Le coût caché de la récompense

23 juin 2018 dans Actualité et psychologie 0 Partagés
homme motivé

Lorsque nous récompensons sciemment quelqu’un, en particulier les enfants, nous le faisons dans l’intention de renforcer un comportement ou une attitude. Cependant, nous encourons souvent ce que l’on appelle le coût caché de la récompense. C’est-à-dire, un coût involontaire et caché qui finit par miner la motivation intrinsèque de la personne pour l’activité en cours.

Prenons un exemple. Ce phénomène tente d’expliquer pourquoi les gens sont plus créatifs quand ils dessinent et écrivent par pur intérêt (motivation intrinsèque, MI) que lorsqu’ils le font pour une récompense ou un défraiement (motivation extrinsèque, ME). Autrement dit, nous parlons de cas paradoxaux, dans lesquels les récompenses externes diminuent la motivation.

Motivation intrinsèque et extrinsèque

En premier lieu, afin d’expliquer l’effet du coût caché de la récompense, il est nécessaire de distinguer clairement les deux types de motivation. Les comportements intrinsèquement motivés sont ceux que nous effectuons spontanément pour le pur plaisir ou l’intérêt que leur performance implique. Ce sont ceux que nous exécutons en l’absence de toute forme de récompense, d’incitation ou de contrôle externe. Par conséquent, ces activités ne sont pas seulement des moyens « pour », mais sont érigées comme une fin en soi.

Pour sa part, la motivation extrinsèque provient des incitations et des conséquences dans l’environnement. Elle résulte d’un contrat de conduite pour « faire ceci » (comportement requis) et pour obtenir « cela » (prix contingent).

Boîte à cadeau : récompense

À première vue, un comportement peut sembler intrinsèque ou extrinsèque. Mais la différence fondamentale entre les deux réside dans la source qui dynamise et dirige le comportement. Dans le MI, il émane de la satisfaction spontanée d’un besoin psychologique que l’activité elle-même procure. Dans le ME, cela vient des motivations et des conséquences externes.

Interférence dans l’apprentissage

Les gens distribuent des récompenses en attendant que l’autre personne bénéficie d’une motivation et d’un rendement accrus. Mais, ce faisant, ces valorisations extrinsèques interfèrent avec le processus d’apprentissage et le développement d’une autorégulation autonome. C’est l’une des explications du coût caché de la récompense.

Imaginez que des parents récompensent toujours leur fils en lui donnant de l’argent lorsqu’il a de bonnes notes. Après quelques répétitions de ce comportement, l’écolier ne  cherchera plus qu’à bachoter pour avoir satisfaction. Autrement dit, il ne développera pas de motivation intrinsèque en vue d’améliorer sa compréhension, mais juste à étudier pour recevoir quelque chose en retour.

Les gens seront plus créatifs lorsqu’ils se sentiront motivés principalement par l’intérêt, le plaisir, la satisfaction et le défi du travail pour lui-même, plutôt que par des pressions extérieures.
Partager

En termes simples, obliger ou sur-inciter les gens, même en usant de récompenses attrayantes, telle que l’argent, incite à repondérer les raisons de l’exécution de cette tâche: les raisons liées à l’autonomie et celles liées à l’environnement (Deci et al., 1999).

Récompenses attendues et tangibles

Les récompenses attendues sapent la motivation intrinsèque, alors que les inattendues ne le font pas. Mais selon la nature de ces renforçateurs, le coût caché de la récompense est plus ou moins accentué.

Les récompenses tangibles (argent, prix, trophées) servent à exercer une forme de contrôle sur le comportement. Elles sont souvent utilisés dans différents contextes (famille, éducation, travail) pour encourager les gens à faire quelque chose qu’ils ne feraient pas autrement.

Cependant, selon de nombreuses études, les récompenses tangibles non attendues et celles qui ne dépendent pas des devoirs n’ont aucun effet négatif sur la MI. Elles ne l’augmentent ni ne le diminuent. Rappelez-vous que ces derniers sont ceux que la personne reçoit indépendamment de sa performance. D’autre part, les récompenses conditionnelles avec la participation, l’achèvement et l’exécution dans cette activité diminuent la MI.

Femme motivée

Dans quelles activités cela fonctionne-t-il pour nous motiver ?

Il y a des moments où la motivation extrinsèque fonctionne également et où par conséquent, il n’y a pas de coût caché de la récompense. Autrement dit, il existe des exceptions dans lesquelles les incitations, les conséquences et les récompenses externes sont bénéfiques. Plus précisément, il s’agit d’activités qui ont un faible intérêt intrinsèque.

Certaines d’entre elles sont : participer à des tâches de recyclage, d’économie d’énergie, conduire selon les règles de circulation ou accroître la participation des personnes âgées aux activités physiques. Dans toutes ces activités, il est utile de récompenser un bon comportement. Puisque, sinon, leur tâche ne serait pas effectuée activement.

Le coût caché de la récompense extrinsèque par rapport à la motivation intrinsèque est limité aux activités dans lesquelles il existe déjà un intérêt en soi.
Partager

Comme vous pouvez le voir, il y a toujours deux façons de profiter d’une activité. Si nous jouons d’un instrument de musique pour nous amuser, faire de l’exercice et développer des compétences précieuses, nous le ferons intrinsèquement. Si nous le faisons uniquement par opportunité de gagner de l’argent, des prix et des trophées ou d’impressionner les autres, c’est la voie extrinsèque. A quelle voie vous identifiez-vous : l’une, l’autre ou même les deux ?

A découvrir aussi