L'éco-anxiété : qu'est-ce que c'est et à quoi est-elle due ?

Le changement climatique, la pollution et la contamination excessive provoquent l'apparition de nouveaux problèmes psychologiques. L'éco-anxiété est l'un de ces problèmes, et il commence à inquiéter. Nous abordons ici le sujet.
L'éco-anxiété : qu'est-ce que c'est et à quoi est-elle due ?

Dernière mise à jour : 26 décembre, 2020

Avez-vous entendu parler de l’éco-anxiété ? À moins que vous n’ayez passé les cinq dernières années de votre vie à vous cacher dans une grotte, vous savez sûrement qui est Greta Thunberg. Si vous connaissez cette jeune fille, vous comprendrez alors qu’il est possible de se demander si elle souffre d’éco-anxiété. Serait-ce le cas ?

Nous n’avons pas la réponse à cette question. Scientifiquement, il n’y a toujours pas de condition psychologique appelée éco-anxiété. Cependant, en 2019, un groupe d’experts de l’alliance Climate Psychology Alliance a créé ce terme pour désigner un phénomène qui, loin d’être une pathologie, peut être considéré comme une préoccupation réelle et rationnelle.

Une femme qui semble inquiète.

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ?

Si nous simplifions le terme, nous pouvons dire que l’éco-anxiété concerne le milieu naturel, la destruction des habitats, le changement climatique, la pollution et tous les problèmes et catastrophes écologiques causés ou renforcés par l’action de l’être humain et ses activités productives sur la planète.

Les personnes qui ont ces inquiétudes ressentent de l’anxiété en pensant à leur propre mortalité, mais aussi à celle de leurs proches. De plus, penser à l’avenir du monde produit en elles un profond malaise.

Malgré cela, cette anxiété ne peut jamais être confondue avec un trouble d’anxiété clinique. Comme commenté précédemment, elle n’est pas considérée comme une pathologie et ne présente pas de tableau clinique spécifique.

Toutefois, selon l’American Psychological Association, cette peur chronique des décès environnementaux pourrait aggraver les problèmes de santé mentale existants ou déclencher de nouveaux problèmes. L’association affirme qu’en 2019, en raison de l’impact médiatique de nombreuses catastrophes naturelles causées par le climat, l’éco-anxiété a augmenté.

Climat et santé mentale

Le climat a un impact direct sur l’esprit de chaque être humain. Certains sont affectés par les effets actuels, d’autres par ce qui est à venir, comme savoir qu’une île peut être complètement submergée dans quelques années à cause du changement climatique.

Cependant, les deux peuvent provoquer diverses sensations, telles que la colère, le choc ou la terreur. Et toutes, plus ou moins intensément, conduisent à des troubles de stress post-traumatique.

De plus, les conséquences du changement climatique influencent l’activité économique et sociale. Les infrastructures, l’agriculture, l’élevage… Toutes ces activités seront affectées par l’augmentation de l’intensité des phénomènes naturels pouvant provoquer une sensation de fatalisme, d’impuissance et des troubles mentaux de toutes sortes.

La revue scientifique Global Enviromental Change a associé la dépression et l’anxiété à l’environnement grâce à une étude. En effet, chez les femmes et les personnes à faible revenu, la possibilité de souffrir d’éco-anxiété a augmenté, bien qu’il n’y ait toujours pas de données claires à cet égard.

Que savons-nous des personnes touchées ?

À l’heure actuelle, contre d’autres types d’anxiété qui reposent sur ce que nous pourrions appeler une peur non fondée ou disproportionnée dans son intensité, nous parlons d’un vrai problème. Ce sentiment d’insécurité devient une réponse naturelle en raison de l’agitation qu’il suscite.

Selon les données qui soutiennent l’existence du problème, ces facteurs sont particulièrement perceptibles chez les femmes. Elles sont beaucoup plus préoccupées par la pollution, le réchauffement climatique ou le changement climatique que les hommes. Beaucoup considèrent que cette anxiété pourrait même affecter leur fertilité.

On observe également une incidence particulière chez les jeunes qui montrent des liens plus étroits avec l’environnement et une grande préoccupation pour leur avenir. Il en est de même  chez les parents de jeunes et d’âge moyen qui ont alors peur de l’impact de la situation environnementale sur le développement de leurs enfants.

“Etudier la nature, aimer la nature, se rapprocher de la nature. Cela ne vous fera jamais défaut.”

-Frank Lloyd Wright-

Une femme qui semble triste.

Existe-t-il une solution à l’éco-anxiété ?

Heureusement, il est encore temps d’atténuer ce type d’anxiété. Autrement, elle pourrait devenir un problème grave pour des milliers d’êtres humains. La meilleure solution est de changer les comportements sociaux et économiques. Il est question alors d’éviter la consommation compulsive et de commencer à mettre en œuvre des formes d’énergie plus vertes.

Au-delà de cela, il est également nécessaire de développer la résilience. Cette dernière doit être accompagnée de politiques équilibrées et respectueuses de l’environnement qui auront un effet positif sur la psyché humaine.

Changer vos habitudes pour des habitudes plus saines, comme moins utiliser la voiture et passer plus de temps dans la nature, permet également d’améliorer l’éco-anxiété. C’est entre vos mains !

It might interest you...
Qu’est-ce que la psychologie environnementale ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Qu’est-ce que la psychologie environnementale ?

Écouter des voix aussi autoritaires que celle de Terri Swearingen affirmant que "nous vivons sur Terre comme si nous en avions une autre où aller",...