L’insécurité est le germe des relations toxiques

16 septembre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
relations toxiques

Lorsque nous parlons de relations toxiques, nous pensons en premier lieu à une mauvaise gestion émotionnelle dans un couple, alors qu’en réalité ce type de relations se produit dans n’importe quel environnement social, comme une relation amicale ou familiale. Il s’agit de relations empreintes d’insécurité, séduisantes et accrocheuses, et pour lesquelles les personnes se retrouvent attrapées dans un filet toxique et négatif d’où il est difficile de sortir.

Ainsi, alors même que nous imaginons le contraire, les personnes toxiques se caractérisent par le fait de présenter une faible estime de soi, les faisant interagir de manière instable. Elles sont expertes pour dissimuler leur insécurité à travers la manipulation, la tromperie et la culpabilité. Le fait d’avoir une faible opinion d’elles-mêmes et de ne pouvoir tolérer la sensation d’incertitude les conduit à chercher chez les autres une manière de se sentir plus sûres d’elles.

Par ailleurs, la relation avec une personne toxique peut favoriser les états de paranoïa et d’isolement social ou alternativement, encourager des comportements compensatoires tels que l’arrogance, le narcissisme ou l’agressivité. C’est pourquoi nous devons rester attentif-ve-s lorsque s’installe un malaise dans n’importe laquelle de nos relations.


L’insécurité est un piège invisible inhérent aux relations toxiques et l’un des germes principaux qui épuise émotionnellement les personnes qui l’expérimentent.


relations toxiques

Pourquoi les personnes peu sûres d’elles sont-elles jalouses ?

La jalousie, à son paroxysme, est une façon maladive d’interagir. Ressentir de la jalousie, lorsqu’elle est infondée, se traduit par le sentiment de ne pas se considérer comme méritant-e d’être avec l’autre personne ou de ne pas être suffisamment bon-ne pour cette dernière. Ainsi, sa présence traduit l’insécurité et le manque d’amour propre, d’où la nécessité de prendre des précautions chaque fois qu’elle apparaît. Par ailleurs, la jalousie augmente avec l’immaturité et la faible estime de soi.

Les personnes jalouses et en manque de confiance sont rattrapées par une série de pensées et de sentiments négatifs les menant à croire fermement qu’elles ont raison. C’est ainsi qu’elles se retrouvent submergées entre la faiblesse et le narcissisme, mélange explosif faisant d’elles des personnes extrêmement dépendantes du regard de autres.

Malgré la solide carapace qu’elles revêtent lorsqu’elles sont jalouses, ces personnes gardent en leur for intérieur un grand vide généré par l’insécurité et la peur. Ceci a pour conséquence qu’elles cherchent continuellement à obtenir ce qu’elles veulent de leur partenaire, et même qu’elles développent des stratégies de persuasion et de manipulation pour contrôler ce dernier et s’assurer de la pérennité dans la relation. Mais malheureusement, le sentiment d’infériorité qui les habite conduit souvent à ce que les efforts du/de la partenaire pour les rassurer ne suffisent jamais.


Le dommage résultant de l’insécurité est tel qu’il arrive un moment où elle change la personnalité de l’individu.


Les personnes peu sûres d’elles cherchent à ce qu’il en soit de même pour l’autre

Il faut faire attention lorsque nous avons une relation avec une personne peu sûre d’elle, qu’elle soit amoureuse,  amicale ou familiale. Lorsque nous commençons à nous interroger sur nos propres comportements, il est nécessaire de faire le point sur qui nous entoure et pourquoi nous développons ce type de sentiment en présence de l’autre.

femme feuilles

Si le sentiment d’insécurité survient, alors qu’il n’avait jamais existé, il est possible que la personne peu sûre d’elle ait projeté sur nous ses propres sentiments d’insécurité afin de se sentir elle-même plus en confiance. Ces personnes peuvent être d’authentiques spécialistes en la matière, plantant la graine de l’insécurité chez les autres en vue de les contrôler. Elles ont pour cela recours à ce que l’on nomme la trinité obscure : la manipulation, la tromperie et la culpabilité.

Le contrôle excessif dont les personnes peu sûres d’elles disposent sur leur partenaire, leurs ami-e-s et leur famille, les conduit à une hyper-responsabilité vis à vis de ces dernier-ère-s. Ceci les amène à être toujours hyper-vigilant-e-s pour suspecter n’importe quel détail ou événement.

Par conséquent, le danger de l’insécurité dans les relations est que, parfois, le seul moyen que trouvent les personnes peu sûres d’elles pour faire face à l’incertitude qu’elles ont sur leur propres capacités et leur propre bien-être consiste à rendre les autres malheureux-ses.


« La méfiance est mère de l’insécurité. »

-Aristophane-


A découvrir aussi