La technique des six chapeaux pour penser par Edward de Bono

14 janvier 2018 dans Autres 171 Partagés
technique des six chapeaux pour penser

Beaucoup en auront entendus parlé et la plupart d’entre nous y auront recouru afin de résoudre des problèmes d’une manière plus originale. La technique des six chapeaux pour penser développée par Edward de Bono est un outil de communication et de raisonnement très efficace. Grâce à cela, nous voyons nos réalités personnelles à partir de différentes approches et perspectives, en appliquant par ailleurs la pensée latérale.

Edward de Bono a désormais 84 ans, mais reste toujours actif. Ce psychologue maltais et professeur à l’Université d’Oxford nous a offert, à travers ses travaux faisant déjà office de classiques, un héritage plus qu’appréciable dans le domaine de la créativité, soulignant le potentiel de la pensée et enrichissant le monde de la gestion, ces processus qui caractérisent le monde des organisations.

Quelque chose que Bono exprime, à la fois à travers cette technique des 6 chapeaux pour penser et d’autre de ses approches contenues dans des livres tels que  » La pensée pratique », « Logique fluide » ou « Pensée latérale : manuel de créativité », est que nous devrions tous apprendre à mieux penser. En outre, dans ce « nous devrions », il reconnaît en réalité un fait : nous pouvons le faire, penser est quelque chose qui peut également être appris.

Ouvrir des perspectives à d’autres approches, apprendre à être plus flexibles, réfléchis et originaux dans nos schémas de raisonnement, nous permettrait non seulement de prendre de meilleures décisions, mais également d’améliorer la qualité de nos relations et notre productivité.

technique des six chapeaux pour penser

Technique des six chapeaux pour penser

La technique des six chapeaux pour penser d’Edward de Bono suit toujours le même schéma, la même stratégie. Cependant, aussi simple que cette dynamique puisse nous paraître, elle ne cesse d’avoir un impact très positif sur notre cerveau dans la mesure où ce que nous faisons est un « entrainement » à part entière afin que nous puissions apprendre à mieux penser.

Un aspect que Bono nous suggère dans son livre les « 6 chapeaux » est que quelque chose d’aussi simple que de se mettre un chapeau sur la tête est dans bien des cas un acte délibéré. La pensée devrait également suivre cette règle, « être délibérée et très prudente ». Bien penser, pour vivre mieux, est une règle à suivre et, par conséquent, rien de tel que d’utiliser « plusieurs chapeaux » pour parvenir à un style de pensée variée, agile et créative.

Ainsi, cette technique cherche à  représenter six directions de pensée contenues dans six chapeaux imaginaires. Lorsqu’un problème survient ou que nous essayons de prendre une décision, chaque chapeau nous offrira un prémisse, une vision, un cadrage spécifique. Une fois que nous les aurons tous utilisés de manière proactive, nous nous sentirons davantage qualifiés pour prendre une décision.

Voyons à présent ce que chaque chapeau nous enseigne.

Le chapeau blanc

chapeau blanc

Ce chapeau nous apprendra à voir les choses d’un point de vue objectif, neutre et vide de parti-pris. Le style de pensée que nous appliquerons sera basé sur l’analyse des données, sur le contraste des informations fournies sans porter de jugements de valeur.

-Le chapeau blanc cherche des faits concrets.

-Il n’interprète pas et ne donne pas d’avis .

Le chapeau noir

  • Le chapeau noir représente la logique négative et nous enseigne à comprendre pourquoi certaines choses peuvent mal se passer, ne pas fonctionner ou ne pas se produire de la façon dont nous pensons.
  • La technique des six chapeaux nous aide aussi à être critiques et à voir le côté négatif des choses afin d’être plus réaliste.
  • Il est nécessaire parfois d’être conscient des événements contraires ou complexes, ces impasses qui doivent être acceptées afin de trouver des solutions plus valables.
  • Par ailleurs, ce type de pensée est nourri également de notre expérience passée, celle qui nous rappelle les erreurs d’hier, celle qui nous dit qu’il vaut mieux essayer de nouvelles choses avant de retomber dans les mêmes pièges.
  • Le chapeau vert exige de l’originalité, de la créativité, de franchir des frontières, de rendre possible l’impossible.
  • C’est dans ce chapeau que la pensée latérale est contenue, celle qui nous invite à être provocateur et pas autant conservateur, à utiliser le mouvement novateur plutôt que le jugement restrictif.
  • Ce type de pensée nous rappelle par ailleurs qu’il n’est pas bon de se sentir rapidement satisfait, qu’il faut trouver davantage d’itinéraires, plus d’alternatives, générer plus de propositions…

Le chapeau rouge

  • Le chapeau rouge est passionnel, émotif et sent la vie à partir du cœur et de l’univers émotionnel. 
  • Alors que le chapeau blanc nous a permis d’utiliser la logique la plus neutre, la plus prudente et la plus objective, le chapeau rouge nous amènera à nous lancer dans le vide pour embrasser ce monde habité par les subjectivités les plus palpitantes et les plus libres.
  • Dans ce cas, et en portant ce chapeau, nous aurons l’occasion de dire à haute voix ce qui nous passionne, ce qui nous préoccupe ou ce que nous dit notre intuition à propos de l’information que nous possédons. De même, cela nous permettra également de comprendre les émotions des autres, les besoins des autres.

Le chapeau jaune

Alors que le chapeau noir nous offrait cette approche logique-négative si utile pour être plus réaliste dans notre vie quotidienne, le chapeau jaune nous apprend à appliquer une approche de pensée logique-positive.

  • Nous pouvons voir des possibilités là où les autres voient des portes fermées.
  • Nous développerons une approche constructive et optimiste.
  • Maintenant, cette positivité, cette ouverture, sera caractérisée à tout moment par la logique. Dans l’hypothèse où nous ne maintenons pas cette ligne et nous laisser emporter par la fantaisie ou cette passion parfois irrationnelle, nous utiliserons un chapeau rouge et non un jaune.

Chapeau bleu

chapeau bleu

La couleur bleue englobe tout, elle est toujours présente et domine chaque recoins. Elle transmet en outre la tranquillité, l’équilibre et aussi le contrôle de soi. Ainsi, au sein de la technique des six chapeaux pour penser, le chapeau bleu est celui qui contrôle l’ensemble du processus et donc utilisé dans cette dynamique deux fois : au le début et la fin.

  • Au début, afin de décider quels chapeaux nous allons porter, quel ordre nous devrions suivre et, à la fin, pour prendre une décision.
  • Le chapeau bleu représente à la fois la pensée structurée, celle qui réalise la mise au point et nous guide à chaque étape, nous montrant des alternatives,nous proposant de nouvelles stratégies et maintenant le contrôle dans chaque séquence afin que nous ne tournions pas autour du pot ou que nous restions coincé.

Pour conclure, la technique des six chapeaux pour penser d’Edward de Bono reste une bonne stratégie pour améliorer la qualité de notre prise de décision. Grâce à elle, nous appliquons les styles de pensée nécessaires pour évaluer les problèmes ou les faits qui nous entourent depuis toutes les perspectives et toutes approches possibles. Les réponses que nous émettrons plus tard seront non seulement plus précises, mais seront également beaucoup plus créatives et originales.


A découvrir aussi