Avoir de la rancune, c’est douloureux

· 2 octobre 2015

Avoir de la rancune, c’est humain. On a tous déjà été rancunier au moins une fois dans notre vie. Pour autant, on ne doit pas laisser cette dernière s’enkyster dans notre coeur, telle une flèche envenimée.

Nous sommes tous responsables de notre bonheur, et nous avons tous le droit d’être heureux. Le bonheur, c’est donc une décision personnelle.

À vous de voir si vous voulez vivre envahi par divers sentiments négatifs tels que la rancune, ou si vous préférez plutôt être heureux et vous libérer des sentiments négatifs, en ôtant toutes ces couches malsaines qui masquent ce qu’il y a à l’intérieur.

La rancune peut se révéler être un sentiment bénéfique, à condition qu’elle soit mesurée (par exemple, si vous décidez de faire de nouveau confiance à une personne qui vous a trahi et qui a fait le nécessaire pour regagner votre confiance).

Cependant, quand on en arrive à faire de la rancune notre meilleure alliée, quand on la laisse prendre le contrôle de notre personnalité, on se crée alors des problèmes qui ne s’étaient pas posés à nous jusqu’alors, et qui sont souvent difficiles à résoudre.

D’un autre côté, qu’on le veuille ou non, la rancune nous a envahit, on se doit alors de l’affronter avec sagesse, la considérant comme notre ennemie. Elle n’est pas notre amie, et on ne tient pas à ce qu’elle le devienne.

Comment agit une personne rancunière ?

Une personne rancunière présente certains traits de caractère :

*Le principal sentiment qu’elle ressent, c’est la haine, pour toutes ces choses négatives qu’elle ressent.

*Elle refuse de parler à la personne envers qui elle ressent de la rancune.

*Généralement, si elle s’adresse à la personne envers laquelle elle ressent de la rancune, c’est de façon sèche et/ou grossière.

*Elle ne regarde jamais dans les yeux la personne à qui elle en veut et qui génère en elle ce sentiment de rancune.

*Elle rejette systématique toute idée ou suggestion formulée par la personne envers qui elle ressent de la rancune, même quand elle estime qu’il s’agit de bonnes idées. Elle préfère payer le prix qu’implique le fait de ne pas donner raison à cette personne.

D’autre part, elle ne s’adresse à elle uniquement quand c’est indispensable et qu’elle n’a pas d’autres choix que de le faire, de façon directe et sans épiloguer.

*Elle manifeste sa rancune de façon non-verbale, et son système nerveux agit comme si elle devait faire face à un danger.

*Elle liste dans son petit carnet mental tous les affronts. C’est l’arme qu’elle déploiera si un jour, le silence plein de tension en vient à devenir une guerre déclarée.

Quelles sont les répercussions de la rancune sur la santé ?

« Rancune » vient du latin « rancio », qui signifie « aigre, amer » ; la rancune ne peut donc pas avoir de retombées positives.

Une personne rancunière subit d’ailleurs bien plus les conséquences de sa rancune que les autres.

La rancune augmente la pression artérielle ainsi que le rythme cardiaque, ce qui donne lieu à du stress et de l’anxiété…deux sentiments qui peuvent se traduire par des nausées, de la tension musculaire, une sensation d’oppression, etc.

La rancune donne donc lieu à une véritable spirale, pareille à la souris dans sa cage qui ne quitte jamais sa roue.

On doit donc apprendre à gérer nos émotions, à utiliser « l’intelligence émotionnelle« , et à nous débarrasser de tous ces sentiments qui nuisent à notre corps et à notre esprit.

on se doit d’abandonner ces lourdes armures qui ne nous apportent rien de bon et qui nous rendent inutilement malheureux.

Comment une personne qui a tendance à être rancunière peut-elle apprendre à surmonter sa rancune ?

1. Dans un premier temps, en étant consciente qu’elle est en rancunière. Si on n’admet pas que l’on a un problème, on ne pourra jamais le surmonter.

2. En apprenant à exprimer ses émotions, à parler de ce qui la gêne avec les gens à qui elle en veut.

3. En apprenant à pardonner. On commet tous des erreurs, et on doit par conséquent apprendre à être plus indulgents avec les autres, mais aussi avec nous-mêmes.

4. En apprenant à penser de façon positive. Ce n’est pas facile, certes, mais c’est pourtant très enrichissant.

Si on se met à changer notre façon de penser et à voir les choses différemment, cela s’en ressentira au niveau de notre esprit, de la qualité de notre repos, et de notre santé.

Si on prend les choses plus calmement, qu’on relativise davantage et qu’on lâche prise, on se sentira mieux.

En faisant des efforts, on peut donc réussir à s’aider soi-même, et à se libérer de sentiments négatifs tels que la rancune.

Utilisez l’intelligence émotionnelle, riez, prêtez attention aux conseils donnés par les professionnels, et amorcez votre changement ; car vouloir, c’est pouvoir.