Enfants émotionnellement sains, adultes plus heureux

· 13 avril 2015

Nous connaissons presque tous au moins une famille dysfonctionnelle au sein de laquelle le dialogue respectueux est quasi inexistant, ou il se peut même que vous fassiez vous-même partie d’une famille qui répond à cette caractéristique.

Dans ces cas, les membres de la même famille communiquent entre eux, par exemple, en criant ou en employant des termes peu gratifiants. En outre, la tolérance est inexistante, et l’indifférence est de mise à l’heure d’écouter les opinions des autres.

Toutes ces descriptions sont des réalités courantes pour les personnes qui partagent une atmosphère chargée de tension, de contrariété et d’incompréhension, en d’autres termes, un environnement où les émotions ne sont pas gérées de manière efficace et saine.

Équilibre interne

“Gérer ses émotions” est étroitement lié à la faculté de les comprendre, de les accepter, et de capturer ce qu’elles ont à nous transmettre. Lorsqu’elles sont entendues de cette façon, les émotions représentent une aide, et non un conflit ou un obstacle, à l’heure de poursuivre les objectifs qui nous tiennent à cœur dans la vie.

Une personne intelligente émotionnellement est capable de maintenir le cap face à n’importe quelle situation. Cela ne veut pas dire que nous vexer ou perdre notre calme est un sentiment négatif, il est normal que nous nous fâchions parfois, mais c’est la façon dont nous réagissons face aux événements qui définit si nous savons réellement nous contrôler ou non.

Garder un ton adéquat lorsque nous communiquons avec les autres, et nous mettre à la place de l’autre sont des aspects que nous devons toujours avoir à l’esprit si nous voulons que notre intelligence émotionnelle se manifeste. En faisant l’effort de comprendre les autres, nous nous sentons en harmonie avec nous-mêmes.

Par conséquent, les « provocations » du monde extérieur ne feront que glisser sur vous, et ne se convertiront pas forcément en un problème difficile à gérer.

Des aptitudes qui s’apprennent

Tout le monde sait que le rôle des parents lors de la croissance de leurs enfants est primordial pour leur développement. Ce sont les premiers à nous présenter le monde dès le moment où nous ouvrons les yeux, ce sont eux qui guident le processus à travers lequel nous apprenons à percevoir tout ce qui nous entoure grâce à nos sens et à nos aptitudes.

Ainsi, tout adulte devrait être capable de développer une intelligence émotionnelle qui serve d’exemple – depuis le noyau familial – pour faciliter une croissance saine chez les enfants, et pour qu’ils soient capables d’accroître leurs facultés. 

La stimulation et la retenue appropriées durant cette première étape de la vie résulteront en un futur sain non seulement au niveau physique et psychologique, mais aussi au niveau émotionnel.

Comment l’intelligence émotionnelle s’exprime-t-elle chez les enfants ?

Tout dépend évidemment de l’âge de l’enfant, mais en règle générale, nous pouvons affirmer qu’il existe des signes qui pourraient indiquer que l’intelligence émotionnelle de votre enfant se développe de façon saine.

Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter quelques exemples de comportements d’enfants dont l’intelligence émotionnelle a été alimentée correctement :

• Ils ont tendance à créer des liens de façon positive quel que soit l’âge des personnes.
• Leur expression corporelle reflète leur bonheur et leur enthousiasme.
• Ils sont plus enclins à « écouter » et à considérer les options qui s’offrent à eux ou les opinions qui diffèrent des leurs.
• Ils extériorisent leurs sentiments et expriment leur affection de façon normale et spontanée.
• Ils sont respectueux des désirs et des sentiments de leurs camarades.
• Ils savent mieux gérer leur impulsivité.
• Ils peuvent résoudre des situations problématiques avec une certaine aisance (si elles sont à leur portée, évidemment).
• Ils sont capables d’exprimer et de changer leurs idées, et ils osent même montrer qu’ils ne sont pas d’accord de manière respectueuse.

Il convient de préciser que chaque enfant est différent, qu’il a ses propres caractéristiques, mais si vous observez quelques-unes de ces attitudes chez votre enfant, vous n’avez pas de quoi vous inquiéter. Continuez à l’éduquer tel que vous le faites, car ces points sont des indicateurs de l’intelligence émotionnelle pendant l’enfance. 

Si ces attitudes ne se reflètent pas dans le comportement de votre enfant, il est peut-être temps de revoir certains aspects qui règnent au sein de votre famille, car certaines dynamiques pourraient affecter des domaines inhérents au champ émotionnel de votre enfant.

Quel est votre rôle ?

Si vous sentez que vous auriez pu faire un meilleur travail en tant que père ou mère, il est important que vous ne vous jetiez pas la pierre. Il nous arrive à tous de commettre des erreurs, mais cela nous permet d’apprendre et de grandir. Si nous reconnaissons nos erreurs et avec de la volonté, nous pouvons parvenir à les réparer, à passer à l’action et à récolter les fruits de nos efforts.

Nous vous conseillons de commencer à communiquer de façon saine, en vous armant de patience et de volonté pour trouver une façon de communiquer et d’interagir plus harmonieuse et plus complice avec tous les membres de la famille. Gardez bien à l’esprit qu’au début, le changement peut s’avérer difficile.

Au cas où vous rencontreriez de grandes difficultés familiales que vous avez beaucoup de mal à gérer, nous vous recommandons de consulter un thérapeute qualifié en la matière.

Les enfants doivent pouvoir grandir dans une famille où la compréhension règne, et où on leur apporte les outils dont ils ont besoin, tels que l’intelligence émotionnelle, pour faire face à n’importe quelle situation de la vie courante, quel que soit son degré de complexité, et pour, au final, leur permettre d’être heureux. 

Nous devons tous prendre conscience de cela, car si nous voulons créer un avenir meilleur pour nos enfants, nous devons agir dès maintenant.

 

Image avec l’aimable autorisation de Lubs Mary