La pyramide de la nutrition émotionnelle

En quoi consiste l'éducation émotionnelle ? Quels sont les piliers de base pour le développement sain de nos enfants ? Il est essentiel de partir d'une nutrition émotionnelle saine et de prendre autant soin de leur émotions que de leur alimentation.
La pyramide de la nutrition émotionnelle

Dernière mise à jour : 05 juillet, 2021

En quoi consiste la pyramide de la nutrition émotionnelle ? Si la pyramide de l’alimentation est bien connue, la partie émotionnelle est reléguée à un second plan, voire à un troisième ou quatrième plan.

Il est vrai que nous connaissons tous l’alimentation équilibrée, nous savons que manger des aliments avec un contenu élevé en sucres et en graisses est nocif pour la santé. Nous savons aussi que mener une vie complètement sédentaire entraîne des problèmes de santé à long terme.

Cependant, les émotions et leurs répercussions sur la vie des personnes sont beaucoup moins connues. La pyramide de la nutrition émotionnelle se base sur des éléments éducatifs de base, en référence aux composants émotionnels qui influent sur le développement maturatif des plus jeunes.

De la même façon que l’alimentation joue un rôle essentiel, les émotions constituent une partie fondamentale des besoins de base. Approfondissons.

« L’esprit a une grande influence sur le corps, et c’est souvent de là que les maladies naissent. »

– Molière –

Enfant qui joue avec des bulles.

Que sont les émotions ?

En quoi consiste le concept d’émotion ? Lawler définit les émotions comme des états évaluatifs, qu’ils soient positifs ou négatifs, qui ont des éléments physiologiques, neurologiques et cognitifs.

Pour Brody, les émotions sont des systèmes motivationnels avec des composants physiologiques, comportementaux, expérientiels et cognitifs, qui ont une valeur positive ou négative et qui varient en intensité. Pour l’auteur, les émotions sont généralement provoquées par des situations interpersonnelles ou des faits qui ont une répercussion sur notre bien-être.

Le psychologue nord-américain Paul Ekman, figure clé dans l’étude des émotions, signale qu’il existe six émotions de base. Ce sont les suivantes : la peur, la tristesse, la joie, la colère, le dégoût et la surprise.

L’éducation émotionnelle

En ce qui concerne l’éducation, les pères et mères sont conscients de ce que leurs enfants ont besoin – en grande partie. Les besoins varient en fonction de l’âge de chaque petit.

L’alimentation, les vêtements et les chaussures, un foyer chaleureux et sûr, une bonne éducation primaire et secondaire, des moments de loisirs à travers des jeux didactiques sont quelques-uns des principaux besoins. Il y en a d’autres.

Par ailleurs, il existe certains éléments de base à prendre en compte dans l’éducation liés aux émotions que nous pouvons englober dans une pyramide en fonction de leur importance. Voyons cela plus en détail

« Tout apprentissage a une base émotionnelle »

– Platon –

La pyramide de la nutrition émotionnelle

L’affection et l’attachement sécure, la base de la pyramide nutritionnelle

John Bowlby, dans sa théorie de l’attachement, étudie les différents types d’attachement et leur sens. Il souligne l’importance de l’attachement sécure dans l’éducation des enfants, car c’est la meilleure garantie pour une enfance saine.

L’attachement sécure est un type de lien qui s’établit entre l’enfant et les figures de référence qui l’entourent, au sein duquel une sensation de sécurité et de protection de l’enfant face à ses besoins prédomine. En définitive, le petit se sent en sécurité et protégé à proximité de sa figure d’attachement.

Il perçoit cela comme un lien stable et durable qui lui permet de se montrer tel qu’il est. Il sent qu’on l’aime, qu’il mérite de l’amour et perçoit la tendresse de ses figures d’attachement.

Le type d’attachement dont nous faisons l’expérience tout au long de notre enfance va conditionner, dans une large mesure, notre développement émotionnel. À savoir notre estime de soi, notre confiance, ainsi que notre autonomie personnelle.

Par ailleurs, sur le plan social, les enfants avec un attachement sécure maintiennent des relations plus saines. Plus la relation affective avec les figures d’attachement est de qualité, plus la personne aura de chances d’avoir une vie pleine et équilibrée.

