Connaissez-vous la signification des gribouillages que nous faisons sans réfléchir ?

· 4 août 2016

Beaucoup d’entre nous avons cette habitude : pendant que nous téléphonons ou que nous attendons que quelqu’un nous écoute, nous prenons un bout de papier et nous commençons à faire des gribouillages.

Sans nous en rendre compte, cela fait partie de notre routine et nous les répétons encore et encore, à chaque fois que nous en avons l’opportunité.

Bien que ces dessins banals ne puissent pas refléter exactement qui nous sommes, ils constituent pourtant un indicateur de certains traits de la personnalité, qui s’expriment inconsciemment.

Nous préférons certaines formes plutôt que d’autres, car certaines reflètent plus fidèlement nos perceptions les plus intimes.

« L‘écriture consciente est un dessin inconscient, signe et portrait de soi-même« 
-Max Pulver-

Il faut différencier les gribouillages occasionnels des gribouillages permanents.

Les premiers sont des dessins que l’on fait une fois ou deux et que l’on ne reproduit jamais. Les seconds sont nos dessins préférés, auxquels nous ne résistons pas quand nous avons un morceau de papier devant nous.

Ces derniers sont ceux qui montrent qui nous sommes à l’intérieur.

Les traits des gribouillages inconscients

Selon la forme, la pression et la disposition des traits qui composent ces gribouillages inconscients, on peut déterminer certains traits de caractères, des émotions et des sentiments qui ne sont peut-être pas encore révélés au grand jour.

Les principales significations sont les suivantes :

Gribouillages

  • Les traits géométriques. Ils correspondent à des figures géométriques simples (triangles, carrés, rectangles etc.). S’ils n’ont pas de décoration ou ne sont pas remplis, ils nous parlent de personnes qui répriment leurs sentiments et qui veulent tout gérer avec leur raison.
    S’ils ont des ombres, ils nous révèlent des personnes qui sont dans un processus de flexibilisation de leurs convictions.
    S’il y a des parties complètement noires et d’autres complètement blanches, cela signifie que les personnes traversent une période de doute.
  • Les traits rigides ou marqués avec force. Quand le trait est imprimé avec une grand force ou qu’intentionnellement, on souhaite le marquer à la perfection, cela montre une personne angoissée, qui se concentre uniquement sur ses problèmes et qui a tendance à être obsessive.
    Il peut exister une forme de colère réprimée ou des sentiments d’agressivité non identifiés.
    Si le trait transperce le papier, il s’agit d’une personne qui est envahie de violence.
  • Les traits irréguliers ou en zigzag. Les traits fractionnés ou en zigzag reflètent l’impulsivité.
    Cela signifie que les personnes accumulent des tensions et les libèrent ensuite de manière intempestive.
    En général, ce sont des personnes passionnées, qui accordent une grande importance au composant affectif.

Les formes des gribouillages inconscients

La forme des gribouillages est également un indicateur du sentiment ou de la perception inconsciente qui nous anime.

Une analyse adaptée de ces dessins passe par l’examen des traits, notamment en fonction de leur forme. Selon le type de dessin, voici les principales significations :

Gribouillage

  • Les flèches. Toutes les flèches, en général, révèlent un composant agressif.
    Elles nous parlent de personnes dynamiques et impulsives, qui ont une grande tendance à l’action.
    Si les flèches vont de gauche à droite, l’agressivité est projetée sur d’autres personnes. Si elles vont de droite à gauche, l’agressivité se dirige envers soi-même.
    Les flèches courbées montrent des personnes qui savent rassembler leurs forces pour se diriger vers une réussite.
  • Les spirales. Toutes les spirales correspondent à des personnes qui sont très égocentriques et qui ont du mal à regarder au-delà de ce qui a un lien avec leurs propres intérêts.
    Les spirales qui finissent du côté gauche montrent qu’il y a eu une grosse charge dans le passé, qui n’a pas été réglée.
    Si elles se terminent du côté droit, c’est le signe d’une grande peur de la solitude, qui est alterné avec un besoin intense d’être sociable pour briser son propre enfermement.
  • Les étoiles et les croix. Les amateurs d’étoiles montent qu’ils ont besoin d’être au centre de l’attention dans leur milieu social.
    Mais si ces formes ont beaucoup de pointes et sont vides au centre, elles reflètent une dépression et une tendance à la mélancolie.
    Les croix, de leur côté, évoquent des personnes qui ressentent un fort sentiment de culpabilité ou qui portent une grande responsabilité sur leurs épaules.
  • Des silhouettes de personnes. Dessiner des personnes est le signe de quelqu’un qui se sent sans défense face aux autres, ou qui se perçoit comme s’il n’était pas capable d’assumer les responsabilités qu’il a à prendre.
    Cela est surtout vrai si les silhouettes sont très petites. Quand les silhouettes des personnes sont très schématiques, du type « des boules et des bâtons », cela reflète une grande insécurité, la crainte que d’autres personnes s’approchent et le besoin de se renfermer sur soi-même.
Gribouillages2