Musicothérapie : les effets de la musique sur notre corps

30 juillet 2019
La musicothérapie est un modèle de thérapie qui apporte de grands bienfaits à notre corps. De façon générale, il s'agit d'un canal d'expression émotionnelle qui favorise une meilleure relaxation. La musicothérapie constitue donc un moyen de ressentir une certaine sensation de bien-être.

Les effets de la musicothérapie sont étroitement liés aux effets qu’a la musique sur nous de façon générale, c’est-à-dire non dans le cadre d’une thérapie.

Réfléchissons un instant… Combien de chansons associe-t-on à des moments de notre vie ? Quelles situations de notre vie sont d’autant plus spéciales et uniques parce qu’elles sont associées à une chanson ? La musique est un moyen d’expression… C’est une façon de vivre universelle.

C’est à partir de ce constat que la musicothérapie est apparue. Il s’agit d’une thérapie basée sur la musique. Dans cet article, il est question d’en savoir plus sur cette thérapie. Vous découvrirez ici les techniques les plus importantes de la musicothérapie.

La musicothérapie, qu’est-ce que c’est ?

La musicothérapie est bonne pour l'esprit

La musicothérapie est une méthode qui fait appel à la musique et aux sons pour établir une communication et un lien nécessaires à des fins de caractère thérapeutique.

Avec la musicothérapie, il est question d’améliorer la qualité de vie et la santé du patient aussi bien sur le plan physique que sur le plan émotionnel et cognitif. Cette thérapie est particulièrement bénéfique pour les personnes qui souffrent de lésions cérébrales, d’une maladie terminale, de démence, d’un problème de santé mental ou encore d’autisme.

En 1950, Paul Nordoff, un compositeur et pianiste américain, et Clive Robbins, un professeur britannique qui travaille avec des enfants aux besoins spéciaux s’associent. Ensemble, ils ont donné forme à une perspective thérapeutique ayant pour pierre angulaire la musique.

Plus tard, ils ont créé le Nordoff Robbins Music Therapy, une association de musicothérapie. L’objectif de cette association est d’améliorer la qualité de vie des patients qui ont besoin d’une réhabilitation neurologique.

Ils ont découvert que la création active de musique permettait aux patients d’aller au-delà de ce que l’on attendait d’eux. Ils ont ainsi trouvé un soutien empirique pour appuyer l’idée selon laquelle la musique stimule notre cerveau à un niveau dont nous n’avions pas connaissance jusqu’à lors. En d’autres termes, ils ont prouvé les effets thérapeutiques de la musique.

« Tout le monde peut réagir face à la musique, car les qualités uniques de la musique peuvent améliorer la communication, le changement d’attitude et inciter les personnes à vivre de façon plus créative. »

-Nordoff Robbins Music Therapy-

Les techniques concrètes de la musicothérapie

La musicothérapie a recours à différentes techniques concrètes, aussi bien pour les thérapies de groupe que pour les thérapies individuelles.

  • L’improvisation instrumentale. Pour Vaillancourt, l’improvisation instrumentale consiste à « utiliser des instruments de musique pour s’exprimer de façon spontanée » (2009). Cette technique consiste à présenter des instruments au patient qu’il manipulera ensuite librement.
  • L’improvisation vocale. Il est question ici d’utiliser la voix pour s’exprimer. Pour cela, le musicothérapeute a recours à différents exercices, tels que l’improvisation à partir de mots ou l’imitation de sons du corps ou de la nature. Par exemple, au moyen de sa voix et des différentes parties de son corps, le patient peut imiter le son des oiseaux, le son de la mer, le son de la tempête ou encore le son de la pluie.
  • La reproduction de musique. Le musicothérapeute reproduit une chanson ou joue d’un instrument. L’objectif est que le patient reproduise un quelconque son et/ou chante.
  • L’écoute de musique. Il et question ici de faire écouter différents morceaux de musique au patient en vue d’ouvrir ses sens.

Les effets de la musicothérapie sur notre cerveau

La musique comprend plusieurs composantes qui agissent de façon bénéfique sur notre cerveau. Il convient de souligner que la musique stimule la production de sérotonine, une hormone connue sous le nom de « hormone du bonheur ». En facilitant les changements au niveau de la chimie cérébrale, cette hormone apporte une sensation de bien-être.

