Différences entre narcissisme et égocentrisme

Qui est le plus problématique, le narcissique ou l'égocentrique ? Au-delà de ce que l'on peut croire, ces personnes ne sont pas pareilles. Il y a des nuances qui les différencient et qu'il faut connaître.
Différences entre narcissisme et égocentrisme

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Narcissiques, égoïstes, égocentriques… Nous les confondons souvent ou les utilisons arbitrairement, pensant même que nous parlons de la même chose. Or, il existe des différences nettes entre narcissisme et égocentrisme, au point que le premier peut se manifester par un trouble de la personnalité.

Peu de concepts sont aussi courants dans le langage quotidien. Nous étiquetons généralement telle personne comme « égocentrique » pour avoir priorisé ses besoins et ses désirs avant les nôtres, et nous n’hésitons pas non plus à taxer de « narcissique » quelqu’un qui voit et interprète les choses de son propre point de vue sans tenir compte de celui des autres.

Cet arbitraire dans la terminologie dilue le sens original et aussi la possibilité d’appliquer correctement ces concepts. Découvrir cette fine ligne qui sépare les deux univers psychologiques sera aussi curieux qu’enrichissant. Plongeons-y.

Femme regardant dans le miroir symbolisant les différences entre le narcissisme et l'égocentrisme

Quelles sont les différences entre le narcissisme et l’égocentrisme ?

Avant d’approfondir les différences entre narcissisme et égocentrisme, il convient de réfléchir à un aspect. Nous vivons dans un univers interne à partir duquel nous percevons et interprétons le monde. Nous sommes tous, d’une certaine manière, intégrés dans cette perception « égocentrique » qui va de l’intérieur vers l’extérieur, de l’esprit au monde qui nous entoure.

Maintenant, il y a ceux qui le poussent cela à l’extrême. Qui sortent rarement de cette coquille intérieure pour se connecter aux autres, pour céder à d’autres visions, apprendre d’autres approches ou partager des idées communes. Il existe des degrés : tant le narcissisme que l’égocentrisme s’inscrivent dans un spectre qui va du rayon le plus acceptable au plus pathologique. Distinguons maintenant ce qui définit chaque domaine psychologique.

Le narcissisme, un style de personnalité qui peut constituer un trouble

Style de personnalité ou problème d’éducation? C’est souvent la première question que se posent les experts lorsqu’ils se penchent sur le narcissisme. Dans de nombreux cas, nous avons affaire à un comportement qui naît d’une mauvaise éducation, dans laquelle le manque de limites a défini un exploiteur émotionnel et psychologique. Voyons cependant les caractéristiques qui les définissent.

  • Le narcissisme peut se manifester par un trouble de la personnalité. Cependant, comme nous l’avons souligné, ce comportement peut se manifester de manière plus atténuée ou relever déjà d’une catégorie clinique : le trouble de la personnalité narcissique.
  • En moyenne, le narcissique a un besoin remarquable d’accaparer toute l’attention. Il frôle la mégalomanie et la folie des grandeurs. Or, il y a un trait à prendre en compte pour les différencier des égocentriques : les narcissiques ont besoin d’être entourés pour renforcer leur « grandeur ». Ils se servent des autres pour être quelqu’un, chose que les égocentriques ne font pas.
  • Ils ne se connectent pas ou ne se soucient pas des sentiments des autres. L’une de leurs caractéristiques les plus frappantes est le manque d’empathie.
  • L’une des différences les plus courantes entre les narcissiques et les égocentriques est que les premiers montreront toujours un net sentiment de supériorité. L’égocentrique ne le recherche pas et n’en a pas besoin.
  • Le narcissisme construit ses propres valeurs et son propre sens moral. Ces personnes fixent les règles et une telle chose fait, par exemple, qu’elles en viennent à commettre des actes contraires à l’éthique. De plus, des études comme celle menée à l’Université de Liverpool par le Dr Victoria Blinkorn, nous montrent qu’il existe une relation significative entre le narcissisme et le comportement criminel.

L’égocentrique, un biais cognitif

L’une des différences entre le narcissisme et l’égocentrisme est que si le premier définit un style de personnalité, le second se manifeste sous la forme de biais cognitifs. De plus, il ne constitue pas une catégorie clinique diagnostique. C’est une façon de penser, d’interpréter la réalité.

Ainsi, et bien qu’il puisse sembler que la ligne de séparation entre l’un et l’autre soit encore trop étroite, nous allons mieux le comprendre en approfondissant dans ces dimensions.

  • Le psychologue suisse Jean Piaget a défini l’égocentrisme comme une façon de penser qui définit les enfants de moins de huit ans. Il s’agit d’interpréter et de voir le monde d’un seul point de vue : le sien. Petit à petit, et au fur et à mesure que l’on atteint la maturité, on apprend à s’intégrer au regard des autres.
  • Mais… pourquoi y a-t-il des gens qui continuent à manifester ce style de pensée lorsqu’ils atteignent l’âge adulte ? Certains parlent d’immaturité ou même d’une certaine incapacité à se connecter aux points de vue des autres, à aller au-delà de leurs propres opinions et pensées.
  • De même, un autre type de biais a tendance à apparaître : celui de similarité. Il s’agit du biais qui nous fait croire que les autres pensent comme nous, qu’ils ont la même opinion.
  • L’égocentrisme est fondamentalement un culte de soi, mais sans dériver dans des airs de grandeur, sans avoir besoin non plus de monopoliser l’attention. De même, il ne montre pas un manque de moralité ou une tendance à des comportements criminels comme les narcissiques.
Homme pointant vers lui-même

Comment savoir si je suis face à un narcissique ou à un égocentrique ?

Nous savons qu’il existe des différences entre le narcissisme et l’égocentrisme. Cependant, nous rencontrons parfois certaines personnes qui peuvent nous dérouter. Comment savoir si je suis face à un narcissique ou quelqu’un qui est incapable d’avoir d’autres points de vue que le sien ?

  • Le narcissique est manipulateur et cherche toujours quelque chose en retour. L’égocentrique n’aspire qu’à avoir raison, à imposer son point de vue.
  • Le narcissisme utilise les émotions des autres pour exercer un contrôle. Pour ce faire, il peut être amical et séduisant au début. Petit à petit, nous verrons comment sa personnalité et ses intentions changent.
  • De son côté, l’égocentrique est moins sophistiqué. Son comportement peut sembler immature et même enfantin. Il ne manipule pas et se montre dès le début de la même manière, ce que nous voyons est ce qu’il est : quelqu’un qui ne prend en compte que ses points de vue, ses opinions et ses besoins.

Pour conclure, nous sommes conscients que les deux comportements peuvent être problématiques pour nous. Cependant, c’est le narcissique qui peut toujours agir de manière plus dommageable. Gardons cela à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les visages du narcissisme
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les visages du narcissisme

Saviez-vous qu'il existait différents types de narcissisme et que chacun a une particularité bien spéciale ? Nous vous en disons plus ici !



  • Blinkhorn, Victoria & Lyons, Minna & Almond, Louise. (2018). Criminal Minds: Narcissism Predicts Offending Behavior in a Non-Forensic Sample. Deviant Behavior. 1-7. 10.1080/01639625.2017.1422458.