étant détendues, non émotionnelles, confiantes, résilientes, satisfaites d’elles-mêmes ou ayant une estime de soi élevée.

L’agréabilité

Cette fonction est utile pour connaître la qualité de l’orientation interpersonnelle. L’agréabilité se produit le long d’un continuum, allant de la compassion à l’antagonisme de pensée, des sentiments aux comportements. C’est-à-dire qu’il s’agit de la mesure dans laquelle l’individu est capable ou non de se mettre à la place d’un autre et d’agir en fonction de ses émotions et de ses préoccupations.

Si un individu obtient un score élevé en agréabilité, il sera compatissant, affable, confiant, attentif, crédule ou franc. D’autre part, un faible score nous montre une personne cynique, grossière, suspecte, compétitive, vengeresse, impitoyable, irritable ou manipulatrice.

L’ouverture à l’expérience

Ce trait évalue la mesure dans laquelle un individu recherche activement de nouvelles expériences et apprécie les activités non routinières. Fondamentalement, il est chargé de mesurer la tolérance et d’explorer des situations qui ne lui sont pas familières.

Un score élevé sur cette fonctionnalité nous montre des gens curieux, avec des intérêts larges, créatifs, originaux, imaginatifs ou non-traditionnels. D’autre part, si le score est faible, nous serons confrontés à des personnes conventionnelles, pragmatiques, réalistes ou ayant peu d’intérêts.

Le caractère consciencieux

Il évalue le degré d’organisation, la persistance et la motivation pour un comportement orienté vers un objectif. Il fait la différence entre ceux qui se consacrent à s’assurer que le résultat de leur travail est optimal et parfait et ceux qui ne se soucient pas des résultats de leur performance.

Si une personne obtient de bons résultats en matière de caractère consciencieux, vous serez confronté à des personnes organisées, formelles, laborieuses, ponctuelles, ordonnées, ambitieuses ou persévérantes. Et ceux qui ont de faibles notes seront caractérisés par leur manque d’objectivité, leur caractère informel, leur paresse, leur négligence, leur négligence, leur indiscipline et leur manque de volonté.

cinq grands facteurs de personnalité : critiques

Les critiques du modèle des cinq facteurs de personnalité

Bien que le modèle des cinq grands facteurs soit largement utilisé en psychologie, il faut faire preuve de prudence. La personnalité est une construction difficile à mesurer et comporte un certain nombre de difficultés méthodologiques. Ainsi, le modèle des cinq grands facteurs peut présenter quelques défauts.

La première est que l’auto-déclaration est souvent utilisée pour mesurer différents traits de personnalité. L’auto-évaluation est un type de test dans lequel le sujet donne des réponses explicites. Il est donc facile de mentir et de réagir selon les désirs de la société.

Une autre erreur possible est l’existence de biais dans le fait que le sujet est celui qui juge lui-même. D’après les études de psychologie sociale, nous savons qu’il existe de nombreux préjugés qui font que nous nous valorisons plus positivement que les autres. Dans le modèle des cinq grands facteurs, lorsqu’ils sont mesurés par un rapport d’auto-évaluation, les réponses sont généralement peu objectives.

Et le plus grand défaut de ce modèle est qu’il est basé sur l’étude de la personnalité en tant que trait de caractère. C’est une approche très internaliste, qui oublie l’interaction possible de l’individu avec l’environnement. Cela crée un modèle rigide, où la personnalité reste stable dans toutes les situations. Cependant, les études suggèrent que la personnalité est quelque peu instable et est créée par une forte interaction entre l’individu et son contexte.

Cependant, malgré ses erreurs, ce modèle peut être utile dans des contextes stables et en tenant compte de ses limites. Il peut même avoir d’autres utilisations comme la mesure du concept de soi d’une personne. Après tout, c’est un modèle très intéressant avec des statistiques qui garantissent sa fiabilité, à condition qu’il soit utilisé avec soin.

A découvrir aussi