La femme bison blanc, une merveilleuse légende des Amérindiens

6 juin 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
femme et bison blanc

Une prophétie des indiens Lakotas raconte qu’à un moment donné, la femme bison blanc reviendra parmi nous. Il s’agit d’une wakan, une femme sage porteuse de magie qui restaurera, grâce à son pouvoir, l’union entre tous les enfants de la Terre-Mère. Son arrivée contribuera en outre à restaurer notre équilibre avec la nature, cet héritage aujourd’hui si maltraité.

Il y a quelque chose de réellement merveilleux dans toutes ces légendes des peuples amérindiens. Peu importe qu’elles soient anciennes ou non, peu importe les siècles qui se sont écoulés, peu importe si nous ne bénéficions pas nous-mêmes de ces racines ethniques ou culturelles. Ces traditions orales nous transmettent toujours des enseignements qui nous font réfléchir.

Pour les Américains natifs, la naissance d’un bison blanc est un symbole de renaissance et d’harmonie mondiale.
Partager

La légende de la femme bison blanc est vieille de plus de 2000 ans. C’est un récit originaire de la nation Lakota, l’un des peuples les plus importants des Turtle Islands, en Amérique du Nord. Ainsi, nous ne serons pas surpris de savoir qu’au cours des derniers mois, cette prophétie était presque une ode à l’espoir pour les Lakotas, une prière désespérée…

Cela fait déjà plus d’un an que nous entendons parler du projet de l’Oléoduc Lakota Access. Cette construction a pour objectif de transporter du pétrole du Dakota du Nord jusqu’au Patoka (Illinois). Il s’agit d’une mégastructure de plus de 1800 kilomètres qui passerait à travers plusieurs réserves indiennes. Une atrocité culturelle et environnementale qui a mis sur le pied de guerre les Amérindiens et des groupes protecteurs de l’environnement comme Greenpeace.

Après la paralysie du projet à la fin du mandat de Barack Obama, Donald Trump décida de le réactiver. Les indigènes continuent donc à lutter infatigablement, en espérant que la prophétie de la femme bison blanc finisse par se réaliser…

bison blanc

La femme bison blanc, une figure féminine de pouvoir

L’un des transmetteurs de cette merveilleuse légende est Joseph Chasing HorseAmbassadeur des Nations Unies pour le peuple Lakota Sioux, il ne perd jamais une opportunité de raconter cette prophétie qui agit comme un trait d’union entre un grand nombre de peuples indigènes.

Cette prophétie raconte que la femme bison blanc apparut dans notre monde il y a plus de 2000 ans. Cela eu lieu au cours d’une période de grande famine, de guerres et de désaccords entre plusieurs peuples. L’histoire commence avec deux jeunes Lakotas, deux guerriers qui cherchaient quelque chose à chasser sur leurs chevaux maigres quand, soudainement, ils aperçurent à l’horizon une figure féminine enveloppée d’une lumière chaude, dans une brume aux éclats fascinants.

La femme était accompagnée d’un bison blanc. Elle était grande, svelte et portait une robe avec des broderies sacrées, une plume dans les cheveux et des feuilles de sauge dans la main. Elle était très belle, à tel point que l’un des jeunes guerriers n’hésita pas à s’approcher d’elle avec luxure pour la toucher. Cependant, et avant même qu’il puisse effleurer sa peau, un grand nuage sombre se forma au-dessus de lui et un éclair s’abattit sur sa tête. Il fut immédiatement carbonisé.

groupe d'iindiens

L’autre jeune guerrier se mit immédiatement à genoux, terrorisé, pensant qu’il allait connaître le même sort. Cependant, la belle femme caressa doucement ses cheveux et, dans la même langue, lui dit qu’elle était une wakan, une femme sainte qui était venue les aider…

Le début d’une nouvelle ère en s’appuyant sur de vieilles traditions

La femme sainte fut reçue chaleureusement par le peuple Lakota. On lui prépara le meilleur tipi et, lorsqu’elle y entra, la matinée se transforma en crépuscule et une lumière ambrée avec des éclats rosés enveloppa ces terres paralysées par la famine et la misère. Malgré cela, les gens essayèrent de lui offrir tout ce qu’ils pouvaient: quelques racines, quelques insectes, des herbes sèches et de l’eau fraîche.

Après cela, la femme bison blanc appris au peuple Lakota à fumer la pipe, leur offrit du tabac d’écorce de saule rouge et les encouragea à faire des tours autour des tentes pour honorer le soleil, pour créer un cercle de force avec la vie et exprimer leur reconnaissance. Plus tard, elle leur enseigna une série de pratiques spirituelles, des façons de remercier la nature, en priant avec des mots adéquats et en réalisant des rites ancestraux que le peuple Lakota avait largement oubliés.

Par ailleurs, elle les invita à entonner avec elle des chants pour faire plaisir à la Terre, des mélodies, des vers et des prières qu’ils devaient adresser aux quatre coins de l’univers. Elle leur rappela également l’importance de la pratique de la cérémonie du calumet de la paix, une cérémonie au cours de laquelle les hommes et les femmes devaient se réunir pour honorer leurs âmes, honorer leur groupe et leur union avec l’au-delà.

femme bison blanc

La femme bison blanc prit ensuite congé d’eux, en leur indiquant que s’ils continuaient à réaliser toutes ces cérémonies sacrées et à prendre soin de la Terre, elle les protégerait. Par ailleurs, et avant de partir, elle apporta depuis l’horizon un grand troupeau de bisons noirs. Ils étaient si nombreux que les montagnes devinrent obscures et le sol se mit à trembler sous leurs pieds; le monde battait à nouveau avec force face à l’arrivée de ces animaux qui, en fin de compte, supposaient la survie de ces Amérindiens.

Au moment où la femme wakan disparut, des troupeaux de bisons apparurent devant leurs yeux. À partir de ce jours, le bison fournit aux gens de la viande, de la peau pour leurs vêtements et leurs tipis et des os pour tous leurs outils.
Partager

La femme sainte les quitta en leur disant: Toksha ake wacinyanktin ktelo (en français, cela veut dire “nous nous reverrons”). Un message plein d’espoir que se répètent de nombreux Lakotas, rêvant d’un retour de cette présence féminine pour purifier le monde une nouvelle fois et apporter à nouveau l’harmonie, l’équilibre et la spiritualité à toutes les nations.

A découvrir aussi