Les deux faces de la timidité

13 février 2017 dans Emotions 114 Partagés

Être timide ne signifie ni avoir un défaut, ni faire briller une vertu en soi. Il s’agit simplement d’un trait de la personnalité qui dépend du tempérament et du type d’expériences qui ont été vécues. Malgré cela, beaucoup de personnes voient la timidité comme un problème que l’on doit chasser, sans autre alternative possible.

Il est certain qu’une personne timide vit différentes limitations dans les situations sociales. Pour elle, il n’est pas facile de briser la glace pour commencer une conversation, ni de se sentir à l’aise pour parler d’elle-même et cela peut avoir des répercussions négatives dans ses relations avec les autres.

La timidité naît du manque de confiance en soi, de la sensation de ne pas mériter de l’attention ou de la considération de la part des autres, ou de la sensation de ne pas avoir le droit d’être reconnu-e. Ainsi, la personne timide ressent de la honte pour elle-même et donne une valeur excessive à l’opinion des autres.


« La timidité est une condition étrangère au cœur, une catégorie, une dimension qui débouche sur la solitude. »

–Pablo Neruda–


Cependant, cela ne signifie en aucune façon que celui qui est timide est destiné à échouer. Ne pas s’en tirer facilement dans les relations sociales n’a pas grand chose à voir avec ce que l’on peut atteindre dans le domaine intellectuel, professionnel ou affectif. En fait, lors de certaines occasions, être timide représente un avantage. Si vous n’y croyez pas, alors que plusieurs grands personnages de l’Histoire qui ont connu du succès malgré leur timidité vous le disent.

Être timide : une caractéristique des grandes personnalités

On raconte qu’Agatha Christie, la célèbre écrivaine de romans policier, a eu un épisode insolite en raison de sa timidité. En 1958, elle a préparé une fête d’honneur en son nom, au sophistiqué Hôtel Savoy de Londres. Quand elle est arrivée en ce lieu, le portier ne l’a pas reconnu-e et, par conséquent, ne l’a pas laissée entrer.

hombre-con-corona

Elle ne s’est pas sentie capable de contrarier ce portier égaré et, pour cette raison, sans broncher un mot, elle a fait demi-tour et est allée s’asseoir dans le salon. Elle a écouté la célébration en son honneur depuis cet endroit. À ce moment, elle avait 67 ans et avait publié plus de 60 livres qui l’avaient rendue mondialement célèbre.

Charles Darwin, de son côté, tremblait comme une feuille lorsqu’il devait parler en public. Il ne se sentait pas capable d’affronter un auditoire. L’acteur anglais Dick Bogarde en est arrivé à vomir avant de sortir de scène, par peur d’être agressé physiquement. Il était spectaculaire sur scène mais très timide avant de faire face au public.

Timidité, introversion et tragédies

Il y a timide et timide. Certain-e-s ont une timidité qui atteint des extrêmes insoupçonnés. Par exemple, le docteur Henry Heimlich, qui a inventé une manœuvre de secours pour sauver la vie d’une personne en train de s’asphyxier, a dit que beaucoup de personnes meurent en raison de leur timidité. Quand elles sentent qu’elles s’étouffent, elles préfèrent s’écarter du groupe avant de devoir tousser et d’attirer l’attention sur elleux.

mujer-en-agua

Parfois, on pense qu’être timide équivaut à être introverti-e, mais ce n’est pas le cas. La personne introvertie profite simplement de la solitude et ne se sent pas à l’aise dans les situations sociales. Mais, en même temps, les opinions des autres ne l’intéressent pas et elle n’a pas peur d’exprimer les siennes.

Les personnes timides, en revanche, sont pleines de nervosité et aimeraient souvent pouvoir sortir d’elles-mêmes, mais elles n’y arrivent pas. Leur sentiment de honte personnelle est si fort qu’elles ressentent comme une impertinence tout ce qu’elles font ou disent quand il y a d’autres personnes présentes.

Les avantages de la timidité

De la même façon que la timidité mène à des tragédies, elle constitue également un mécanisme de préservations au cours de nombreuses occasions. Dans la nature, les spécimens les plus téméraires parviennent à acquérir les meilleures proies et les meilleurs conjointsMais ce sont également ceux qui meurent le plus rapidement et qui souffrent des blessures les plus atroces au cours de leur vie.

Les personnes timide se voient obligées de développer de nombreuses aptitudes pour compenser leur manque d’habilité sociale. Par exemple, ce sont des personnes qui repensent sans cesse à ce qu’elles ont dit ou entendu. Cela fait qu’elles ont, généralement, une meilleure mémoire et une plus grande capacité linguistique, même si elles l’expriment généralement mieux par écrit que par oral.

pareja-3

Les personnes timides sont également des personnes qui réussissent généralement à tout faire de façon très méthodique et avec une plus grande concentration que les autres. Elles sont tellement peu sûres du résultat de leurs actes et de leur travail qu’elles les planifient et les exécutent avec un soin extrême. C’est pour cela qu’il est normal qu’elles soient de bonnes exécutrices dans les tâches pour lesquelles il n’y a pas de limite de temps.

Dans tous les cas, si être timide limite de manière sévère l’existence, on ne peut pas le voir comme un avantage. Ce que l’on retrouve dans ces cas est une souffrance inutile qui puise probablement sa source dans une phobie sociale. Il existe de nombreuses façons de surmonter la timidité qu’il vaut la peine d’essayer quand elle devient synonyme de malheur.

A découvrir aussi