Ikigai : le mystère japonais pour trouver le bonheur

8 juillet 2018 dans Développement personnel 0 Partagés

Il n’existe pas de mot dans notre culture pour définir le sens de ce que représente l’ikigai dans la culture japonaise. Selon les Japonais, tout le monde possède un ikigai, une raison d’exister. Certains l’ont trouvé et en sont conscients. D’autres l’ont en eux mais n’en sont toujours pas conscients ou ne l’atteindront même jamais.

La société actuelle nous bombarde avec la culture du matériel. Avec l’aspect positif d’avoir plus d’argent, une meilleure voiture ou une maison luxueuse. Cela nous pousse donc à travailler toujours plus pour obtenir tous ces biens. Mais également à nous oublier nous-mêmes, à oublier notre bien-être intérieur. Les emplois sont par ailleurs de plus en plus précaires et nous sommes souvent obligés de les accepter, non par vocation mais par nécessité. Cette situation devient donc un cercle dont il est très difficile d’échapper. Cela génère en outre une grande insatisfaction.

Dans le livre Ikigai, les secrets du Japon pour une vie longue et heureuse, Hector García et Francesc Miralles ont capturé les expériences vécues par les japonais centenaires du village d’Ogami pour une vie saine et heureuse. Ils décrivent en outre certaines clés pour que chacun de nous recherche en lui la raison de son existence. De sorte que l’estime de soi augmentera et que nous commencerons à être conscient des activités ou formes de vie qui mènent à un état de paix intérieure.

Ikigai, la raison de vivre

La raison pour laquelle ces japonais centenaires se lèvent chaque matin est le fondement ou la raison légitime qui justifie le fait d’être ou d’exister. Le terme ou le concept de la retraite n’existe pas pour eux. Ils continuent donc à effectuer les mêmes tâches jusqu’à la fin de leurs jours. En effet, faire ce qu’ils aiment pour le bien de la communauté est pour eux un plaisir.

« L’objectif est d’identifier ce en quoi chacun de nous est bon, ce qui nous donne du plaisir lorsque nous le faisons et qui, en outre, nous rend également conscients que nous apportons quelque chose au monde. Lorsque nous l’accomplissons, nous avons davantage d’estime de soi parce que nous sentons que notre présence dans le monde est justifiée. Le bonheur serait la conséquence », explique Miralles.

ikigai

Encourager les relations sociales

Les aînés japonais se proposent pour collaborer avec tout ce qui touche à leur environnement. Ils se sentent membres de la communauté et utiles à la société.

Encourager et promouvoir les relations sociales est très positif pour la qualité de vie. L’humeur s’améliore lorsque nous communiquons. Nous en retirons de grands bénéfices émotionnels. Les relations aident à être plus indépendants, décisifs et à améliorer les capacités cognitives.

Avoir une alimentation saine

Le secret de l’alimentation de ces Japonais se base sur la consommation d’une grande variété d’aliments dans de petits plats. Les fruits et légumes crus sont la base de l’alimentation. Ils consomment très peu de sucre directement et s’ils le font, il s’agit de canne à sucre cultivée dans leurs propres champs.

Ils mangent moins de calories. Ils se soumettent pour cela au hara hachi bu, un principe qui défend que nous devrions arrêter de manger lorsque nous sommes à 80% de la capacité de notre estomac.

Penser positivement

Les habitants d’Ogami mènent une vie sans stress ni anxiété. La hâte n’existe pas pour eux. L’optimisme et le sourire sont les principales lois qui se reflètent dans les lois du ikigai.

Nos actions sont basées sur nos pensées. Si nous changeons notre façon de penser, nous pouvons commencer à changer les décisions que nous prenons. L’être humain recherche toujours la croissance personnelle, tant physiquement qu’émotionnellement. Pratiquer des conversations internes positives peut nous aider à mener des actions qui mènent à de grandes réalisations.

Faire de l’exercice

Ils font chaque matin de l’exercice en groupe avant de commencer leur routine. Il s’agit d’exercices basiques qui consistent à étirer les muscles et à déplacer les articulations. Le but de cette activité physique est de renforcer l’esprit de coopération et d’unité de tous les participants.

« Très peu est nécessaire pour avoir une vie heureuse. Tout est dans votre façon de penser. »
-Marc Aurèle-
ikigai
A découvrir aussi