Doll therapy : retourner dans l'enfance pour traiter la démence

Avez-vous déjà entendu parler de la doll therapy ou « thérapie de la poupée » ? Nous vous en disons davantage sur ses bienfaits dans cet article.
Doll therapy : retourner dans l'enfance pour traiter la démence

Dernière mise à jour : 10 novembre, 2021

Petit à petit, et en fonction des besoins, différents types de thérapie non pharmacologique ont vu le jour pour traiter les démences. Musicothérapie, thérapie par le travail, approche des animaux… Elles ont toutes un point commun : elles font remonter des souvenirs et des émotions du passé qui aident le patient à se reconnecter à sa vie. Aujourd’hui, nous souhaitons évoquer une thérapie très récente: la doll therapy.

Avant d’aborder plus en profondeur ce type d’approche, il est important de clarifier certains concepts. L’OMS définit la démence comme « un syndrome, généralement de nature chronique et progressive, caractérisé par la détérioration de la fonction cognitive (autrement dit, la capacité à traiter la pensée) au-delà de ce qui pourrait être considéré comme une conséquence du vieillissement normal ».

Selon Nitrini et Dozzi (2012), la démence comme syndrome se caractérise par la présence de troubles cognitifs persistants qui interfèrent avec la capacité de l’individu à mener ses activités professionnelles et sociales de manière indépendante. Il existe différents types de démence. Les plus courants, selon l’OMS, sont :

Il est vrai qu’une maladie affecte chaque personne de manière différente. Par conséquent, la mise en place d’un programme individualisé et centré sur chacun est fondamental pour garantir le succès d’une thérapie. Dans ce cas, nous entendons par succès la réalisation des objectifs fixés au début de l’intervention.

« Le bien-être des personnes souffrant de démence est une conséquence directe de la qualité des relations qu’elles entretiennent avec leur entourage ».

-Kitwood-

Une personne âgée avec ses mains sur la tête.

Quelle est l’origine de cette thérapie ?

Ce type de thérapie non pharmacologique est né aux Etats-Unis. Comme le dit Rodriguez en 2018, Anne Burnnet – directrice du Limes Care Home (un centre pour patients atteints de démence aux Etats-Unis) – est la créatrice de cette nouvelle approche thérapeutique : la doll therapy.

Anne avait travaillé avec une femme âgée qui avait perdu un enfant quand elle était jeune et qui réclamait toujours son bébé. Un jour, elle a essayé de lui donner un ours en peluche lors de l’une de ses crises et sa patiente s’est calmée. À partir de ce moment, elle a utilisé cette méthode avec d’autres patients. Elle fonctionne aussi bien avec des hommes qu’avec des femmes.

Bienfaits de la doll therapy

Même si, bien souvent, le traitement pharmacologique est inévitable, l’intervention avec d’autres types de thérapie qui n’utilisent pas uniquement les médicaments est en train de se normaliser.

Ainsi, en Espagne, et plus concrètement à Salamanque, il existe un centre pionnier dans lequel sont développées diverses approches qui cherchent un équilibre entre les médicaments et la thérapie non pharmacologique. Il s’agit du Centre de Référence National pour la maladie d’Alzheimer.

Pour Carballo, Arroyo, Portero et Ruiz-Sanchez (2013), certains avantages de l’approche non pharmacologique seraient :

  • Maintien et/ou stimulation des capacités préservées.
  • Promotion de l’autonomie et de l’indépendance du patient.
  • Amélioration des relations sociales et de la communication.
  • Réduction de la sensation de solitude et de l’isolement.
  • Amélioration de l’image de soi et du concept de soi, donc de l’estime de soi.
  • Augmentation de la qualité de vie du patient et de son entourage.
  • Autonomisation du patient.
  • Développement bimanuel et moteur du patient.
  • Création d’un environnement calme et positif pendant et après l’intervention.
  • Développement de l’affectivité du patient.
Une femme âgée avec une poupée dans les bras.

En résumé, l’usage de ces approches a un effet réellement positif sur la vie des personnes souffrant de démence et, indirectement, sur celles de leurs proches. Par ailleurs, le fait qu’il n’existe pas de formule permettant d’inverser les symptômes de certains types de démence, comme la maladie d’Alzheimer, ne signifie pas que nous disposons d’une bonne marge d’intervention pour ralentir la progression des troubles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le traitement non pharmacologique de la démence de type Alzheimer
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le traitement non pharmacologique de la démence de type Alzheimer

La maladie d'Alzheimer, ainsi que d'autres formes de démence, peuvent être traitées avec des thérapies n'utilisant pas de médicaments.



  • Carballo-García, V., Arroyo-Arroyo, M. R., Portero-Díaz, M., & de León, J. R. S. (2013). Efectos de la terapia no farmacológica en el envejecimiento normal y el deterioro cognitivo: consideraciones sobre los objetivos terapéuticos. Neurología28(3), 160-168.
  • Nitrini, R., & Dozzi, S. (2012). Demencia: definición y clasificación. Revista neuropsicologia, neuropsiquiatria y neurociencias12(1), 75-98.
  • Rodríguez, A. (2018). Terapia ocupacional con muñecos en enfermedades de tipo degenerativo: Alzheimer.
  • Tipos de Terapia no farmacológica. Recuperado el 03 de Julio 2019 de http://www.crealzheimer.es/