La dépendance économique à l’âge adulte

· 16 septembre 2018

Qu’on le veuille ou non, l’argent est un élément important de notre vie. Le thème des finances a gagné en complexité avec la mondialisation. De plus dans de nombreux contextes, le pouvoir d’achat est beaucoup moins important qu’à l’époque de nos grands-parents. Les crises de l’emploi se succèdent. Pour cela, nombreuses sont les personnes qui, à l’âge adulte, sont encore dans la dépendance économique vis-à-vis de leurs parents.

D’un point de vue pratique, la dépendance économique est une sortie viable et solidaire d’un problème concret. Depuis une perspective psychologique, cela donne lieu à une série de difficultés lorsqu’il faut tracer des projets de vie. Bien entendu, cela a contribué à modifier les attentes et les exigences des parents ou membres de la famille des personnes dépendantes en augmentant leur niveau d’influence.

Le fait de ne pas avoir d’emploi et d’être sujet à la dépendance économique a également une incidence sur l’image personnelle et l’estime de soi. Nombreux sont ceux qui pensent que le fait de dépendre des autres est « confortable » mais souvent, en plus d’être fausse, cette idée fait du mal.

« L’économie est l’origine de l’indépendance et la collègue de l’intégrité. »

-Lord Chesterfield-

dépendance économique parents/enfant

Parents et dépendance économique

Il existe plusieurs cas de figure. Dans certaines circonstances, le fait de trouver un emploi devient chose difficile. Dans d’autres cas, ce sont les parents qui promeuvent directement la dépendance économique. De plus et bien que cela puisse paraître contradictoire, nombreux sont les parents qui se plaignent d’un manque d’autonomie et qui adoptent des comportements la favorisant.

Les raisons de cela peuvent être variées. La plus fréquente est que l’un ou les deux parents ne se sente pas à l’aise avec sa propre vie. Les enfants peuvent donc être un prétexte pour ne pas regarder le problème en face.

On donne également le cas des parents qui ont d’importants problèmes de couple et qui ne réussissent pas à les surmonter. Dans ce genre de conflit, les enfants sont souvent les médiateurs ou servent d’excuse. Si les enfants prennent leur indépendance, les parents n’ont pas d’autre choix que de regarder la vérité en face. Il est fort probable que dans ce cas, il ne soit pas prêts à affronter leurs difficultés en tant que couple. 

De la même manière, il y a des parents qui craignent la solitude ou qui n’assument pas la douleur qui naît d’une réalité annoncée : la prise de distance progressive des enfants à la recherche de leur propre espace. C’est un espace dans lequel les parents auront une place mais dans lequel ils ne seront pas toujours les figures principales ou le point de référence.

Enfants et parents promoteurs de la dépendance économique

De nombreux parents promeuvent sans le vouloir la dépendance économique de leurs enfants. Ils les surprotègent dès leur plus jeune âge en les convertissant en personnes incertaines et dépendantes. Face aux tentatives des enfants de faire leur propre vie, ils montrent des réactions démotivantes, décourageantes et manipulatrices.

Ceux ayant été éduqués de cette manière sont plus à même de tomber dans la dépendance économique à l’âge adulte. Ce sont des personnes peu confiantes et c’est leur principal fardeau lorsqu’elles quittent la maison et ne peuvent plus compter sur leurs privilèges. Elles ont besoin de leur propre espace dans le monde mais n’ont aucune idée de la manière dont le construire.

Elles ne se sentent d’ailleurs pas capables de le faire. Cela les pousse à accepter des emplois mal-payés ou instables. Elles tombent également dans la paralysie lorsqu’elles perdent leur emploi et ne trouvent pas facilement de quoi le remplacer.

dépendance économique

Un problème qui peut se résoudre

Bien entendu, lorsque quelqu’un ne croit pas en lui, il ne croit pas non plus en ce qu’il est capable de faire. L’esprit d’entreprise au niveau professionnel cesse alors d’être une option. En fait, comme on peut le voir dans l’étude de Novelo, Carrilo et Lopez (Congrès du Réseau international des chercheurs), l’efficacité personnelle est l’un des signes les plus efficaces illustrant cela.

Dans leur esprit, le monde est si menaçant qu’inabordable. Ils préfèrent donc rester réfugiés en famille. La peur les gagne. La crainte est si grande qu’ils préfèrent être l’objet de critiques ou cesser de profiter des privilèges de l’indépendance dans le but de ne pas expérimenter le vertige des défis.

Les parents incertains et frustrés donnent généralement naissance à des enfants photocopie. En plus de s’efforcer à trouver le travail idéal et de ne pas y parvenir, ils devraient utiliser leur énergie pour résoudre les craintes qui bloquent leur progression. En fait, si cela ne se résout pas, il est très difficile que quelqu’un construise un projet de vie duquel il soit fier.