Le grand défi de se déconnecter à l’ère des nouvelles technologies

16 août 2019
Les nouvelles technologies présentent de nombreux avantages, comme par exemple le fait de connecter les personnes entre elles, mais aussi plusieurs inconvénients, dont il est question ici.

Peut-on réellement se déconnecter de nos téléphones et de nos ordinateurs ? Sommes-nous capables de nous mettre en mode avion et de nous éloigner des nouvelles technologies ? Est-il sain d’être tout le temps disponible pour que quiconque nous sollicite ?

Comme avec presque tout ce qui nous entoure, dans une juste mesure, les nouvelles technologies sont un progrès qui nous offrent un monde de possibilités. Cependant, que se passe-t-il quand nous franchissons la ligne ?

Aujourd’hui, être toujours disponible en un clic -que ce soit par mail, sur les réseaux sociaux ou sur son téléphone- est considéré comme caractéristique d’une personne solidaire, travailleuse, généreuse voire d’un partenaire idéal. Certes, être toujours là pour les autres est important. Nous ne pouvons néanmoins pas nous oublier.

La vie à travers un écran n’est pas toujours la même que dans la vie réelle. C’est un théâtre, une scène artificielle. C’est pourquoi il est essentiel de savoir déconnecter et réaliser ce qui nous permet de nous distinguer avec l’autre.

Envoyer un mail à vos employés et qu’ils répondent instantanément, qu’importe l’heure, peut ne pas être sain. Savoir ce que fait à chaque instant votre partenaire ou vos enfants, peut ne pas être sain. Penser qu’un ami vous répondra immédiatement parce que vous n’allez pas bien, peut ne pas être sain. Y avez-vous pensé ?

Nous avons droit à notre temps, à notre vie et à notre intimité. C’est pour cela que nous méritons plus d’un moment hors ligne, hors réseau. Nous méritons de nous déconnecter, de fermer les yeux et de respirer.

Une personne qui utilise son téléphone portable

Que se passe-t-il alors si nous nous déconnectons ?

Pour certaines personnes, il est négatif que de ne pas être connectées en permanence. Nous ne pouvons pas être à chaque instant rivés sur notre téléphone, notre email ou n’importe quel réseau social.

La réalité des choses peut être différente de la réalité du monde numérique. Celui qui publie le plus n’est pas le plus heureux. Celui qui publie le plus de photos n’est pas celui qui voyage le plus. Et celui qui répond instantanément n’est pas le meilleur.

Une manière saine d’utiliser les nouvelles technologies est de les employer pour notre bénéfice et non pas l’inverse. N’en devenons pas esclaves. Nous sommes tous libres de décider quand et comment les utiliser. Libres de choisir quoi publier et quand, mais surtout de répondre à un message ou non. En outre, toute personne qui nous apprécie valorisera également notre vie privée et notre temps libre.

Internet et la nouvelle ère technologique en général nous offrent la possibilité de faire un usage responsable des technologies. Mais également d’éduquer nos enfants par l’exemple. Le problème est que toutes les possibilités qui nous rapprochent des autres peuvent également nous rendre prisonniers et esclaves du monde numérique.

Nouvelles technologies, nouvelles manières de vivre

Les nouvelles technologies supposent souvent une nouvelle manière de nouer des relations voire de vivre la vie. Certes, nous ne pouvons pas faire autrement que de nous adapter à cette réalité.

Par exemple, si nous voulons éloigner quelqu’un de notre vie, nous avons la possibilité de la bloquer sur les réseaux sociaux, d’effacer son numéro, de rencontrer quelqu’un d’autre.

Notre obligation est ainsi de savoir jusqu’à où nous voulons aller sur les réseaux. Dans quelle mesure nous pouvons donner des informations et jusqu’à quand nous voulons partager notre temps. Une fois que cela sera clair pour nous, nous serons prêts à faire un usage raisonné des nouvelles technologies, sans les laisser nous envahir et nous diriger

Parfois, on pourrait difficilement s’imaginer qu’avant, on pouvait vivre sans téléphone et attendre des semaines avant de recevoir une carte postale de quelqu’un qui habite loin.

Des amies qui parviennent à se déconnecter et qui passent un moment ensemble au café

Nous avons désormais la possibilité de profiter de ceux qui sont loin en nous connectant en un instant, de disposer de toutes les informations en un seul clic. Malgré tout, le temps que nous consacrons au monde virtuel n’est pas comparable à celui du monde réel pour un regard, un câlin, une conversation, le contact réel en soi.

Les nouvelles technologies peuvent être une arme à double tranchant. Il vous appartient de décider quand vous déconnecter et vivre vraiment. Oserez-vous vous déconnecter ?