Connaître des personnes qui valent le coup est un succès que je veux savourer

· 24 mars 2016

Un après-midi avec de vieux amis, un voyage dans un rêvé et d’interminables soirées de fête… Après tout cela, vient une question : Suis-je vraiment en train de partager des moments avec des personnes qui me correspondent ?

Si nous ne nous connaissions pas de l’enfance, serais-je ami avec cette personne ? ou devrais-je connaître plus de gens pour ne pas me limiter ?

Beaucoup d’entre nous nous posons des questions de ce type quand nous ne sentons plus d’intérêt pour les moments que nous partageons avec certaines amis ou même notre conjoint.

La possibilité de rencontrer de nouvelles personnes est une alternative que nous ne devons jamais oublier.

Nous croyons que parce que nous avons partagé des affinités pendant un moment, nous avons des amis « fixés » et que nous n’aurons plus à rencontrer de nouvelles personnes.

Mais un jour on commence à méconnaître les gens que l’on pensait connaître. Ils n’ont plus rien à voir avec vous, avec vos valeurs, vos intérêts et votre manière de voir la vie.

Peut-être que c’est le moment de regarder en face et de prendre des risques car connaître des personnes différentes peut enrichir et élargir nos points de vue.

Il ne faut pas se limiter uniquement au cercle d’amitiés actuel : ouvrir des frontières est une option que l’on peut tous expérimenter.

Un parcours composé de plusieurs personnes

Il existe des personnes avec lesquelles nous avons parcouru tout un chemin, des pièces fondamentales de notre vie. Sans elles nous ne comprendrions pas bien notre passé.

L’influence de leurs actes, de leurs mots et de leurs gestes ont été déterminantes pour nous.

Mais pour une raison ou pour une autre, certaines personnes de notre cercle peuvent disparaître, s’éloigner ou tout simplement diminuer l’intensité de la connexion qui existait. C’est la loi de la vie.

Les changements de trajectoire sont essentiels dans nos vies.

“Ne cherchez pas l’ami pour tuer les heures, mais pour vivre ces heures.”
– Khalil Gibran –
Amies-se-donnant-la-main

Ainsi, nos cercles de personnes varient avec le temps, tout comme nos goûts et nos attitudes.

Tout comme nous avons changé nous-mêmes, les personnes de notre chemin changent.

Entourez-vous de gens avec les mêmes valeurs, pas seulement les mêmes goûts

Si vous partagez des goûts avec une série de personnes, vous pouvez passer des moments inoubliables mais si les valeurs ne vous unissent pas, le temps passé ensemble sera tiède et vain. Il ne faut donc pas se limiter.

Nous croyons que lorsqu’on atteint un certain âge, nous ne pouvons plus rencontrer des personnes nouvelles ou différentes, que tout est organisé et programmé par l’entourage.

Pourtant, il n’y a pas de meilleur âge pour rencontrer des gens qu’à ces moments précis :

  • Quand votre personnalité est encore en cire et qu’elle doit se modeler.
  • Quand soudain, on est modelé et que l’on veut arrêter de se regarder le nombril pour appliquer tout ce que l’on a appris à l’extérieur de nous-même.

Ne vous empêchez pas de refermer une relation qui ne vous apporte plus rien parce que vous avez peur du « qu’en dira-t-on » ou parce que vous avez peur que l’éloignement provoque de la colère ou de la trahison chez l’autre.

Connaître des personnes aux mêmes valeurs vous aidera à grandir tant intérieur qu’extérieurement. 

La vie est si courte que notre unique consolation est de partager des moments inoubliables avec des personnes inoubliables, sans jamais les oublier.

L’ère du numérique et les relations

Les nouvelles formes de communication virtuelle paraissent être des manières intéressantes d’être en lien avec les autres, mais nous ne nous rendons pas compte que nous y passons beaucoup de temps, parfois la moitié de la journée.

Nous nous y sentons bien, calme car nous pouvons faire part de nos rêves tout en étant mal habillé…

Mais nous sommes de plus en plus conscient que nous échappons aux contacts directs et aux jours qui se répètent.

Quand on lit de vieux romans, il est incroyable de réaliser la capacité frénétique qu’avaient les gens à être en contact direct toute la journée, en pleine communication, même avec des personnes qui ne leur plaisaient pas.

Nul besoin de recourir aux romans : avant l’ère numérique, nous sortions et chaque jour supposait de rencontrer quelqu’un de nouveau.

Il est important de réfléchir au nombre de jours que nous avons passé sans connaître personne de nouveau, sans nous investir dans des activités nouvelles, sans nous réunir, pour simplement profiter de la nature.

Ce fait a aussi contribué à notre désenchantement autour des relations, même si nous pensons que les relations virtuelles sont de nouvelles manières d’être en lien, la vie est comprimée en un seul écran et lorsqu’il est éteint, la vie aussi s’éteint.

Élargir son cercle social avec des contacts directs est aussi très bénéfique.

Nous ne pouvons pas seulement nous contenter des personnes qui se trouvent derrière l’écran comme nous. 

Je veux rencontrer des personnes, je veux revenir à la vie même si je dois me tromper

Amies-entourees-de-fleurs

Peu importe ce qu’il s’est passé, nous avons traversé des périodes étranges, nous avons eu peur et ressenti de la confusion, mais aujourd’hui, nous voulons ressentir et expérimenter tout cela à nouveau.

Nous voulons sortir de cette léthargie pour entrer dans une étape de la vie où l’on se sent plus vivant.

Ce n’est ni par crainte ni par irresponsabilité, mais pour arriver à la fin de sa vie en racontant et en se souvenant d’histoires réelles.

Il faut se donner l’opportunité de connaître son moi actuel, blessé et pas si innocent, mais sensible, libre et intelligent.

Il faut connaître des gens qui partagent nos valeurs et nos goûts, nos opinions, nos joies et nos tristesses.

Connaître des personnes nous aide à grandir et à connaître le monde de différentes perspectives, et vers cela qu’il faut se tourner.

Il y a beaucoup de gens cassés par le monde, qui attendent qu’une rencontre ou qu’un câlin les guérissent de leurs blessures.

Il y a beaucoup de gens joyeux qui attendent plus de sourires ou de gens tristes qui aimeraient être accompagnés pour s’aider mutuellement.

Il y a beaucoup de gens différents qui attendent de rencontrer d’autres gens différents avec qui sympathiser.