Isaac Newton, biographie d’un homme en clair-obscur

22 octobre 2019
On peut se rappeler d'Isaac Newton comme du plus grand scientifique de tous les temps, mais également comme d'un homme tourmenté ayant vécu une enfance malheureuse et n'ayant jamais réussi à s'intégrer dans la société. Ces 2 facettes faisaient partie de lui.

Dans la biographie d’Isaac Newton, la présence de dimensions très contradictoires est très déconcertante. On se souvient de lui comme du père de la physique moderne mais en vérité, il a dédié une grande partie de sa vie à des questions mystiques. On le voit comme le modèle du rationnel, mais sa vie est marquée par l’irrationnel.

Au-delà de l’extraordinaire scientifique à l’origine de la formulation de la loi universelle de la gravitation se trouvait un homme qui fantasmait, qui imaginait et qui souffrait de tout ce qu’il ressentait et pressentait.

Nombreux sont ceux qui le cataloguent comme le plus grand scientifique de tous les temps. C’est probablement le cas, mais il a passé une bonne partie de sa vie à étudier l’alchimie, des messages secrets de la Bible… de la folie.

« La vérité se trouve toujours dans la simplicité et non pas dans la multiplicité et la confusion des choses. »

-Isaac Newton-

Isaac Newton est certainement la plus grande preuve du fait que la raison et la déraison peuvent cohabiter dans un seul et même être humain sans s’exclure mutuellement. Il est également le modèle de l’intelligence maximale appliquée au travail ardu basé sur une observation et une méthode rigoureuses, ayant permis d’atteindre l’absolue génialité.

Le pendule d'Isaac Newton

Isaac Newton et une enfance malheureuse

Isaac Newton est né dans d’atroces circonstances. Son père est décédé 3 mois avant sa naissance. Sa mère a accouché prématurément. Isaac est né si petit et léger que personne ne croyait en sa survie. Contre toute attente, il a survécu et été baptisé Isaac, nom de son père.

Sa mère s’est remariée avec un homme nommé Barnabas Smith. Ce dernier ne souhaitant pas s’occuper des enfants d’un autre, il a envoyé le petit vivre chez ses propres parents. Isaac les appelait d’ailleurs « ses grands-parents » alors qu’ils ne l’étaient pas vraiment. La relation avec eux était très difficile. Dans une liste de ses péchés, Isaac a affirmé avoir désirer brûler vifs ses grands-parents.

Lorsqu’il avait 10 ans, son beau-père est décédé. Il a alors pu retourner vivre aux côtés de sa mère, avec ses 2 nouveaux demis-frères. A l’âge de 12 ans, il a été envoyé en internat.  Il y a appris le latin, les mathématiques et a commencé à étudier la Bible. Isaac Newton était un enfant faible et solitaire qui ne se démarquait pas particulièrement en classe. Il était toujours relégué au second plan.

Un jeune inquiet et hostile

Pendant quasiment toute sa vie, Isaac Newton a souffert de bégaiements maladifs. Il n’avait pas de relations avec ses pairs. Et lorsqu’il en avait, il faisait des blagues de mauvais goût et agressait les autres. Après une dispute avec un camarade de classe qu’il est parvenu à vaincre et à humilier publiquement, il a décidé de devenir plus studieux.

Il passait de nombreuses heures enfermé dans sa chambre. C’est là qu’il a commencé à construire des objets mécaniques, des maquettes et des appareils variés. Il étudiait beaucoup et faisait preuve d’une grande curiosité vis-à-vis de nombreux domaines. Très jeune, il a rencontré Catherine Storer, l’unique femme avec laquelle il a probablement connu une romance dans sa vie. Il lui a fabriqué des maisons de poupées. La relation ne s’est pas poursuivie et on sait d’ailleurs qu’Isaac Newton est mort en étant encore vierge.

A l’âge de 18 ans, Isaac Newton a intégré l’université de Cambridge. Il était autodidacte mais de nombreux professeurs lui ont permis d’élargir son savoir. Il a très rapidement établi une correspondance avec la Royale Académie de Sciences qui s’est montrée intéressée par ses découvertes et ses appareils. C’est à cette même époque que sont survenus les premiers débats scientifiques sur lesquels Newton a travaillé tout au long de sa vie.

Isaac Newton jeune

Un génie tourmenté

Isaac Newton a été victime de 2 « collapsus nerveux« , c’est-à-dire 2 éclats de folie. Le premier a eu lieu en 1693 et le second probablement en 1703. Pendant ces périodes, il ne mangeait et ne dormait pas. Il traversait de profondes dépressions et se laissait mener par la paranoïa. Il s’isolait radicalement et n’avait plus confiance en personne.

Entre ces périodes, il a formulé la loi universelle de la gravitation ainsi que les lois de la mécanique. Bien que pas très apprécié de ses contemporains, il s’est rapidement fait un nom et est devenu le génie. Il a occupé différents postes académiques et a même été membre du Parlement anglais, espace dans lequel il n’a absolument rien réalisé.

Il a dédié les 30 dernières années de sa vie aux études religieuses et à l’occultisme. Newton était persuadé d’avoir été choisi par Dieu pour déchiffrer les messages secrets de la Bible. Il a même affirmé que la fin du monde allait avoir lieu en 2060. Il a déclaré que l’Eglise catholique était la Bête de l’Apocalypse et que Moïse était un alchimiste.

Pendant ses dernières années de vie, il a dû faire face à de multiples souffrances : souffrances morales liées à un débat avec Leibniz et souffrances physiques dues à un grave problème rénal. Il souffrait en fait de coliques néphrétiques atroces et l’une d’entre elles a causé sa mort. Sa mémoire a été honorée de nombreuses manières. Sans Isaac Newton et ses découvertes, la civilisation dont nous profitons aujourd’hui n’aurait jamais été possible.

 

  • Keynes, J. M. (1982). Newton, el hombre. Newton. CONACYT, México.