Le cœur de l’oignon, une histoire sur la justice

2 juin 2019
Découvrez cette histoire sur la justice qui explique pourquoi il est important d’apprendre à observer la nature et à se laisser guider par ses cycles, au lieu d’intervenir, ce qui provoque de grands déséquilibres.

Le coeur de l’oignon, cette histoire sur la justice remonte à il y a fort longtemps, quand rien n’avait de nom et que des choses étaient encore en train d’être créées. Les dieux se réunirent et se mirent d’accord pour créer un jardin noble et agréable pour tous les êtres humains, également créés récemment.

A cette époque, les dieux avaient un attachement particulier pour la plus grande de leurs œuvres. C’est pourquoi ils voulurent lui offrir ce cadeau spécial. Ils pensaient pouvoir créer une saveur qui réhausserait le goût des aliments et des plats des humains. Ils cherchèrent donc un légume qui pourrait être intégré à la plupart de leurs recettes ; c’est ainsi qu’ils eurent l’idée de concevoir l’oignon.

Au début, les dieux ne remarquèrent que son goût. Ils fabriquèrent donc un fruit compact, très différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Il était doux et avait un goût délicieux. Il se combinait très bien avec presque tous les aliments. Les humains furent ravis quand ils commencèrent à le voir dans leurs jardins, car au début, il apparaissait spontanément.

Le règne de l’oignon

Rapidement, les oignons envahirent les vergers. Il en existait des variétés de différentes couleurs et tous les oignons étaient considérés comme un véritable joyau de la nature. Les humains en étaient ravis ; peu importe ce qu’ils mangeaient, la présence de l’oignon donnait toujours une touche spéciale à leurs plats.

La renommée des oignons fut telle qu’en très peu de temps, la production atteignit des niveaux inimaginables aujourd’hui. La plantation d’oignons commença donc à échapper à tout contrôle. Il y avait tellement de vergers emplis de plantations d’oignons que les humains en oublièrent les autres plantes. Ainsi, de nombreux autres fruits et légumes commencèrent à disparaître.

Puis, vint un moment où la quantité d’oignons était telle que les Hommes commencèrent à déraciner les racines qu’ils avaient pourtant plantées avec un tel enthousiasme.

oignon

La fin des oignons

Face à l’attitude des humains, les dieux décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent une grande peste, qui élimina tous les oignons qui étaient sur la terre. Les humains se remirent alors à cultiver d’autres plantes, mais beaucoup d’entre eux ne parvenaient pas à oublier la saveur délicieuse de ce légume qui avait généré tant d’agitation.

Beaucoup d’aliments semblaient ne plus avoir le même goût qu’avant. Les dieux comprirent alors que les êtres humains étaient capricieux et instables. Ils ne savaient pas quoi faire des grands cadeaux du ciel. S’ils étaient peu nombreux, ils en voulaient plus. Et s’il y en avait beaucoup, ils les méprisaient. Les dieux ne comprenaient pas pourquoi les humains agissaient ainsi.

Les humains, en tout cas, étaient repentants. Ils priaient les dieux de renvoyer ce délicieux légume qu’ils avaient tant aimé. Sur le mont Olympe, ils avaient conservé quelques oignons en souvenir de cet épisode. Voyant que les humains étaient si tristes, ils décidèrent de leur donner une seconde chance.

Une histoire sur la justice

Les dieux allaient envoyer à nouveau plusieurs oignons aux humains et en permettre de nouveau la plantation. Cependant, ceux qui au ciel avaient aimé ce légume étaient terrifiés. Ils craignaient qu’une fois de plus, les humains capricieux ne développent une véritable obsession pour les oignons et qu’ils finissent par les éliminer. Le dieu de la sagesse se rendit alors compte que cela pourrait être une bonne occasion d’enseigner une leçon aux humains. Ils devaient apprendre à apprécier ce que le ciel leur envoyait et à le gérer intelligemment.

Le lendemain, les humains trouvèrent donc de petites bulbes dans leurs jardins. Ils ressemblaient à des oignons, mais ils étaient trop petits. Tellement petits qu’ils n’osaient pas les ramasser, car ils pensaient qu’ils grandiraient davantage. Quelques semaines passèrent et puis, un jour, tous virent les petites bulbes recouverts d’une nouvelle couche, une couche qui leur donnait l’air plus grand. Les humains commentèrent alors à penser que ces petites boules pourraient constituer un nouveau type d’oignon.

oignon

Les oignons continuèrent à se remplir de couches, jusqu’à retrouver la constitution que les Hommes connaissaient. Tous étaient très heureux. Cependant, au moment de les découper et de les cuisiner, ils s’aperçurent que les oignons n’étaient plus comme avant ; ils n’avaient pas l’air compacts et, en plus, ils avaient plusieurs couches.

De plus, une fois coupé, l’oignon dégageait un liquide irritant. En effet, il était important de se souvenir du massacre qui avait eu lieu ; c’est la raison pour laquelle quiconque coupait un oignon devait dorénavant pleurer. Les humains devaient se rappeler à jamais que tout ce qui existe dans la nature a une valeur, afin que la vie puisse être donnée telle que nous la connaissons.

 

  • Rawls, J. (2009). Lecciones sobre la historia de la filosofía política. (Vol. 131). Grupo Planeta (GBS).