Être émotionnellement indépendant : les clés pour y parvenir

Une personne émotionnellement indépendante construit son propre bonheur, crée des liens sains et ne cherche pas d'approbation extérieure. On vous dit les clés pour y parvenir.
Être émotionnellement indépendant : les clés pour y parvenir

Dernière mise à jour : 19 mai, 2022

Si on nous donnait le choix, nous aimerions tous être heureux et avoir une humeur positive. Nous voudrions nous sentir joyeux, comblés et en paix. Cependant, nous n’y parvenons pas toujours : la tristesse, la colère, l’agacement ou l’inquiétude nous envahissent au cours de la journée sans pouvoir l’éviter. Si cela vous arrive, vous devez peut-être apprendre à être émotionnellement indépendant.

Nous associons généralement la dépendance émotionnelle aux relations et à la manière dont quelqu’un priorise les besoins d’une autre personne. Cependant, ce concept va plus loin. Être émotionnellement indépendant implique de devenir son propre centre, d’assumer la responsabilité de ce que l’on ressent et de ne pas donner ce pouvoir aux autres.

À cet égard, cela signifie non seulement savoir être seul mais aussi savoir aimer sans perdre son essence. Cela ne concerne pas seulement les relations de couple mais tous les liens que vous nouez. En bref, cela implique de ne pas laisser votre humeur ou votre état émotionnel dépendre de ce que les autres font, pensent ou ressentent.

Les clés pour être émotionnellement indépendant

Si vous souhaitez atteindre ce degré de liberté, nous vous proposons quelques clés qui vous aideront à y parvenir.

être émotionnellement indépendant

1. Rester en contact avec vous-même

Être émotionnellement indépendant est un travail qui demande de la discipline ; peut-être, depuis l’enfance, avons-nous pris l’habitude de nous laisser aller. Combien de fois prenez-vous quelques minutes pour vous asseoir et vous demander comment vous vous sentez, ce dont vous avez besoin, comment vous allez ?

Normalement nous ne maintenons pas ce dialogue intérieur dans un contexte d’harmonie : nous laissons la vie se dérouler avec l’espoir que tout se passera bien et que d’autres se chargeront de nous rendre heureux ou de réduire notre mal-être. Or, ceci est notre devoir.

Prenez l’habitude d’être en contact constant avec vous-même, de vous écouter, de détecter vos émotions dès qu’elles apparaissent. À ce moment-là, nommez-les et essayez de les comprendre. D’où viennent-elles ? Que pouvez-vous faire pour vous sentir mieux ?

2. Prenez en charge votre bien-être

La dépendance émotionnelle survient souvent lorsque nous plaçons sur l’autre la responsabilité de nous rendre heureux. Pour cette raison, il est essentiel que nous nous construisions une vie digne d’être vécue.

Créez-vous un quotidien qui vous passionne, qui vous motive, qui vous responsabilise et vous aide à continuer à grandir. Sentez-vous d’abord heureux et épanoui pour vous-même, afin de pouvoir partager votre bien-être avec la personne qui fait partie de votre vie et vous pouvoir continuer à l’entretenir si cette personne n’est pas là.

3. Osez être authentique

La dépendance émotionnelle est étroitement liée à la peur du rejet et de l’abandon et au besoin de plaire. Si vous voulez être émotionnellement indépendant, vous devez avoir le courage d’être vous-même, même au risque de recevoir des critiques ou des réclamations.

Votre bien-être ne peut pas dépendre du bonheur des autres ; par conséquent, ne choisissez pas votre carrière en fonction de ce que votre famille vous dicte, n’abandonnez pas vos loisirs et vos amitiés pour votre partenaire ou ne changez pas votre apparence physique ou votre personnalité pour vous intégrer à un groupe. Soyez toujours fidèle à vous-même : votre plus grand engagement est avec vous-même.

4. Apprenez à tolérer les émotions négatives des autres

C’est un point clé pour atteindre l’indépendance sur le plan émotionnel : apprenez à faire la distinction entre ce que les autres ressentent et ce que vous ressentez. Il est difficile de se sentir bien si une personne proche est bouleversée, en colère ou déçue par quelque chose que nous avons fait ou dit ; cependant, ses émotions ne sont pas les nôtres et nous avons le droit de ne pas les partager.

Souvent, pour faire plaisir aux autres, nous cédons à des demandes qui ne nous convainquent pas, nous demandons pardon sans avoir commis d’erreur ou passons des nuits blanches à cause de l’inquiétude. N’oubliez pas que votre responsabilité vous incombe : si vous savez que vous avez bien agi, c’est à l’autre de gérer ses propres émotions. Ce n’est pas grave si l’autre se fâche.

5. Laissez partir quand cela est nécessaire

Enfin, essayez de ne pas vous accrocher à des personnes ou à des situations qui ne contribuent plus à votre bien-être. Il n’est jamais agréable de lâcher ceux qu’on a aimés, ceux avec qui on a partagé une grande amitié, il est difficile d’affronter les changements et on peut ressentir de grands vertiges ; cependant, il n’est pas positif de soutenir l’insoutenable.

Ayez confiance en vous et en vos capacités, rappelez-vous que vous êtes tout à fait capable d’avancer et n’ayez pas peur de boucler le cycle. Si vous vous avez, c’est la seule chose qui compte.

indépendance émotionnelle

Être émotionnellement indépendant ne signifie pas s’isoler

L’indépendance émotionnelle procure un grand sentiment de liberté, de paix et d’authenticité. Lorsqu’elle est atteinte, nous sommes capables d’établir des relations saines avec les autres, d’apprendre à gérer correctement nos propres émotions et de réduire la fréquence à laquelle nous vivons des moments de conflit, de tristesse ou de mal-être.

Cependant, il est important de prendre soin de soi pour ne pas tomber dans l’autre extrême. Rappelons-nous que nous sommes des êtres sociaux, que nous avons besoin des autres et que les liens humains protègent notre santé physique et mentale.

Être émotionnellement indépendant ne signifie pas s’isoler, devenir égoïste ou manquer d’empathie. Au contraire, cela signifie prendre soin de soi afin d’offrir une version plus complète, saine et épanouie à nos relations.

Cela pourrait vous intéresser ...
24 phrases pour protéger notre indépendance émotionnelle
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
24 phrases pour protéger notre indépendance émotionnelle

Le seul amour que l'on puisse imposer, c'est l'amour propre.



  • Riso, W. (2013). Guía práctica para vencer la dependencia emocional: 13 pasos para amar con independencia y libertad (Vol. 1). PHRONESIS SAS.
  • Salovey, P., & Mayer, J. (1990). Inteligencia emocional. Imaginación, conocimiento y personalidad9(3), 185-211.