L’art subtil de répondre aux compliments

21 septembre 2017 dans Curiosités 0 Partagés
Femme qui reçoit un compliment

Répondre avec élégance à des compliments est un art difficile à dominer. Pour certain-e-s, la crainte de paraître arrogant-e peut être un frein, pour d’autres l’idée de ne pas trop exagérer pour ne pas paraître ingrat-e ou simplement être modeste… La question de trouver le juste milieu est loin d’être aussi facile qu’il n’y paraît. En fait, il est plus facile d’être mal à l’aise.

Il est vrai que bien des gens usent de flatteries – après tout, faire des compliments est un autre art que peu maîtrisent – mais cela ne signifie pas que les personnes flattées ne savent pas être reconnaissantes. Bien des fois nous nous sentons si mal à l’aise avec les compliments et les éloges que l’on nous fait, cela nous fait si honte que, ne sachant ni encaisser ni répondre au compliment, nous courrons le risque d’être véritablement ridicules.

Si vous y réfléchissez bien, à maintes reprises, en tâchant de ne pas se donner d’importance pour ne pas sembler arrogant-e ou exagéré-e, on finit par dégrader, rejeter ou déprécier l’éloge, le compliment ou le cadeau reçu. Nous oublions que ce qui est attendu de nous est d’être reconnaissant-e plus que modeste. A l’extrême opposé, il y a les situations dans lesquelles, pour montrer notre grande reconnaissance, nous exagérons plus que nécessaire. Approfondissons.

Pourquoi certaines personnes ignorent ou dévient les éloges ?


Devant un éloge ou un compliment, il existe plusieurs façons de réagir.


Un compliment peut être accepté, ignoré, dévié et même refusé. Vous pouvez également réagir par de l’autocritique, vous pouvez discuter et négocier. Mais pourquoi est-il si difficile de choisir de l’accepter ? Comment est-il possible que nous mettions en action mille et une stratégies pour le rejeter, l’ignorer et nous dévaloriser ? Après tout, nous aimons tou-te-s reconnaître ce que nous faisons ou ce que nous sommes.

Des femmes qui parlent
Ainsi, certaines des raisons pour lesquelles il nous est difficile d’accepter pleinement un compliment sont les suivantes:

  • Crainte d’être perçu-e comme vaniteux-se : c’est la raison la plus courante pour laquelle les gens évitent ou ignorent un compliment. Le problème qui se pose est que, se monter d’accord avec des avances revient à se faire des éloges à soi-même, ce qui implique d’être présomptueux-se.
  • Besoin de rétablir l’équilibre : étant donné qu’un compliment est un acte positif, l’individu peut ressentir le besoin psychologique d’équilibrer ce qu’il ressent en refusant les éloges ou en renvoyant rapidement le compliment.
  • Désir d’éviter l’endettement : cette préoccupation implique que si quelqu’un fait ou dit quelque chose de sympathique tel un compliment, alors vous lui devez quelque chose d’équivalent en retour et, par conséquent, d’une certaine manière vous lui êtes redevable. Ainsi, en le niant, le sentiment de la dette disparaît.
  • Avoir une faible estime de soi : si quelqu’un dit quelque chose de bien que nous ne croyons pas à notre sujet, nous ferons montre d’incrédulité et parfois nous aurons même le courage de le nier. N’acceptant pas cette vision de nous-mêmes, nous chercherons à confirmer que cette évaluation de nous-même est défectueuse et que ce qui nous a été dit est incorrect.
  • Incapacité d’être assertif : le manque d’assertivité pose souvent des problèmes pour accepter les éloges, plus encore pour y répondre. C’est pour ça qu’il est conseillé de pratiquer cette compétence sociale pour améliorer nos relations.
  • Douter des motivations : si nous croyons que derrière l’éloge il y a de l’intérêt ou plus, notre première réaction sera de le rejeter. Bien qu’elle soit avérée, cette suspicion peut résulter d’une vision impartiale des circonstances.
  • Désir de donner une image encore meilleure : les gens utilisent parfois la fausse modestie comme moyen d’essayer d’obtenir une meilleure image. C’est ainsi que nous ne donnons parfois pas d’importance aux compliments que l’on nous fait afin de faire bonne impression.

Accepter les compliments

Avant d’apprendre à apprécier les éloges avec grâce et élégance, il faut apprendre à les accepter du fond du cœur. De nombreuses mauvaises intentions peuvent se cacher derrière un compliment. Ce dernier peut manquer de sincérité, mais la plupart du temps les compliments sont formulés avec de bonnes intentions.

Quelle que soit l’intention, le fait est que les gens s’attendent à ce que leur compliment soit accepté. Et cette réponse doit être faite de manière modeste – sans fausse modestie – en montrant de la gratitude. Le problème est que, comme nous l’avons dit, la plupart du temps, les gens écartent ou ignorent les compliments, ce qui laisse entendre que c’est ce que l’on doit faire.

Un homme complimenté
Cependant, que celle-ci soit une réaction banale ne signifie pas qu’elle soit adéquate, même si le simple fait de ne pas être reconnaissant-e envers un compliment dénote habituellement une mauvaise éducation, en plus ne n’être pas une attitude très intelligente.

En fait, la plupart du temps, nier ou détourner le compliment implique de contredire ou même d’offenser autrui.

Comment répondre aux compliments avec grâce et sans fausse modestie

L’art de répondre aux compliments consiste en savoir dire merci avec sincérité et authenticité. C’est aussi simple que ça. Vous n’avez pas besoin de vous justifier ni d’ajouter quoi que ce soit. Celui qui vous fait un compliment s’attend seulement que vous l’acceptiez en étant reconnaissant-e. Dans la plupart des cas, en remerciant, vous n’aurez pas besoin d’en dire plus.

Bien sûr, nous ne pouvons pas oublier l’importance du langage non verbal, en particulier le regard. Regarder la personne en remerciant, même si vous serrez la main, si vous en avez l’occasion, est essentiel. Parfois, il peut s’agir d’une accolade. Ces gestes sont souvent beaucoup plus significatifs que tout ce que vous pourriez dire.

Si l’éloge est le résultat d’un effort collaboratif, il ne faut pas oublier les contributions de l’équipe ou celles qui sont proches de nous qui restent généralement dans l’ombre. Mentionner celleux qui vous ont aidé-e, vous ont inspiré-e ou soutenu-e, est un excellent moyen de reconnaître la valeur qu’iels ont à vos yeux.

Amis discutant au coucher de soleil
Dans tous les cas, évitez les phrases-type qui nient le compliment. Les phrases comme «ce n’était rien», ou «ne vous en faites pas», ou «ce n’était pas un gros problème», montrent une fausse modestie et peuvent être considérés comme un rejet personnel. Si vous devez dire davantage que merci, cherchez quelque chose de positif à dire.

Vous devriez également éviter de remercier le compliment en le renvoyant à une autre personne. Beaucoup de gens croient que répondre à un compliment par un autre compliment c’est être reconnaissant-e, mais cela ressemble plutôt à quelque chose de forcé et dépourvu d’authenticité.

Si vous travaillez fort pour arriver là où vous êtes, si vous vous efforcez de vous voir positivement chaque jour, pourquoi rejeter les excellents commentaires en retour que vous obtenez des autres ? Vous le méritez.

A découvrir aussi