L'hybristophilie ou le fait d'être attiré par des personnes dangereuses

Un couple doit être fondé sur l'amour et le respect. Cependant, il arrive qu'on soit attiré par des personnes dangereuses. Cette curieuse tendance à un nom. Il s'agit de l'hybristophilie. Dans cet article, nous vous parlons des principaux facteurs qui en sont à l'origine.
L'hybristophilie ou le fait d'être attiré par des personnes dangereuses

Dernière mise à jour : 13 juillet, 2021

Vous avez peut-être vu dans des documentaires à propos de certains tueurs en série que ces derniers reçoivent des lettres de fans à connotation sexuelle ou romantique. Dans certains cas, ces personnes finissent même par avoir des relations ou même par à se marier avec eux. Cette tendance à être attiré par des personnes dangereuses est connue sous un nom : l’hybristophilie.

Il n’est pas facile à comprendre, d’un point de vue logique, comment de tels individus peuvent être considérés comme des partenaires potentiels. Ni même comment certaines personnes ressentent le désir de nouer des relations intimes avec eux.

Après tout, ces personnes ne semblent pas témoigner du respect, de la confiance, de l’attention mutuelle et des autres qualités indispensables que suppose le lien amoureux. Alors, pourquoi cette attraction ? Essayons de donner une réponse à cette question.

Ted Bundy.

Qu’est-ce que l’hybristophilie ?

L’hybristophilie est une tendance à être attiré par des personnes dangereuses ou qui ont prouvé qu’elles étaient enclines à faire du mal aux autres. C’est le psychologue néo-zélandais John Money qui a créé ce terme dans les années 1950.

Il notait alors que cette tendance touchait surtout les femmes hétérosexuelles. Toutefois, l’hybristophilie existe également dans d’autres types de relations et chez les personnes d’orientations sexuelles différentes.

L’hybristophilie n’est pas classée comme un trouble mental dans les principaux manuels de diagnostic actuels. Cependant, elle peut être considérée comme une paraphilie, car l’excitation et le plaisir sexuels sont liés au fait d’avoir un partenaire ayant commis des crimes ou des délits.

Sans aller aussi loin, il est également possible de trouver des manifestations plus légères de cette tendance. C’est par exemple le cas des personnes qui éprouvent une attirance romantique ou sexuelle pour ceux qui mentent, qui les battent, les trompent ou qui leur sont infidèles.

Pourquoi l’hybristophilie existe-t-elle ?

Il peut être difficile de comprendre pourquoi quelqu’un voudrait fréquenter une personne qui pourrait lui nuire. Cependant, il existe plusieurs explications possibles qui peuvent se combiner et donner lieu à l’hybristophilie :

  • Premièrement, au niveau de l’évolution, il peut y avoir une préférence pour les partenaires forts. En effet, de telles personnes seraient plus à même de protéger sa femme et sa progéniture. Les personnes dangereuses projettent ainsi une image de puissance et une capacité à dominer les autres. La génétique peut donc jouer un rôle dans ce domaine en faveur de ce type de profil.
  • D’autre part, les hommes dangereux ou les criminels ont généralement le profil type de la personnalité de la triade noire. Cette personnalité se caractérise par des traits de narcissisme, de machiavélisme et de psychopathie. Ce type de personnalité s’avère attrayante pour les femmes pour diverses raisons.
  • Les expériences de l’enfance et l’attachement précoce influencent également le choix des partenaires sexuels et romantiques. Il a été démontré que les femmes qui ont été victimes de maltraitance dans leur enfance sont plus susceptibles d’être maltraitées par leur partenaire par la suite.
  • Enfin, la société elle-même et la culture dans laquelle nous vivons peuvent déterminer, en partie, l’attractivité générée par les hommes dangereux. Ainsi, les rôles traditionnels des sexes impliquent généralement que les femmes doivent être soumises et les hommes doivent être dominants. Cela influence donc, en règle générale, les préférences des femmes.
Conversation dans un bar.

Existe-t-il un traitement ?

Rappelons que l’hybristophilie n’est pas en soi un trouble mental, mais plutôt une paraphilie. C’est-à-dire qu’il s’agit d’une déviation de l’attraction sexuelle conventionnelle. Il faut donc chercher des solutions si cette tendance a des conséquences négatives.

Dans tous les cas, il n’existe pas de traitement unique et bien établi pour l’hybristophilie. Cependant, certaines techniques peuvent être efficaces.

D’une part, les techniques cognitives peuvent aider à identifier et à modifier les pensées liées à ce problème. Par exemple, certaines personnes croient qu’elles pourront changer et transformer l’agresseur. Elles ressentent aussi parfois de l’affection, de la tendresse ou un besoin de protection.

D’autres personnes encore se sentent plus en sécurité avec une personne forte et puissante. Détecter ces croyances et travailler dessus peut être utile.

De même, certaines techniques de programmation de la masturbation peuvent contribuer à affaiblir l’association créée entre les personnes dangereuses et le plaisir sexuel. Dans tous les cas, une intervention individualisée s’avère nécessaire en fonction des circonstances spécifiques de chaque personne.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi les mauvais garçons nous plaisent-ils autant ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi les mauvais garçons nous plaisent-ils autant ?

Nous savons qu'ils vont nous faire souffrir et qu'ils disparaitront du jour au lendemain. Mais alors, qu'est ce qui nous attire autant chez les mau...



  • Rivera-Rivera, L., Allen, B., Chávez-Ayala, R., & Ávila-Burgos, L. (2006). Abuso físico y sexual durante la niñez y revictimización de las mujeres mexicanas durante la edad adulta. Salud pública de México48, s268-s278.
  • Muse, M., & Frigola, G. (2003). La evaluación y tratamiento de trastornos parafílicos. Cuadernos de medicina psicosomática y psiquiatría de enlace65(1), 55-65.