Il existe 3 types d’esprits : quel est le vôtre ?

8 juillet 2017 dans Psychologie 614 Partagés

Parler d’esprit revient à parler d’un concept un peu abstrait qui n’est pas du tout clair pour beaucoup de gens. Il s’agit d’un mot qui prétend englober les processus qui se déroulent dans notre cerveau : pensée, conscience, perception, croyances, désirs, sensations, etc. L’esprit serait donc ce terrain où se mettent en marche les processus conscients, inconscients et fonctionnels.

Cet esprit se reflète dans les idées, les actions et les différentes manifestations de l’activité cérébrale. Tout cela se produit à partir de processus structurés. En d’autres termes, toute cette activité mentale ne se déroule pas par hasard mais obéit à des modèles ou des schémas qui seront appris tout au long de la vie. Cela ne veut pas dire qu’il s’agisse de quelque chose d’immuable. Dans le cerveau, tout est susceptible de changer.


« Le cerveau n’est pas un verre à remplir mais une lampe à allumer. »

-Plutarque-


En fonction de la façon dont se déroulent ces processus, certain-e-s spécialistes du sujet ont établi l’existence de trois types d’esprits : le rigide, le liquide et le flexible. Chacun d’eux a ses propres caractéristiques et obéit à des logiques différentes. Étudions cela en détail.

Les esprits rigides : la résistance face à de nouvelles perspectives

L’éducation est le facteur qui influe le plus sur la configuration des esprits. Il est habituel que de nombreuses personnes avec un esprit rigide soient les enfants de parents rigides également. Cette rigidité est, en principe, un mécanisme de défense. Les idées fixes vous donnent une plus grande sensation de contrôle et vous protègent de l’incertitude. Les personnes qui présentent ces traits sont parfaites pour effectuer des activités basées sur un facteur disciplinaire.

En contrepartie, celleux qui ont des esprits rigides pourraient également être un peu superficiel-le-s. Iels ne prennent pas le temps d’analyser ou d’évaluer la validité des idées ou des actions. Iels tiennent pour acquis que tout doit fonctionner dans un sens très précis, qui serait également prédéterminé.

Cela les conduit à avoir de grandes difficultés pour créer et c’est pour cela qu’iels se limitent habituellement à répéter des choses. Il est possible qu’iels se sentent extrêmement perdu-e-s ou désemparé-e-s si quelque chose ou quelqu’un les fait sortir de leur zone de confort. Le manque de contrôle sur les situations leur produit beaucoup d’angoisse et cela les fait souffrir.

Les esprits liquides : une perspective caméléonique

Il se passe tout le contraire pour les esprits liquides. Ils n’arrivent pas à avoir de consistance et s’adaptent donc à tout. Ils prennent la forme du récipient dans lequel ils s’installent. Ils sont propres aux personnes qui ont renoncé à exercer un quelconque type de contrôle sur les circonstances.

Ce type d’esprit représente les personnes qui ont besoin que quelque chose ou quelqu’un les dirige. Ces personnes ont beaucoup de mal à prendre des décisions et encore plus à prendre position face à la réalité. Elles ne savent pas quoi penser. Et puisqu’elles ne le savent pas, elles délèguent cette tâche à d’autres personnes chez qui elles apprécient cette sécurité qu’elles ne trouvent pas en elles-mêmes.

Celleux qui possèdent ce type d’esprit ont aussi beaucoup de mal à faire preuve de persévérance. Iels ne se fixent pas réellement de buts mais laissent plutôt d’autres personnes leur en imposer et sont d’accord avec cela. Iels peuvent être très bon-ne-s dans des tâches qui requièrent de grandes doses de subordination. D’une façon ou d’une autre, les esprits liquides et les esprits rigides se complètent.

Les esprits flexibles : un point d’équilibre

Les esprits flexibles se caractérisent par leur adaptabilité. Qu’ils soient capables de s’adapter ne veut pas dire que, comme les esprits liquides, ils acceptent passivement ce qui leur arrive. Leur adaptation est créative et naît d’une réflexion. Ils savent exister dans la réalité sans imposer leurs critères et également sans accepter ceux des autres avec soumission.

Dans ce cas, c’est la pensée qui guide l’action. La réalité est un objet qui se transforme : elle doit donc être analysée et approfondie. On retrouve une ouverture aux arguments et aux preuves et c’est pour cela qu’il y a des changements d’opinion et des ajustements d’idées dans les esprits flexibles. Il s’agit, d’une certaine manière, d’un esprit humble. Il ne pense pas posséder la vérité et ne cède pas non plus à l’irrationnel ou aux idées erronées par manque d’opinion personnelle.

Tout cela conduit à ce que les relations avec le monde soient plus affables et constructives. Ce type d’esprit crée aussi les conditions pour évoluer davantage. La vie n’est que changement et le changement est positif parce qu’il nous défie et nous aide en même temps à grandir.

Personne ne peut être rangé exclusivement dans un seul type d’esprit. Nous avons tou-te-s des caractéristiques propres à chaque type, même si les traits de l’un ou de l’autre prédominent. On ne peut pas non plus dire qu’il existe des « mauvais esprits » ou des « bons ». Cependant, il est bien nécessaire de comprendre qu’il y a des formes mentales qui nous aident à être plus heureux-ses tandis que d’autres nous paralysent ou nous annulent en tant que personnes.

A découvrir aussi