Jeux psychologiques dans les relations de couple

· 17 septembre 2018

De nombreux jeux psychologiques instaurés nos relations de couple sont le fruit de notre plan de vie. Un schéma émotionnel et comportemental que nous élaborons dans notre enfance sous l’influence de nos parents et qui nous accompagne ensuite pendant plusieurs années.

Le plan de vie et les jeux psychologiques dans les couples sont des phénomènes superposés. Ce sont ces jeux psychologiques qui déterminent la façon dont nous allons employer notre temps dans les relations et finissent par donner forme au plan de couple.

Le plan de vie

Cette notion a été inventée par le médecin psychiatre Eric Berne, fondateur de l’Ecole transactionnelle. Il fait référence au rôle que nous interprétons dans notre relation avec les autres. Comme si nous jouions dans une pièce de théâtre. Nous développons ce rôle parce qu’on nous l’a donné. Il finit ensuite par se transformer un masque dont nous ne sommes pas conscients. Très souvent, ce plan de vie est renforcé par l’expérience.

Il agit comme une trace qui reste ancrée en nous dès notre plus jeune âge. Elle va diriger notre vie, à moins que nous en prenions conscience et travaillions pour le modifier.

« Les personnes naissent princes et princesses, jusqu’à ce que leurs parents les transforment en crapauds ».

-Eric Berne-

femme triste à cause des jeux psychologiques

Le plan de vie s’établit à partir de deux éléments:

  • Les mandats ou « malédictions ». Il s’agit des interdictions ou inhibitions imposées à l’enfant. Ils font référence à la négation d’une activité et constituent des projections des peurs et des désirs des parents.
  • Les attributions : ce sont les « étiquettes » que nous portons tous sur nous et qu’on nous a collées lorsqu’on était enfants. Elles constituent aussi le fruit des projections des nos figures de référence. Ces attributions nous façonnent dès le début de notre vie. Elles limitent l’enfant : « tu es comme ton père » ou « tu es méchant, maladroit… », « on ne peut pas te faire confiance ».

Plans de couple: les jeux psychologiques

À l’âge adulte, et au moment de nous lier aux autres, le plan de vie laisse place au plan de couple. Ce dernier est défini par les jeux psychologiques que le couple emploie pour entretenir sa relation, sur la base du plan de vie de chacun.

Les jeux psychologiques déterminent la façon de vivre la relation. Ils remplissent la vie du couple. En effet, c’est avec ces jeux que les deux personnes occupent le temps qu’elles passent ensemble. C’est une forme d’échange très destructrice. Nous retrouvons, dans ces jeux psychologiques, les plans de soumission, de domination et d’isolement.

Plan de soumission

Un membre du couple exerce le rôle de victime et exige que l’autre le protège. S’il ne reçoit pas ou ne perçoit pas la protection et l’attention dont il a besoin, c’est-à-dire si la manipulation ne fonctionne pas, les crises de rage apparaissent et le plan de persécution et de culpabilisation commence.

Cette variante du plan de soumission dure généralement peu de temps car elle met en danger la relation de couple. Le rôle de victime est rapidement repris. Le cycle continue, dans une escalade, laissant la place à une agressivité de plus en plus grande.

Plan de domination

Dans les couples où s’opèrent des jeux psychologiques de domination, il y a un dominateur et un poursuiveur. Il s’agit d’un plan basé sur l’exercice du pouvoir. Le but est d’imposer ses valeurs, ses critères et ses opinions. Ce membre du couple a besoin de démontrer qu’il est celui qui apporte et pas l’autre.

Lorsque le dominateur perd, l’insécurité apparaît rapidement. Il fera preuve d’hostilité, au point de se souvenir de cette défaite et de la garder pour une revanche. Ce jeu psychologique finit par épuiser la relation.

jeux psychologiques

Plan d’isolement

Ces couples jouent psychologiquement à se maintenir éloignés des engagements émotionnels. Ils se servent de l’indifférence et de la froideur jusqu’à ce que l’un des membres ait besoin de se rapprocher. Cela débouche souvent sur des ébats sexuels passionnés, pour ensuite retomber dans une distance bâtie à partir de n’importe quelle excuse (une dispute, un travail…). Cette relation est une relation de va-et-vient.

Pour conclure, changer ces plans de vie et mettre fin aux jeux psychologiques dans le couple est un processus qui passe par leur reconnaissance et le désir de les modifier. Que se passerait-il dans le cas contraire? Les jeux psychologiques mèneront souvent à la rupture du couple.