Curiosités sur la mort

Nous ne comprenons toujours pas complètement la mort, bien que nous sachions dans une large mesure comment elle fonctionne. Il existe, autour de ce fait, des rituels, des croyances et, bien sûr, des centaines de faits curieux.
Curiosités sur la mort
Sergio De Dios González

Relu et approuvé par le psychologue Sergio De Dios González.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 01 février, 2023

La mort est l’un des phénomènes les plus énigmatiques qui existent, surtout d’un point de vue philosophique. Elle représente le fait de « ne plus être » et le « rien », deux concepts très difficiles à assimiler pour l’être humain. Pour cette raison, il est très courant de nier la mort elle-même, en supposant qu’il y a une vie après la vie.

L’un des faits curieux à propos de la mort est qu’il en existe en fait trois types. Le premier est la mort cérébrale, qui survient lorsque le cerveau cesse de fonctionner mais que d’autres organes continuent de le faire. Le second est la mort clinique, qui est déterminée lorsque le cœur cesse de battre. Et le troisième est la mort biologique, qui survient lorsque les deux précédentes ont eu lieu.

Pour la science, toute activité physique et mentale d’un individu cesse lorsque la mort biologique survient. Pour diverses religions et autres formes de croyance, la mort en tant que telle n’existe pas. Ce n’est qu’un moment de transition vers d’autres formes d’existence ou de vie.

« La mort est quelque chose que nous ne devons pas craindre car, tant que nous sommes, la mort n’est pas, et quand la mort est, nous ne sommes pas. »

-Antonio Machado-

cerveau noir et blanc
Il existe trois types de mort : cérébrale, clinique et biologique.

Quelques curiosités sur la mort

Bien que cela puisse paraître surprenant, établir si une personne est décédée ou non n’est pas si simple. En fait, il y a quelques siècles, il existait un endroit appelé « hôpital des morts ». Les cadavres y étaient déposés pendant un certain temps, au cas où ils « ressusciteraient ». C’était plus fréquent que vous ne le pensez. On ne les considérait comme complètement morts que lorsqu’ils commençaient à se décomposer.

La vérité est que ces cas de « résurrection » n’appartiennent pas au passé, loin de là. Actuellement, il existe plusieurs cas de personnes qui sont apparemment mortes mais qui se « réveillent » soudainement. L’un des plus célèbres est celui de Peng Xiuhua, une femme centenaire originaire de Chine.

Sa famille a vu qu’elle était soudainement devenue complètement rigide. Comme la femme était malade et qu’à son âge, on s’attendait à ce qu’elle meure à tout moment, ses proches l’ont crue morte. Cependant, alors qu’elle était déjà dans son cercueil, elle « s’est réveillée » et a été surprise par le grand nombre de personnes dans sa maison. Ce n’est pas le seul cas de ce type, mais c’est l’un des plus connus. En fait, elle n’a jamais été morte. À notre connaissance, bien sûr.

Qu’advient-il du corps au moment de mourir ?

Un autre aspect qui éveille la curiosité est ce qui arrive au corps lorsqu’il meurt. En plus de l’inactivation des fonctions biologiques, le corps entre dans un processus de rigidité accrue trois heures après la mort. Celui-ci s’arrête dans les 36 heures suivant le décès.

Par ailleurs, lorsqu’on meurt, un processus appelé « autolyse » commence. Il consiste en l’autodestruction des cellules du corps. Au fur et à mesure que le temps passe, le corps commence à libérer une série de gaz, ce qui entraîne un gonflement du corps. Ce gonflement culmine environ quatre jours après la mort.

Après le décès, l’organisme se dévore lui-même, littéralement. Le corps regorge de micro-organismes qui sont, en général, favorables tant que nous sommes vivants. Cependant, une fois la mort survenue, ces micro-organismes commencent à ronger le corps de l’intérieur. C’est ainsi que se produit la décomposition du cadavre.

mort couvert
Selon la science, nous mourons tous finalement de la même cause : le manque d’oxygène.

Plus de curiosités sur la mort

On estime qu’environ deux personnes meurent chaque seconde. Cela donne un chiffre d’environ 55 millions d’individus qui meurent chaque année, dans le monde. La population mondiale est si élevée et le problème des terres disponibles est si grandissant qu’il existe déjà de nombreuses villes qui n’ont pas de cimetière. Matériellement, il n’y a pas de terre disponible pour enterrer les morts. Pour cette raison, de plus en plus de personnes optent pour la crémation.

Il faut aussi savoir que nous mourons tous de la même cause : le manque d’oxygène. C’est la raison qui, au final, produit la mort du corps dans tous les cas. Cependant, si l’on s’en tient aux statistiques, la principale cause de décès dans le monde est celle des problèmes cardiaques, suivis des accidents vasculaires cérébraux, des maladies pulmonaires obstructives chroniques, des infections respiratoires et des cancers.

Il est si difficile pour l’être humain d’accepter la fin de la vie que de nombreux projets scientifiques sont déjà en cours pour vaincre la mort. L’un d’eux s’appelle Calico, ou « projet d’immortalité ». Pour l’instant, son objectif est d’allonger l’espérance de vie entre cinq et 10 ans, dans de bonnes conditions. À long terme, ils veulent mettre fin à la mort. Cela semble bizarre, non ?


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.