Le scientifique Robert Zatorre a décrit les mécanismes neuronaux de la perception musicale. Selon lui, la réponse cérébrale aux sons est conditionnée par ce que l’on a écouté tout au long de notre vie. La raison est la suivante : le cerveau a une base de données avec toutes les mélodies que l’on connaît.

La musique évoque alors des connexions neuronales déjà vues antérieurement, déplaçant ainsi les souvenirs au centre de l’attention consciente. C’est pour cette raison que, pour Robert Zatorre, la musicothérapie a un effet positif au niveau cérébral.

Les bienfaits dans la zone cognitive

En écho au paragraphe précédent, en stimulant les zones cognitives telles que le langage et l’attention, la musicothérapie contribue à faire travailler la mémoire.

Selon le musicien Javier Alcántara, les facultés musicales et la mémoire musicale sont les dernières compétences que nous perdons. C’est pour cette raison que l’un des objectifs de la musicothérapie consiste à renforcer et à préserver la mémoire ainsi que les compétences cognitives des personnes qui souffrent de démence.

L’expression des émotions

Concernant l’aspect émotionnel, selon Nordoff Robbins Music Therapy, la musicothérapie nous permet d’évoquer des souvenirs et d’exprimer des émotions coincées à l’intérieur. Grâce à l’utilisation d’instruments, la musicothérapie incite le patient à exprimer via la musique ce qu’il a du mal à exprimer autrement.

De plus, les sons produits par le patient ainsi que son interaction avec les instruments de musique peuvent donner des pistes au musicothérapeute sur l’état émotionnel du patient.

La musicothérapie est donc considérée comme un outil d’expression émotionnelle puissant. Elle contribue à améliorer l’estime de soi et la motivation. Et dans certains cas, elle constitue un moyen d’améliorer la gestion des émotions.

En définitive, la musique en tant que voie pour exprimer ce que nous portons en notre intérieur.

Les effets physiologiques et musculaires

Selon la Fundación Musicoterapia y Salud (Fondation Musicothérapie et Santé),  grâce à la musicothérapie, il est possible de jouir d’une meilleure respiration et détente.

De la même façon, la musicothérapie peut nous aider à améliorer notre marche en favorisant un meilleur équilibre et en réduisant le risque de chute.

La socialisation

Les caractéristiques de la musicothérapie peuvent être appliquées dans la vie quotidienne et nous aider à améliorer nos relations sociales.

La musicothérapie implique l’écoute active et les temps de pause, entre autres. Elle nous aide ainsi à améliorer l’expression verbale et l’expression non verbale.

En stimulant les compétences communicatives, la musique favorise la création et l’intensification des liens affectifs ainsi que l’amélioration des compétences sociales. Elle permet donc d’avoir de meilleures relations sociales.

Les objectifs principaux de la musicothérapie

La musicothérapie peut même s'appliquer aux plus petits

À l’heure actuelle, les principales missions de la musicothérapie consistent à :

  • diminuer les effets de la démence chez les personnes âgées, plus concrètement à stimuler les fonctions cognitives telles que le langage et la mémoire ;
  • améliorer la fonction motrice chez les patients atteints de la maladie de Parkinson ;
  • soulager la douleur et l’anxiété chez les patients hospitalisés ;
  • améliorer les compétences de communication chez les enfants qui souffrent d’autisme ou du syndrome d’Asperger ;
  • aider les patients à retrouver la parole à la suite d’un dommage cérébral ;
  • réduire les crises d’asthme aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

En somme, la musicothérapie est un canal d’expression émotionnel alternatif. Et il est indéniable que cette thérapie contribue à l’amélioration de la qualité de vie des patients. Il n’est alors pas étonnant que de plus en plus nombreuses sont les personnes qui se forment à la musicothérapie ainsi que celles qui ont recours à cette thérapie.

« La musique est pour l’âme ce que la gymnastique est pour le corps. »

-Platon-

 

  • Alvin, J. (1967): Musicoterpia: Barcelona: Paidós Ibérica, S.A.