Franz Kafka, biographie de l’auteur de La Métamorphose

· 27 janvier 2019
Que savez-vous de cet auteur de renom ?

À la fin du XXème siècle, on demanda aux éditeurs et écrivains du monde entier qui était, selon eux, l’auteur le plus important du millénaire. Le gagnant, avec une majorité écrasante, ne fut autre que Franz Kafka, l’héritier de Shakespeare, de Goethe et de Cervantes qui a légué une oeuvre impressionnante à l’humanité.

L’influence de Kafka est si grande que le terme « kafkaïen » existe en plusieurs langues pour faire référence à des situations absurdes, oppressantes et angoissantes. Franz Kafka a été l’un de ces écrivains capables de créer un monde littéraire avec sa propre atmosphère, ses codes uniques et sa logique particulière. Un monde aussi frappant que poétique.

« La littérature est toujours une expédition vers la vérité. »

-Franz Kafka-

L’un des aspects les plus étonnants de son oeuvre est l’honnêteté intellectuelle que l’on y retrouve. Franz Kafka n’était pas un écrivain rhétorique ou prétentieux. En fait, il a personnellement demandé à son ami Max Brod de brûler tous ses livres. Par chance, ce dernier ne l’a pas fait. C’est grâce à cette amitié que nous connaissons aujourd’hui les écrits de Kafka. Il est devenu célèbre avec le temps, non pas grâce à l’intervention de mécènes ou à un travail de marketing mais grâce à la qualité unique de chacune de ses lignes.

Franz Kafka

Franz Kafka est né à Prague le 3 juillet 1883. À l’époque, le pays que nous connaissons sous le nom de République Tchèque faisait partie de l’empire austro-hongrois. Son père, Hermann, provenait d’une famille de bouchers. Il s’était construit sa propre fortune et avait une excellente position au moment de la naissance de Franz. Sa mère, Julie, venait d’une famille aisée. Elle avait reçu une éducation plus raffinée que celle de son époux. Cependant, elle n’a eu que peu d’influence sur celle de ses enfants.

Kafka était l’aîné de la famille: il a eu cinq frères et sœurs mais ses deux frères sont décédés au cours de leur première année de vie. Franz et ses trois sœurs ont été les seuls à survivre. C’est peut-être pour cette raison que son père a été particulièrement autoritaire et abusif avec lui. La figure du père est précisément l’un des grands axes de son oeuvre littéraire.

Franz a étudié dans deux écoles importantes qui se caractérisaient par leur rigueur et leur lignée juive. Il a commencé à écrire alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, même s’il a détruit la majeure partie de ses œuvres de l’époque. Kafka est devenu membre d’un groupe au caractère anti-clérical qui s’appelait « Ecole libre ». Il a commencé à y lire des livres sur la philosophie, le socialisme et l’athéisme.

Franz Kafka

Une vie grise

Au début, Franz Kafka a commencé par étudier la chimie à l’université. Il menait une vie grise. Cependant, il a rapidement décidé d’abandonner ce cursus. Son père l’a alors obligé à étudier le droit, même si Franz ne le voulait pas. C’est lors de son passage à l’université qu’il a connu son grand ami Max Brod, qui l’a accompagné jusqu’à sa mort. Cette amitié est ce qui a permis aux écrits de Kafka de ne pas être brûlés dans l’anonymat.

Après avoir obtenu son diplôme universitaire, Franz Kafka a travaillé dans les bureaux de plusieurs avocats. Il a ensuite eu un travail à mi-temps dans une compagnie d’assurances. Son salaire lui permettait à peine de survivre mais, en revanche, ce travail lui laissait du temps pour faire qu’il aimait le plus: écrire. C’est pour cela qu’il a gardé cet emploi jusqu’en 1917, date où il a contracté la tuberculose. On raconte qu’il aimait boire du lait non pasteurisé et que ça a peut-être été la cause de sa maladie.

Une oeuvre éternelle

À cette époque, Franz Kafka a eu des relations tourmentées avec les femmes qui ont traversé sa vie. En général, les amours commençaient et terminaient subitement sans la moindre raison. Franz était un esprit complexe qui, par exemple, n’a jamais accepté que l’une de ses grandes amours, Felice Bauer, reste indifférente alors qu’il avait partagé La Métamorphose avec elle.

livre Franz Kafka

 

À partir de 1917 et jusqu’à sa mort, Franz Kafka a régulièrement passé du temps dans des cliniques. Il a vécu un temps en Allemagne, entre 1920 et 1923, pour essayer de s’éloigner de la vie familiale qui le tourmentait tant. Cependant, il a dû rentrer chez son père en 1924 à cause d’une très forte pneumonie.

Une fois à la maison, la maladie s’est aggravée. Franz a dû retourner dans une clinique où on lui a diagnostiqué une tuberculose du larynx. Il a énormément souffert lors des semaines qui ont précédé sa mort. Celle-ci s’est finalement produite en juin 1924, alors qu’il n’avait que 41 ans.

Kafka a laissé derrière lui une grande série de récits courts, en plus de plusieurs nouvelles. Parmi ses œuvres, nous pouvons souligner Le Procès, La Métamorphose, Le Château et beaucoup d’autres. Il a également laissé de très beaux témoignages dans les correspondances qu’il maintenait avec sa sœur Ottla, son ami Max Brod et Felice, entre autres. Son oeuvre est désormais immortelle.

 

  • Kafka, F. (1998). Carta al padre (Vol. 34). Ediciones Akal.
  • Kafka, F. (2006). El proceso. Ediciones Colihue SRL.
  • Kafka, F. (1991). La metamorfosis y otros cuentos. Ediciones Lea.
  • Wagenbach, K. (1970). Franz Kafka: una biografía. Franz Kafka, Obras Completas I.