La folie des crises de jalousie

· 6 juin 2017

Demandez-vous, même si vous ne consacrez qu’une minute à essayer de trouver la réponse, si vous avez déjà fini par perdre la personne que vous aimiez car elle a décidé de partir avec quelqu’un d’autre. Dites-vous que la peur est un autre de ces visages qu’a l’amour, c’est la crainte de l’amour, la crainte de perdre ce que l’on a et ce que l’on est. L’amour nous fait peur.

Comment agit une personne jalouse ?

Les personnes jalouses sont aux aguets de chacun des faits et gestes de l’autre, elles le/la surveillent et le/la contrôlent pour restreindre ses actes ; elles pensent qu’ainsi, elles pourront prévenir ou découvrir l’infidélité de l’autre. Les personnes qui souffrent de jalousie perçoivent des menaces dans l’environnement où évolue leur compagnon/compagne. Nous vous parlons ici du lieu de travail, du centre d’études, de la famille, des ami-e-s..si bien que même la relation sociale la plus superficielle peut être perçue comme une menace de la part de la personne jalouse.

Certain-e-s ressentent de la jalousie jusqu’aux expériences que leur compagnon/compagne a eues par le passé, quand iels ne se connaissaient pas encore. De plus, on peut identifier deux types de crises de jalousie : les crises de jalousie obsessionnelles et les crises de jalousie délirantes. D’un autre côté, on pense que les personnes jalouses peuvent présenter l’un, ou les deux types.

Quelles sont les crises de jalousie obsessionnelles ?

Les crises de jalousie obsessionnelles se caractérisent par des rituels de vérification et d’interdiction envers le conjoint. Voici quelques comportements qu’ont les personnes faisant ce type de crises :

  • Elles lisent les messages de sa boite mail, de son téléphone et de tous les réseaux sociaux où elles savent qu’il a un compte.
  • Elles confrontent leur conjoint à chaque fois qu’elles doutent d’une photo, d’un message ou d’un appel.
  • Elles appellent constamment leur conjoint et lui rendent visite par surprise uniquement pour voir s’il est bien là où il dit être.
  • Elles lui interdisent de se maquiller, de bien se coiffer, de s’habiller comme il veut, etc. Pour les personnes jalouses, ce sont des actes qui mènent à l’infidélité.
  • Elles éloignent tous les proches, elles pensent qu’ils peuvent porter des messages des possibles amant-e-s.
  • Elles éloignent les ami-e-s de sexe opposé, pour prévenir une éventuelle infidélité.
  • Certaines éloignent les ami-e-s de même sexe, pensant que leur conjoint pourrait être homosexuel.

Les personnes jalouses, en ayant constamment des comportements de vérification, alimentent bien plus leurs états d’anxiété, d’angoisse, d’inquiétude et de méfiance. Elles présentent un mal-être émotionnel causé par des pensées déformées :

  • Elles ne se considèrent pas assez attirantes.
  • Elles ont peur de rester seules.
  • Elles sentent que tout le monde peut être meilleur qu’elles et pourrait leur voler l’amour de leur compagnon/compagne.
  • Elles accumulent et projettent une sensation d’insécurité.

Que sont les crises de jalousie délirantes ?

Les crises de jalousie délirantes font irruption car la personne jalouse est convaincue de la culpabilité de son compagnon/sa compagne, alors qu’elle n’a que peu d’indices. Ainsi, les crises de jalousie sont excessivement fréquentes et s’auto-renforcent (chaque détail peut être une preuve que les crises de jalousie sont raisonnables), la personne est excessivement possessive.


Dans les crises de jalousie délirantes, la personne cherche un-e amant-e, qu’elle croit exister.


La personne jalouse adopte une attitude de surveillance et de méfiance, et la personne surveillée adopte des attitudes de réserve et de ressentiment. Les deux souffrent et « renforcent » mutuellement la conduite de l’autre. La personne jalouse est de plus en plus vigilante, et son compagnon/sa compagne de plus en plus réservé-e.

La personne jalouse regrette de faire souffrir l’autre, ce qui n’évite pas pour autant que s’activent les crises de jalousie face à chaque stimulation…crises de jalousie qui souvent finissent en agression, soit-elle verbale, physique ou psychologique. Une fois que les humeurs se calment, la personne revient au point de départ du cycle en demandant pardon.

La personne jalouse peut-elle changer ?

Oui, les personnes jalouses peuvent changer. De fait, les techniques de thérapie cognitivo-comportementale se sont montrées comme un des meilleurs recours pour parvenir à mener ce changement à bien. Les personnes jalouses apprennent avec ce suivi à faire confiance à l’autre, à croire fermement en ce qu’iel saura rester loyal-e, car iel aime être à leurs côtés et apprécie la vie qu’iel mène auprès d’elles.

Elles peuvent changer également quand elles comprennent qu’elles disposent de qualités pour lesquelles elles méritent d’être aimées et quand elles assimilent qu’elles ont la possibilité de changer ces aspects qu’elles considèrent comme améliorables ou qui selon elles peuvent les éloigner de leur compagnon/compagne. Ainsi, retrouver la perception de valeur et le contrôle stimulera et assoira ce changement.