Les courageux-ses voient de l’espoir là où les autres voient de l’obscurité

28 juin 2017 dans Emotions 0 Partagés

La plupart des réussites importantes ont été obtenues par des gens plein de courage qui ont continué à essayer même quand, selon les autres, il n’y avait plus aucun espoir. Le courage et la foi qui caractérisent ces personnes les fait gagner en confiance et en assurance, rendant leurs objectifs encore plus déterminés.

Nos désirs ne pourront se transformer en réalité que si nous avons le courage de les poursuive. Il y aura mille obstacles sur le chemin que nous voudrons prendre mais ce n’est pas pour autant que nous devons nous décourager. Le futur appartient à qui a le courage de croire en soi, et qui ne perd pas la foi en les autres.

Chez les courageux-ses, le courage éteint les peurs et iels s’aventurent dans l’inconnu malgré les risques. Winston Churchill a dit un jour que « le courage est considéré avec justesse comme la qualité la plus avancée, car toutes les autres dépendent de lui. »

Sans courage, il n’y a pas de futur. Nous ne pouvons pas le reléguer en permanence à plus tard. L’espoir que nous apporte notre lutte nous fait voir que la crise peut attendre, mais la vie non.

Affrontez votre chemin avec détermination, n’ayez pas peur des critiques des autres. Et surtout, ne laissez pas vos propres critiques vous paralyser.

Le secret du bonheur se trouve dans la liberté, et celui de la liberté dans le courage

Personne ne peut être parfaitement heureux s’il n’est pas parfaitement libre. La véritable liberté est celle qui se trouve dans l’esprit, et il n’y a qu’ainsi que l’on peut être libre quand on décide de l’être, quand nous avons le courage de l’être. La différence entre liberté et dépendance n’est plus dans l’absence de peur, ni de confiance, mais dans le courage d’agir dans tous les cas.

Tout au long de la vie, nous identifions de nombreuses situations et aspects que nous désirons. Comme le dit Paulo Coelho, il n’existe aucune naissance de désir sans la possibilité de le rendre réalité. Lorsqu’il s’agit d’en faire une réalité, cela dépend uniquement de notre liberté.

Il n’y a pas de chemin simple vers la liberté et beaucoup d’entre nous devons passer par des vallées de larmes encore et encore avant d’atteindre le sommet des montagnes de nos désirs. Le succès n’est pas le final, l’échec n’est pas fatal. C’est notre courage à continuer qui déterminera la perspective à partir de laquelle nous considérerons nos problèmes.

Lorsque nous aimons la liberté, nous découvrons qu’elle dépend entièrement de notre courage face à la vie.

Le courage est-il la principale caractéristique des leaders ?

Le courage est l’une des caractéristiques principales qui distinguent un véritable leader de quelqu’un d’autre. Il doit toujours être visible dans les mots et dans les actions. Il est absolument indispensable pour le succès, pour le bonheur et pour accéder à la capacité à se motiver. Un leader n’est pas plus courageux qu’un humain normal, mais il est courageux cinq minutes de plus.

Le courage est une capacité et, en tant que telle, il s’apprend. Le leadership requiert cette qualité, car un leader doit avoir le courage de prendre des décisions même si elles sont impopulaires. Quand nous nous trouvons dans une position de responsabilité, de direction et de leadership, il est essentiel de croire en ses propres compétences pour que les autres y croient également.

Réussir à transformer sa propre réalité dépend d’un défi vital qui consiste à se gérer soi-même. Pour être son propre leader, il faut avoir le courage de s’accepter. L’humain ne peut pas se sentir à l’aise dans la vie s’il n’a pas, au préalable, sa propre approbation.

Une phrase de Richard Hamming résume à la perfection le pouvoir du courage dans notre vie : une fois que nous avons trouvé le courage de croire que nous pouvons faire des choses importantes, nous pouvons alors le faire. Si, au contraire, nous pensons que nous ne pouvons pas le faire, nous éliminons cette possibilité nous-même.

« Le courage physique est un instinct animal ; le courage moral est beaucoup plus fort et plus véritable. »

-Wendell Phillips-

Lisez aussi : Nous ne naissons pas pour une vie médiocre, mais pour une vie d’espoir

A découvrir aussi