Elle veut parler, il veut évader

On parle d'une dynamique de couple assez courante : quand la femme veut parler, mais que l'homme veut évader. Analysons-la.
Elle veut parler, il veut évader

Dernière mise à jour : 20 février, 2022

Le manque de communication est l’un des principaux problèmes des couples. Ce n’est pas une nouveauté. Mais dans ce cas, nous parlons d’une situation qui vous semblera probablement familière : lorsque la femme veut parler mais que l’homme veut évader.

Est-ce un problème des sexes ? Pourquoi la même chose arrive-t-elle toujours ? Qui nous a donné ce rôle de parler ou d’évader ? Bien sûr, elles et eux sont différents, mais ils ont aussi beaucoup de choses en commun. C’est précisément ce que nous devons renforcer lorsque nous vivons en couple.

Femme qui parle, homme qui se tait

Ce que l’on observe en analysant différents couples, c’est que les femmes optent davantage pour la communication verbale que les hommes. Lorsqu’elles identifient un problème de couple, elles comprennent qu’il peut difficilement être résolu sans discussion. Les hommes semblent plus enclins à agir ou à être patients, attendant que le nuage disparaisse.

parler

Qu’est-ce qui est bien et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Ni une chose ni une autre. Ce sont deux manières d’être différentes et nous devons les comprendre. Les hommes ont plus de mal à dire ce qu’ils ressentent, à partager leurs problèmes et même à rapporter de bonnes nouvelles. Ils préfèrent évader.

Beaucoup pensent que parler sera synonyme de se mettre en danger. C’est généralement un domaine dans lequel les hommes se sentent incompétents et craignent de déraper.

Les femmes quant à elles se sentent en sécurité en participant à une conversation qui parle de sentiments. Elles estiment que c’est le point de départ de presque tout. Elles utilisent des mots pour communiquer, mais aussi pour exiger ou exprimer leurs émotions.

Parler pour évacuer, s’échapper pour réfléchir

Prenons un exemple simple : un couple formé par Inés et Jorge. Ils travaillent tous les deux à l’extérieur de la maison et dans leurs bureaux respectifs, les choses ne vont pas bien. Tous deux doivent traverser la circulation du centre-ville, se disputer avec le patron, penser à l’argent qui manque de plus en plus …

Quand ils rentreront chez eux, Jorge s’assiéra sur le canapé pour s’évader des ennuis et se distraire avec un match de football. Mais Inès voudra parler de ce qui lui est arrivé. L’un opte pour la gestion interne de ses problèmes, l’autre pour une gestion partagée de ceux-ci.

Comme le dit John Gray dans son livre Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, la grande différence entre les sexes est que lorsque eux ont un problème, ils deviennent introvertis et se concentrent sur d’autres tâches. Ils se cachent dans leur grotte et s’isolent. Il l leur est difficile de demander conseil ou de déléguer des tâches à d’autres.

Les femmes sont quant à elles émotives, ce qui peut être déroutant pour les hommes. La façon dont elles apaisent leurs peurs est de parler, de se vider de l’intérieur, mais pas toujours dans le but de rechercher ou d’écouter des solutions et des opinions.

Chacun affrontera alors le problème d’une manière différente. C’est peut-être parce que les hommes doivent défendre leur honneur et que les femmes ont la « permission » de pleurer ou de montrer leurs sentiments.

Elle et lui doivent se comprendre

parler

Au-delà des différences biologiques, sociales ou évolutives, la vérité est que nous ne pouvons pas rester les bras croisés chaque fois que nous devons résoudre une situation ou parler d’un sujet particulier.

Nous commencerons par une leçon pour les femmes. Il est important de comprendre pourquoi le conjoint se cache dans cette grotte et s’y sent en sécurité. Ce lieu intime et incassable auquel personne n’a accès permet de réfléchir et de prendre des décisions une fois la tempête passée.

Si vous vous tenez sur le seuil et que vous souhaitez traverser ce territoire, même en demandant la permission, il vous sera très difficile d’être accueilli. Mieux vaut attendre qu’il décide d’en sortir. La bonne nouvelle est qu’entre-temps, vous vous calmerez tous les deux et pourrez trouver une solution plus efficace.

Maintenant un apprentissage pour les hommes. Lorsque le conjoint demande ce qui se passe et essaie de nous faire rester avec elle, au lieu de se réfugier, affrontez la situation. Elles ont besoin de s’exprimer avec des mots, des gestes et même des pleurs et des rires pour montrer ce qui ne va pas chez elles. Et elles ont besoin de se sentir soutenus par l’homme et qu’il les écoute.

Où se situe le juste milieu ?

parler

Comment atteindre l’équilibre ? Peut-être que vous devez changer d’attitude. Pourquoi ne se cache-t-il pas dans la grotte de la contemplation sur le chemin du retour dans le bus pendant qu’elle parle avec une amie pour se libérer de cette multitude de détails sur ce qui s’est passé ? Tous deux seront alors plus détendus lorsqu’ils rentreront à la maison.

Ce serait un bon moyen de se rapprocher d’un point intermédiaire entre ce que chacun fait dans une situation conflictuelle. On ne peut pas forcer l’autre à parler ni à se taire. Mais si nous montrons que nous travaillons dur pour éviter que l’écart entre les deux ne se creuse, peut-être pourrons-nous trouver un point de rencontre.

Surtout, nous aurons la possibilité d’éviter les bagarres qui nous font tant de mal et endommagent la relation. Se mettre à la place de l’autre et le comprendre est le premier pas pour éviter les conflits et profiter de la vie en commun.

Cela pourrait vous intéresser …

This might interest you...
Aspects à évaluer lors de la première séance de thérapie de couple
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Aspects à évaluer lors de la première séance de thérapie de couple

Quelle est l'attitude à mener lors d'une thérapie de couple ? Nous vous donnons nos conseils pour ces séances particulières.