Pourquoi l’intelligence émotionnelle est-elle si importante ? Voilà quelques conseils qui vous aideront à la développer

2 avril 2015 dans Curiosités 0 Partagés

L’Intelligence Émotionnelle, c’est tout un ensemble de capacités émotionnelles ; c’est la capacité à gérer ses émotions, une prédisposition à les exprimer, une facilité à les comprendre, voire même à les changer.

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut développer l’Intelligence Émotionnelle tout au long de sa vie, ce qui évidemment n’est possible que dans le domaine des émotions, pas dans celui de l’intellect.

L’Intelligence Émotionnelle, qu’est ce que ça apporte?

Entre autres, avoir une Intelligence Émotionnelle développée, c’est tisser des liens sains avec les autres, et comprendre les émotions de ces derniers.

D’autre part, les personnes dotées d’intelligence dans le domaine émotionnel sont plus à même de réussir leur vie professionnelle. En effet, des enquêtes ont montré que la plupart de ceux qui ont réussi présentent cette caractéristique.

Comment développer l’Intelligence Émotionnelle?

Si vous voulez développer votre Intelligence Emotionnelle, vous devez alors tenir compte de certains éléments. Comme nous l’avons dit plus haut, l’Intelligence Emotionnelle, c’est un ensemble de capacités émotionnelles. Si vous ne les possédez pas, il est possible de les développer :

• Rester calme, ne pas se mettre la pression. Nombreux sont les gens qui souffrent d’un grand stress. Tout dépend en fait de la façon que l’on a de gérer les situations stressantes au quotidien : l’idéal, c’est d’être réactif et assertif, afin de trouver un équilibre intérieur et de ne pas se laisser déborder par ses émotions.
Si la plupart du temps vous êtes perturbé, nerveux ou anxieux, peut-être alors est-il le moment d’agir. Vous pouvez vous mettre à faire du sport, ou bien à pratiquer une activité artistique ou agréable qui peut vous aider à atteindre la stabilité émotionnelle, et à la maintenir.
Cependant, si vous êtes particulièrement perturbé, la meilleure des choses à faire, c’est alors de consulter un psychothérapeute.

• Accepter ses émotions négatives et y faire face. Il est très important d’apprendre à développer la capacité à gérer les émotions négatives de manière efficace, afin de ne pas être affecté par notre propre jugement.
Mais, comment y arriver ? La première chose à changer, c’est notre manière d’aborder les situations et de les penser.

• Savoir lire les signaux envoyés par les autres. C’est une capacité sociale qui consiste à être en mesure de percevoir et d’interpréter précisément les expressions des autres, soient-elles verbales, physiques ou émotionnelles.
Cela en revient donc à ne pas mal interpréter les propos de ceux qui nous entourent, ce qui donnerait très certainement lieu à des malentendus.
Si on ne comprend pas la réaction de quelqu’un, la meilleure chose à faire est de chercher à comprendre avant de tirer une conclusion trop hâtive, de juger ou d’accuser.
Il est aussi conseillé de dialoguer avec l’autre afin de mieux comprendre sa réaction.

• Exprimer ses émotions intimes dans les relations que l’on entretient avec les autres. Si on veut maintenir des liens étroits et durables avec les autres, il est important d’apprendre à exprimer efficacement nos émotions : amour, tendresse, respect, etc. Malheureusement, nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à exprimer ce type d’émotions, même si au fond d’eux, elles sont vives.

Cette incapacité émotionnelle peut créer des conflits, car aimer, accepter et valoriser l’autre, c’est bien, mais le dire et le lui faire savoir, c’est mieux.

Si l’autre s’ouvre, alors on doit s’ouvrir aussi. Il ne s’agit pas de ne dire que des « bonnes choses », mais il est indubitable que le fait de s’exprimer ou d’échanger ses émotions intimes avec l’autre permet de nourrir et de renforcer les liens que l’on a créés avec lui.

• Exprimer ses émotions complexes lorsque cela est nécessaire. L’assertion, c’est une capacité qui nous permet d’exprimer ouvertement ce qui est important pour nous, avoir un avis bien clair sur les choses, voire poser des limites dans nos relations et faire savoir à l’autre quelles sont les choses qu’on peut accepter (ou non).

Être assertif, c’est donc avoir le droit de ne pas être d’accord avec l’autre dans certaines circonstances, sans pour autant être désagréable ; c’est savoir quelles sont nos priorités et être capable de dire « non » sans culpabiliser.

L’époque lors de laquelle les émotions étaient considérées comment un processus « de second plan » et moins importantes que d’autres capacités humaines telles que la raison et la logique, est révolue. De récentes enquêtes montrent que la sphère émotionnelle joue un rôle déterminant dans nos vies.

On sait aujourd’hui que ce n’est pas l’intelligence (celle qui correspond au concept traditionnel qu’est le quotient intellectuel) qui nous permettra de mener une vie épanouie.
À quoi cela sert-il d’être brillant intellectuellement si on ne l’est pas émotionnellement ? La plupart des problèmes que l’on peut rencontrer dans la vie sont dus à nos incapacités émotionnelles.

L’Intelligence Émotionnelle, en revanche, multiplie nos chances de nous épanouir (que ce soit au niveau personnel ou au niveau social) et, finalement, d’avoir accès au Bonheur.

A découvrir aussi