Les conflits familiaux augmentent-ils ou diminuent-ils à Noël ?

Les conflits familiaux qui éclatent à Noël sont probablement latents depuis longtemps. Ainsi, c'est le contact proche qui fait apparaître les différends et les malentendus existants.
Les conflits familiaux augmentent-ils ou diminuent-ils à Noël ?
Laura Rodríguez

Rédigé et vérifié par le psychologue Laura Rodríguez.

Dernière mise à jour : 16 décembre, 2021

Les conflits familiaux à Noël peuvent troubler l’esprit qui caractérise cette période de l’année, généralement considérée comme une période pleine de joie et de bonnes intentions. Mais… est-ce vraiment le cas ?

S’il est vrai que, pour de nombreuses familles, Noël est une fête pleine de bonheur et d’harmonie, pour d’autres, elle devient le théâtre de situations inconfortables.

Alors, les conflits familiaux augmentent-ils ou diminuent-ils à Noël ? Eh bien, il n’y a pas de réponse absolue puisque cela dépend, et dans une large mesure, du style de communication de chaque famille. N’oublions pas que les incompréhensions et les disputes peuvent exister dans tous les contextes, y compris familial. On ne peut pas s’entendre avec tout le monde : il y a des gens avec qui on a plus d’affinités et un plus grand degré d’accord qu’avec d’autres.

D’une certaine manière, les conflits familiaux ne se génèrent pas véritablement à Noël, mais c’est à ces moments-là qu’ils se manifestent en raison de la multiplication des contacts ou de la proximité des liens. Ils étaient déjà là, latents. Ainsi, pour certaines familles, les réunions de famille ne sont pas agréables : elles n’ont pas envie de se disputer à cette période de l’année.

Sœurs parlant à Noël

Comment éviter les conflits familiaux à Noël ?

Accords sur la planification des réunions de famille

Une mauvaise planification, associée à un manque d’accord sur le lieu et la manière dont se déroulera la réunion de famille, peut être l’étincelle qui allume le feu. En quelque sorte, s’entendre sur les préparatifs (lieu, plats à préparer…) joue un rôle essentiel pour éviter les conflits familiaux.

Sujets de conversation : neutre et agréable

Dans certaines familles, il existe certains sujets sensibles qui génèrent des controverses, généralement des débats sur la politique et l’actualité sociale. Ainsi, parler de sujets qui peuvent mettre en avant des positions opposées n’est généralement pas une bonne idée.

Au contraire, les conversations ou les discours dans lesquels apparaissent des expériences personnelles sont bien plus positifs. Vous pouvez raconter à votre famille vos dernières vacances, une anecdote amusante au travail, quels sont vos loisirs… cela contribue à détendre l’atmosphère.

Une consommation d’alcool maîtrisée face aux conflits familiaux à Noël

Un groupe de psychologues australiens de la Fondation Jean Hailes a détecté un taux élevé de déception face aux attentes que génère Noël, et propose un changement d’habitudes justement pour éviter les tensions.

« Ce peut être un moment où les gens boivent trop, ce qui a tendance à assouplir les restrictions sur ce qui est dit, et cela devient trop direct », a déclaré le professeur Jane Fisher.

La désinhibition, conséquence de l’alcool, nous fait avoir moins de contrôle sur ce que nous faisons ou disons, et nous cessons d’avoir des « filtres » dans notre comportement ; c’est-à-dire que nous sommes plus susceptibles de nous laisser emporter sans penser aux conséquences de nos actions.

Une consommation d’alcool maîtrisée pourrait empêcher de faire jaillir ces conflits latents non résolus. L’harmonie familiale est plus susceptible d’être maintenue sans alcool.

Grillage en famille

La cordialité et le respect pour garder son calme

En cas de situation tendue, il est important de rester calme et de se souvenir de l’objectif principal de la réunion de famille : passer un moment agréable et harmonieux. Cela consiste à ne pas se laisser emporter par un moment de colère ou de rage face à certains comportements ou commentaires de certains membres de la famille.

Pour ce faire, essayez de respirer profondément et de prendre l’air si nécessaire. Arrêtez-vous un instant et réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous voulez passer du bon temps en famille ; ces dernières peuvent vous aider à contrôler cette colère que certaines situations génèrent parfois en vous.

En résumé, il devient essentiel de maintenir la cordialité, le respect et le dialogue comme formes de communication pour éviter les conflits familiaux. Il faut faire en sorte que les opinions et croyances des autres soient respectées, même si elles ne sont pas partagées.

Rappelons-nous que chaque personne est un monde et a son point de vue : il faut donc respecter les autres, écouter leurs points de vue et être respectueux, même si cela nous est difficile dans certains moments.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les liens familiaux s’entretiennent avec de l’empathie et du respect
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les liens familiaux s’entretiennent avec de l’empathie et du respect

Au sein d'un foyer, il est important de tisser des liens familiaux solides, basés sur la confiance, le respect et l'empathie.