J’accepte que tu me protèges, mais pas que tu me contrôles

· 11 août 2016

Parfois, des crises de jalousie surgissent au sein des relations de couple, ce qui mène un des membres du couple à contrôler l’autre. Or, souvent, on prend ce contrôle pour une simple envie de protéger.

« S’il/elle me contrôle, c’est parce qu’il/elle s’inquiète pour moi », « S’il/elle est jaloux.se, c’est parce je compte pour lui/elle », « S’il/elle s’énerve, c’est parce qu’il/elle a des raisons de la faire ».

Ne vous y trompez pas, ne tombez pas dans le panneau ; faire une crise de jalousie à l’autre, ce n’est pas l’aimer, et le contrôler, ce n’est pas le protéger.

 


Si tu me contrôles, je ne me sentirais pas protégé ; au contraire, je me sentirais étouffé, et par conséquent, je m’éloignerais chaque jour un peu plus de toi.


Plus la personne qui nous contrôle a des sentiments pour nous, plus le contrôle qu’elle pourra exercer sur nous sera grand.

Par « sentiments », nous entendons un besoin de sa part de savoir où vous êtes à chaque instant, une envie de rester collé à vous et de ne pas vous quitter une seule seconde si cela était possible…et cela peut faire peur.

Aujourd’hui, acceptez que l’on vous protège, mais pas que l’on vous contrôle. N’oubliez pas une chose : votre liberté est bien plus précieuse qu’une relation qui vous en prive.

Je veux être libre et ne pas avoir de barrières

pareja-barco

Contrôler quelqu’un, c’est une façon de manifester un certain manque d’assurance.

Contrairement à ce que l’on peut croire, on ne peut pas contrôler l’autre, car il est libre !

On se dit que sous prétexte que l’on est en couple et que l’on doit, de fait, respecter certaines « normes » (ne pas être infidèle, par exemple), on a le droit de priver l’autre de sa liberté.

Or, être couple, ce n’est pas laisser l’autre couper nos ailes. On doit continuer à poursuivre nos rêves.

Si vous avez envie de voyager, de visiter des pays étrangers, faites-le ! N’arrêtez pas de vivre simplement sous prétexte que vous êtes en couple.

Ne laissez pas l’autre vous couper les ailes, car cela ne vous rendra pas heureux.

On dit que le fait d’aimer quelqu’un nous rend heureux, mais si cela implique privation de liberté et contrôle, alors comment peut-on réellement être heureux ?

Parfois, on peut avoir l’impression que l’on fait une erreur, que l’autre ne nous contrôle pas, et que l’on fait une montagne d’un rien.

Or, méfiez-vous, car la personne qui vous contrôle fait tout pour que vous ayez cette impression…voilà pourquoi il est important d’ouvrir les yeux !

Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas être libre ; et vos rêves ? Et votre vie ? Soyez libre et ne laissez personne vous contrôler.

Ce n’est pas de l’amour, sachez-le bien. L’amour, c’est quelque chose où votre liberté et votre bonheur occupent la première place, et où ils sont votre préoccupation fondamentale.

 


Je suis libre avec toi ou sans toi ; je ne t’empêche pas de prendre ma main et de faire un bout de chemin avec moi, mais par contre, je ne te laisserai jamais exercer un contrôle sur moi


Quand vous le découvrirez, il sera déjà trop tard et vous n’aurez plus d’échappatoire

pareja-en-rosa-y-azul

Il est déjà assez difficile de percevoir une situation de contrôle d’un point de vue extérieur, mais c’est alors encore plus difficile à voir lorsqu’on se trouve soi-même dans la situation, et que l’on est immergé dans nos sentiments.

C’est pourquoi nous devons apprendre à lire dans les comportements d’une personne qui a tendance à contrôler son compagnon/sa compagne, mais pas seulement.

Vous pouvez aussi vous retrouver sous le contrôle d’un ami, voire même d’un membre de votre famille, même s’il est évident que le contrôle est davantage notable et habituel au sein d’un couple.

  • Une personne qui a tendance à vous contrôler veut faire plein de choses en peu de temps, et passer le plus de temps possible avec vous.
    Cela peut être supportable au départ, mais avec le temps, un tel comportement peut se révéler étouffant.
  • Le rationnel n’a aucune contenance, tout est fabuleux et merveilleux, et c’est la raison pour laquelle on ne veut pas en perdre une seule seconde.
    La personne qui vous contrôle est pleine de petites attentions et veille sur vous, et de ce fait, elle pense que cela lui octroie le droit de gérer votre vie.
  • La personne qui vous contrôle est une séductrice, mais une séductrice avec une idée derrière la tête ; elle veut que alliez toujours bien, de telle sorte que vous ayez envie de rester à ses côtés.
    Elle vous veut pour elle seule. Vous lui appartenez. Et c’est là que la soif de possession commence.
  • Cette personne vous donne l’impression d’être un être spécial, elle vous dit que vous êtes la plus belle chose qui lui soit arrivée, que vous êtes unique et irremplaçable sur cette Terre.
    En tenant un tel discours, elle pense avoir le droit de décider que votre vie lui appartient.

Souvent, vous ne croirez pas que ce qui arrive est vrai. Tout cela se produit de façon silencieuse, car avec toutes ces petites attentions, vous signez presque un « contrat » où vous cédez votre vie à la personne qui vous contrôle.

Pensez bien à la personne que vous avez à vos côtés et ne la laissez pas vous absorber, vous contrôler.

Sûrement vous sentez vous en sécurité à ses côtés, mais attention ! Sur le long terme, un tel comportement de sa part peut déceler une personnalité qui a tendance à vouloir exercer un contrôle sur vous, et cela ne vous rendra pas heureux ; bien au contraire.

 


« Si vous vous obstinez à essayer de contrôler la vie des autres, vous n’aurez plus le temps de vivre la vôtre »

-Anonyme-


 

mujer-viento

Protégez votre liberté, protégez vos ailes.

Personne n’a le droit de vous les couper, personne n’a le droit de contrôler votre vie, car c’est la vôtre et que vous êtes la seule personne qui doive la diriger ainsi que la vivre dans le bonheur, et ce en réalisant tous vos rêves, en vous débarrassant des barrières que vous pouvez trouver sur votre chemin.