Communiquer avec un ado, c’est poser les bonnes questions

17 mai 2015 dans Psychologie 8 Partagés

Il n’est pas facile de parler ni de comprendre un adolescent. La communication avec les ados peut être compliquée, particulièrement pour leurs parents qui se trouvent face à une situation nouvelle, souvent bien plus tôt qu’ils ne se l’imaginaient.

Nous, les parents, nous devons comprendre que pour communiquer avec nos enfants ados, il est fondamental d’accepter que la situation, la relation est en train de changer. L’adolescence est une période très importante de la vie et il est nécessaire de s’adapter pour comprendre ce qui ce passe.

La deception des parents

Il est normal que les parents se sentent un peu deçus lorsque leurs enfants commencent à grandir, commencent à vouloir mener une vie indépendante, et organisent leur temps libre sans prendre en compte personne d’autre que leurs amis.

Soudain, on a l’impression qu’un mur infranchissable s’élève et ils arrêtent de discuter de choses qui les passionnaient auparavant.

D’autre part, les ados commencent à parler leur propre langage, à s’habiller différemment, à écouter d’autres types de musique et à voir d’autres types de film.

Nous, les parents nous nous rendons compte que nous ne pouvons plus planifier des choses avec eux, et que peu importe ce que nous pensons ou voulons, notre avis ne compte plus. Tout cela nous cause bien évidemment de la déception. Nous avons dédié notre vie à élever des enfants parfaits, à notre manière, et voilà que tout semble partir en fumée.

Ne tombons pas dans le piège, et ne pensons pas que nous sommes un bien consommable pour eux. Nos enfants nous aiment mais comme tout adolescent, nos « tous petits » veulent aussi affirmer leur indépendance et se sentir capable de mener leurs propres expériences seuls.

Comment entrer en contact et communiquer avec vos enfants adolescents

Beaucoup de parents se plaignent de ne pas réussir à parler avec leurs enfants, parce que ces derniers ne leurs racontent pas ce qu’ils font au quotidien. Le problème, c’est que la plupart du temps, nous ne posons pas les bonnes questions.

Pour réussir à engager une conversation avec un adulte, un adolescent a besoin qu’on lui pose des questions, que l’on ouvre et maintienne l’interaction.

Poser des questions ouvertes

Au lieu de poser des questions fermées qui ne permettent que de répondre par oui ou non, une manière efficace de favoriser la discussion avec un ado est de faire des questions ouvertes.

C’est à dire, que si nous souhaitons savoir s’il a passé une bonne journée, au lieu de lui demander : ça a été au collège/lycée ? Tu as beaucoup de devoirs ? il faudra plutôt lui poser des questions sur ce qui l’intéresse, par exemple : Vous avez fait quoi en cours d’éducation physique ?

Poser des questions bien précises

Au lieu de poser des questions générales, il est bien plus efficace, pour amorçer une conversation, d’interroger les ados sur des personnes ou des événements importants pour eux, même si ce sont des thèmes qui, pour nous parents, ne nous parlent pas ou ne nous intéressent pas.

Nos enfants se rendront compte que nous nous intéressons à leurs goûts, d’autant plus si nous leur posons des questions qui les poussent à s’exprimer.

Se montrer sensible et savoir écouter

Il ne sert à rien de poser des questions si l’on n’écoute pas attentivement la réponse de nos enfants, et si l’on pense seulement à ce que l’on va dire ensuite ou si l’on cherche à utiliser la réponse faite pour obtenir quelque chose, qui nous intéresse, nous parents.

Si l’on utilise les réponses de nos enfants pour les manipuler ou pour les reprendre, nous ne réussirons qu’à les faire se renfermer encore plus. Nous n’arriverons jamais ni à les connaître, ni à les comprendre, et encore moins à les aider quand ils en ont besoin.

Poser des questions sur leurs goûts personnels

Il faut profiter de chaque occasion pour poser des questions à nos enfants sur leurs goûts personnels. Par exemple, après avoir vu un film sur une culture ou un endroit différent, nous pouvons leur demander où ils aimeraient bien voyager ou ce qu’ils voudraient découvrir, ou bien nous pouvons profiter d’un événement familial pour leur demander quels sont leurs buts dans la vie, mais sans essayer de les influencer, juste pour mieux les connaître.

Nous pouvons également proposer un jeu familial ou avec des amis, une personne pose une question marrante et tout le monde doit répondre et ainsi de suite. C’est amusant et cela permettra tant aux enfants de connaître leurs parents qu’aux parents  de se faire connaître.

Nous nous plaignons souvent que nos enfants ne communiquent pas avec nous, et que nous ne les connaissons pas, mais nous oublions parfois qu’eux aussi pensent peut-être la même chose de nous. Un changement d’attitude de notre part peut améliorer notre relation avec eux.

A découvrir aussi