« Si nous voulons un enfant indépendant et sûr de lui, nous devons essayer d’établir une relation d’attachement sécure avec lui, ce qui implique d’être présents et disponibles, en comprenant et en veillant à ses besoins en tant que tels ».

– Mariel Bonnefon –

La tolérance à la frustration, l’un des piliers de la nutrition émotionnelle

Apprendre à vos enfants à tolérer la frustration est peut-être l’un des objectifs les plus importants, mais aussi les plus difficiles. Dans leur pensée égocentrique, les enfants croient que le monde tourne autour d’eux : ils peuvent donc penser qu’ils méritent tout ce qu’ils veulent, au moment où ils le veulent.

Ils parviennent difficilement à comprendre qu’il y a des envies qui ne pourront pas être satisfaites. Il faut bien comprendre qu’en matière de gestion d’émotions, les enfants ne possèdent pas les outils nécessaires pour atténuer ou tolérer leur mal-être. Physiologiquement, leur cortex préfrontal, associé au contrôle des impulsions, n’a pas fini de se développer.

Par conséquent, il est fondamental d’établir des normes, des limites et une éducation basée sur l’expression des émotions. Que ressens-tu quand il t’arrive quelque chose comme ça ? Comment te comportes-tu quand cela arrive ? Nous favorisons ainsi la communication, en leur donnant des outils indispensables pour le contrôle de soi et la gestion émotionnelle.

Les limites

Il est essentiel, pour les pères et/ou mères, d’établir des limites claires et concrètes sur ce qui est permis et ce qui est interdit, ainsi que les conséquences du franchissement de limites. Dire « non » fait aussi partie de l’éducation : il faut les aider à gérer les émotions à valeur négative en développant leur tolérance.

Droits et obligations

Il est fondamental que les enfants sachent jusqu’où vont les droits qu’ils possèdent, ainsi que les obligations qu’ils doivent respecter.Ils doivent savoir comment gérer leurs obligations et responsabilités et comment faire usage de leurs droits.

Petite fille qui regarde par la fenêtre.

Idées renforçantes et communication assertive

Les idées renforçantes de la part des parents jouent un rôle extrêmement important dans le développement affectif des enfants. Ce sont ces messages motivants et positifs qui leur redonnent le contrôle dans des situations où ils peuvent agir pour avoir ce qu’ils veulent (autonomie).  « Tu vas y arriver », « tu en es capable », « tu dois avoir confiance en toi ».

La communication assertive fait référence à l’expression d’opinions et d’émotions que le contexte ne favorise pas, en évitant des comportements négatifs tels que des dénigrements, des reproches, des affrontements et des tons offensifs. En d’autres termes, il s’agit d’exprimer ses idées de manière claire, sans la moindre intention de conflit.

« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité de grimper à un arbre, il passera toute sa vie à croire qu’il est stupide. »

– Albert Einstein –

Le jeu, le sommet de la pyramide de nutrition émotionnelle

Le jeu constitue un élément essentiel pour l’amusement mais aussi pour l’expression. Dans le cadre du jeu, les enfants retrouvent un environnement contrôlé pour faire l’expérience de certains phénomènes sociaux et physiques qui se reproduisent aussi sur d’autres plans. Le jeu est si important qu’il est devenu un droit de l’enfance reconnu par l’ONU en 1959.

En tant que partie de la pyramide de la nutrition émotionnelle, nous pouvons nous servir du jeu pour inviter à la reconnaissance et à l’expression des émotions. Nous pouvons ainsi, par exemple, créer des situations fictives et essayer d’analyser, avec l’enfant, ce que peut ressentir chacun des personnages.

« Les enfants ont besoin de liberté pour apprécier les infinies ressources de leurs mains, de leurs yeux et de leurs oreilles, les ressources des formes, des matériaux, des sons et des couleurs. »

– Loris Malaguzzi –

Cela pourrait vous intéresser ...
Education émotionnelle : ce que l’on n’apprend pas
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Education émotionnelle : ce que l’on n’apprend pas

Découvrez ici quels sont les avantages de l'éducation émotionnelle et comment elle peut nous aider dans la vie quotidienne.



  • Bowlby J. (2014). Vinculos Afectivos: Formación, Desarrollo y Pérdida. (6ª edición). Madrid: Morata.