L’addiction à l’amour

18 juin 2015 dans Emotions 7 Partagés

De nombreuses personnes développent des addictions pour se protéger des sentiments insupportables et douloureux (anxiété, complexe, insécurité, etc.).

Elles évitent ainsi de rentrer en contact avec elles-mêmes, avec leur souffrance et leur mal-être, en utilisant l’addiction comme une évasion.

Une dépendance crée toujours des conséquences néfastes, même si elles sont souvent ignorées, en particulier dans les premiers moments où l’habitude se construit.

Lorsque quelqu’un se rend compte qu’il a une addiction, la personne tend habituellement à y faire face ou demande de l’aide, que ce soit à un membre de la famille ou à un professionnel.

En revanche, il y a également beaucoup de personnes qui préfèrent rester dans l’illusion.

Les dépendants à l’amour

Les dépendants à l’amour comme les dépendants à n’importe quelle substance ou habitude, passent beaucoup de temps à s’efforcer pour la personne à laquelle ils sont accros.

Ces personnes valorisent l’amour pour l’autre plus que tout, plus qu’eux-mêmes et leur focalisation sur le bien-aimé est obsessionnelle.

Ce comportement fait que les dépendants à l’amour se négligent de différentes manières, et finissent par exemple par abandonner des aspects importants de leur vie, et le bien-être de rester connectés avec d’autres choses ou d’autres valeurs.

L’addiction à l’amour n’appartient pas nécessairement exclusivement aux relations amoureuses ou sexuelles.

Il est possible qu’une personne ait des relations avec les autres comme un addict à l’amour, avec les amis, les enfants, les sponsors, les dirigeants ou les personnalités religieuses, voire même avec des personnes qu’elle n’a jamais rencontrée, comme des stars de cinéma par exemple.

Le noyau de fantaisie d’un addict à l’amour résulte dans l’espoir que quelqu’un d’autre puisse résoudre ses problèmes, qu’il ait un regard positif inconditionnel pour lui en tout temps, et qu’il prenne soin de lui.

C’est-à-dire, que le partenaire ou l’autre personne considère que l‘addict à l’amour soit aussi son centre d’intérêt. Lorsque cette nécessité irréelle n’est pas remplie, les dépendants à l’amour peuvent être pleins de ressentiments, et peuvent créer des conflits dans leurs relations avec les autres.

Quand il a une relation, un addict à l’amour s’implique trop dans celle-ci, à tel point qu’il se néglige constamment.

Le contexte: quand ils étaient enfants

Les personnes deviennent dépendantes à l’amour, généralement suite à une histoire d’abandon de leurs parents.

Les adultes dépendants à l’amour, sont généralement reconnus comme des enfants qui on souffert d’un manque de reconnaissance, d’amour et de relation avec un ou les deux parents.

Cela peut affecter l’estime de soi de façon spectaculaire à l’âge adulte. C’est le résultat d’une peur consciente de l’abandon et d’une peur subconsciente ou sous-jacente de l’intimité. Pour un addict à l’amour, l’intensité dans une relation est souvent confondue avec l’intimité.

Comment s’en remettre

Comme pour toute autre addiction, guérir de l’addiction à l’amour est un processus de découverte de soi.

L’adoption de mesures spécifiques est nécessaire, telles que rompre avec le déni et reconnaître l’addiction; être responsable des conséquences néfastes de la dépendance; et intervenir pour arrêter le cycle addictif qui se produit.

Enfin, les dépendants à l’amour doivent entrer dans un processus de deuil pour traiter les douleurs émotionnelles sous-jacentes qui sont au centre de l’addiction de laquelle ils vont se libérer. Par exemple, il s’agit d’explorer les expériences de l’enfance qui auraient pu causer l’addiction à l’amour.

La Sobriété

Contrairement aux addictions à des substances (telles que l’alcool, la cocaïne ou le tabac), l’addiction à l’amour est particulièrement difficile parce que, en fait, nous avons besoin d’amour pour fonctionner comme des êtres humains sains et heureux.

Pour s’en remettre, un addict à l’amour doit apprendre que l’amour est sain. De cette façon, il peut répondre à ses besoins de connexion intimes sans tomber dans des comportements obsessionnels.

Le monde des relations n’est pas toujours noir ou blanc. En outre, même si vous terminez une relation, vous rallongez le temps pour désirer ou vouloir commencer de nouveau une autre relation. Alors, comment savoir si dans la nouvelle relation vous allez agir comme un addict?

On définit la sobriété, basée sur le comportement de la personne, comme un désir d’arrêter le comportement addictif, dans ce cas, en relation avec l’amour,  grâce à des stratégies et des ressources qui servent à la personne.

Par exemple, cela peut être la réalisation d’une liste personnelle sur laquelle figurent des activités et des comportements addictifs que l’on a,  et être attentif à y faire face.

Mais la sobriété pour vous peut être très différente. La définition est personnelle, basée sur la façon dont l’addiction à l’amour se présente pour vous.

Prenez le temps de définir les comportements et les attitudes qui vous mettent dans le risque. Quand commencez-vous à perdre le contact avec vous-même? Dans quelles situations êtes-vous prêt à vous abandonner?

Ainsi, la sobriété signifie:

– Ecouter ses propres pensées, sentiments et comportements.

– Faire attention à ce que l’on veut et ce que l’on a besoin

– Prendre soin de soi

– Définir et faire appliquer les limites saines

– Etre en contact avec ce qui se passe en ce moment, y compris ce que l’on ressent à propos de lui / elle.

– Accepter la responsabilité de son propre bonheur, de sa sécurité et de ses autres besoins (ce qui signifie que l’on sait comment demander un soutien approprié).

– Reconnaitre et valoriser ses forces, out en restant humble dans ses faiblesses.

– Tout ce qui est mentionné au dessus, fait avec amour et respect.

Si il y a des jours où votre sobriété est menacée, vous pouvez:

– Méditer

– Lire quelque chose d’inspirant

– Dormir

– Manger quelque chose de sain

– Faire un peu de yoga

– Sortir dans la rue …

Les addictions sont des activités pour lesquelles nous nous abandonnons. Une des principales caractéristiques de la sobriété est que nous redevenions nous-mêmes.

A découvrir aussi