La théorie de l’épuisement de l’ego

31 mai 2019
La théorie de l'épuisement de l'ego est une sorte de synonyme d'épuisement physique, mais associé à l'esprit.

Quand nous sommes tellement épuisés que nous ne pouvons pas contrôler nos émotions, est-ce parce que nous avons perdu toutes nos compétences sociales ? Les choses ne sont pas aussi radicales, mais c’est ce que la théorie de l’épuisement de l’ego expose.

Vous l’aurez peut-être remarqué : après une dispute, une rupture amoureuse ou l’expérience d’une situation très stressante que prendre des décisions, effectuer des tâches, être gentil et même poli peut représenter de gros efforts. Ce n’est que temporaire. Pour autant, cela dépend de la période au cours de laquelle la personne a été exposée à une situation stressante.

Et c’est ce que divers psychologues ont étudié : pourquoi ces événements se produisent dans ces circonstances. Cela a conduit à une théorie intéressante qui explique les raisons de ces événements. Lorsque vous connaissez la raison, vous faites alors un pas de plus vers la solution.

Quelle est la théorie de l’épuisement de l’ego ?

Selon la théorie de l’épuisement de l’ego, lorsqu’une personne subit une usure d’énergie mentale très intense et/ou prolongée, elle perd sa capacité d’autorégulation pendant une période temporaire. Autrement dit, la personne n’est pas capable de contrôler pleinement ses émotions, ses pulsions et donc son comportement, car des compétences importantes telles que la culpabilité, l’affirmation de soi et l’empathie sont vraiment affectées.

théorie de l'épuisement de l'ego

L’ego, c’est-à-dire le « je », est cette partie de notre psychologie qui doit s’adapter aux situations extérieures. C’est pourquoi il est si important que vous sachiez comment réagir face à des désirs, des caprices, des situations tendues, etc.

Mais que se passe-t-il lorsque la dureté de la situation ou sa durée malmènent l’ego des niveaux extrêmes ? Eh bien, il arrive que lorsque l’ego est durement réprimé pendant longtemps ou dans un moment extrêmement sensible, il est épuisé et ne peut plus fonctionner à 100% pendant un certain temps. Comme cela arrive au corps après avoir couru un marathon, il est tellement épuisé physiquement par l’effort que tout lui coûte alors beaucoup d’efforts.

Par conséquent, après une phase d’épuisement mental et psychique, notre ego aura moins d’énergie pour exercer l’autorégulation telle qu’étudiée par la théorie de l’épuisement de l’ego.

Baumeister et son étude concluante sur la théorie de l’épuisement de l’ego

Le premier à développer cette hypothèse est Roy Baumeister, un psychologue réputé. Selon lui, lorsque le soi ne se présente pas comme il se doit, puisqu’il a épuisé suffisamment de ressources habituellement utilisées au quotidien, la conséquence directe est qu’il ne peut remplir certaines fonctions, telles que :

  • Modification des comportements néfastes pour la personne
  • Prise de décisions
  • Exercice de l’autorégulation

Cela signifie que la personne ne va pas être conduite psychologiquement de manière optimale. Pas parce qu’elle ne le veut pas, mais parce qu’elle ne le peut pas. En effet, elle a épuisé une partie de ses ressources. C’est pourquoi elle se laissera emporter par ses désirs, ses caprices, ses émotions, etc.

Méthodes de guérison selon la théorie de l’épuisement de l’ego

Bien que les conséquences pour l’autorégulation des émotions de la personne, selon la théorie de l’épuisement de l’ego, soient assez importantes, la récupération n’est pas difficile. Suivez les prochaines étapes :

  • Éloignez-vous de la situation stressante
  • Reposez-vous
  • Dormez
théorie de l'épuisement de l'ego

L’épuisement physique est quelque chose que nous considérons comme tout à fait normal, et pour y remédier, nous nous reposons. Essayez donc aussi de reposer votre ego quand il en a besoin afin de remédier à l‘épuisement ou de le prévenir et d’être capable de résoudre les situations de la vie quotidienne de manière optimale. Vous serez plus heureux et vous rendrez les autres plus heureux. D’autre part, votre condition physique et vos relations s’amélioreront remarquablement. Rien ne sert de vous épuiser inutilement.

 

  • Baumeister, R. y Vohs, K. (2007). Self-Regulation, Ego Depletion and Motivation. Social and Personality Psychology Compass.
  • Bejarano, T. (2010). Autorregulación y libertad. Thémata. Revista de Filosofía.