La dévalorisation de soi : les personnes qui se détestent

Souvent, derrière le mépris de soi et le manque d'amour propre, se cachent des traumatismes de l'enfance et l'affection de mauvaise qualité reçue dans le passé. Personne ne devrait se voir comme son pire ennemi ou comme quelqu'un qui ne mérite pas d'être aimé.
La dévalorisation de soi : les personnes qui se détestent

Dernière mise à jour : 18 août, 2021

La dévalorisation de soi est la moisissure qui invalide tout, la voix intérieure qui empoisonne et éteint les potentiels, les valeurs et les opportunités. Les personnes qui se détestent projettent ce même malaise sur les autres, les blâmant parfois pour leurs échecs, les rendant responsables de leur malheur et prisonniers de leurs sentiments négatifs.

Il en est ainsi, et la vérité est que l’on vit relativement mal en se haïssant. C’est comme devoir partager un appartement avec un colocataire gênant, quelqu’un avec qui on s’entend mal et que l’on déteste.

Il s’agit de réalités qui se vivent souvent en silence, qui sont le résultat d’une mauvaise expérience ou d’une trop faible estime de soi. Certains, par exemple, passent leurs journées à ressasser des remords, des événements passé, lesquels constituent l’origine de cette dévalorisation de soi.

D’autres, en revanche, ne connaissent même pas la raison de cette aversion envers leur propre être, de ce rejet constant et de cet auto-sabotage qui empêche tout équilibre psychologique. Comprendre le déclencheur et les moyens de gérer ce mal-être peut nous aider.

La dévalorisation de soi résulte souvent de la façon dont nous avons été traités dans le passé. Le manque d’affection et de reconnaissance nous fait même nous sentir indignes de l’amour-propre.

Jeune femme triste.

Qu’est-ce que la dévalorisation de soi ?

La dévalorisation de soi constitue l’une des réalités psychologiques les plus problématiques. Il s’agit d’un état dans lequel la personne intègre et renforce un sentiment d’inadéquation, de culpabilité, une faible estime de soi, une vision négative d’elle-même et un lourd mépris de soi.

Son approche mentale l’empêche de voir tout potentiel ou trait positif. A tel point qu’elle attribue toute réalisation ou réussite au hasard. Elle se sent vulnérable et ce sentiment la pousse souvent à être sur la défensive avec les autres.

Par conséquent, elle ne peut pas construire des relations sociales et émotionnelles enrichissantes. Elle est méfiantes, ne se sent pas digne d’amour et adopte des attitudes souvent hostiles envers les autres.

Quelles sont les causes de la haine envers sa propre personne ?

Pour quelle raison une personne devrait-elle se haïr ? Pourquoi certaines personnes se voient comme leur pire ennemi ? Cette situation est plus courante que nous pourrions le penser et répond à plusieurs déclencheurs.

Le poids des regrets

Opportunités ratées, agissements qui ont entraîne de mauvaises conséquences, regrets… À l’origine de la dévalorisation de soi, il y a souven des expériences de vie dont nous sommes peu fiers et qui sont gravées dans notre être. Plutôt que de les aborder, de les traiter et de les guérir, nous les laissons là, latentes, telles des plaies ouvertes que nous n’osons pas soigner.

La dévalorisation de soi est la croûte psychologique de ceux qui s’aiment mal, de ceux qui vivent avec une faible estime de soi. Rien ne pousse dans notre esprit lorsqu’il n’y a pas d’amour-propre, quand seules règnent la négativité et la haine de soi.

Le fait d’avoir grandi dans un environnement familial invalidant, critique et autoritaire favorise la dévalorisation de soi. Nous ne pouvons pas non plus ignorer les traumatismes de l’enfance. Il s’agit en effet d’un déclencheur courant du mépris de soi.

La dévalorisation de soi germe à travers notre critique intérieure

La dévalorisation de soi est étudiée depuis des décennies dans le domaine de la psychologie. Les recherches réalisées par le Dr Louis Paul dans les années 70 à l’Université de Chicago nous montrent que la personne qui se déteste alimente un dialogue interne aussi critique qu’épuisant.

Il s’agit d’une voix intérieure qui juge constamment la personne, qui éteint son potentiel. Une voix qui la blâme pour chaque erreur et qui lui répète à chaque instant qu’elle ne vaut rien.

On vit très mal dans cet univers mental occupé par une voix tyrannique et despotique. Le dialogue interne qui ne fait que nous disqualifier alimente la haine de soi. 

Une femme triste qui regarde par la fenêtre.

Que faire pour arrêter de se dévaloriser ?

Nous devons vivre avec nous-même toute notre vie. Alors, pourquoi ne pas commencer à mieux nous traiter ? La dévalorisation de soi et cette tendance à se nourrir du mal-être génère tôt ou tard de l’anxiété. Elles conduisent même à l’automutilation ou aux troubles dépressifs. L’entourage de ceux qui ne s’aiment pas en souffre également.

Celui qui se dévalorise fait souvent peser sa frustration sur les autres. Il ne peut en effet donner le meilleur de lui-même aux autres, car il ne ressent que colère et le poids d’une faible estime de soi. Que pouvons-nous faire dans ces circonstances ?

Développer un dialogue bienveillant

Une intéressante recherche du Dr Nele Stinckens de l’Université de Louvain (Belgique) parle d’un type de thérapie visant à traiter la dévalorisation de soi. Elle consiste essentiellement à aider la personne à améliorer son dialogue interne.

Il faut apprendre à détecter les idées invalidantes et la critique intérieure pour les transformer en un discours plus compatissant. Commencer à s’aimer davantage passe toujours par le fait d’être capable de se parler avec affection, respect et compassion.

Se fixer de nouveaux objectifs personnels aide à surmonter la dévalorisation de soi

Nous réitérons souvent les comportements qui renforcent notre propre mal-être. Il est ainsi toujours bon de réaliser des changements pour améliorer notre vision de nous-même. Se fixer de nouveaux objectifs et les atteindre améliore l’estime de soi. Rencontrer de nouvelles personnes nous apporte d’autres perspectives et nous permet de nous voir différemment…

De petites variations du quotidien peuvent parfois nous apporter de précieuses transformations capables de renforcer l’amour propre. Il s’agit là du meilleur point de départ.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les personnes ayant une bonne estime de soi sont ainsi !
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Les personnes ayant une bonne estime de soi sont ainsi !

Avoir une bonne estime de soi est indispensable. Cela nous permet d'éviter de perdre notre dignité et notre santé. Parlons-en !