Comment surmonter la peur d’être critiqué

6 juillet 2018 dans Curiosités 0 Partagés
peur d'être critiqué

Vous êtes-vous déjà senti critiqué ? Comment vous êtes-vous senti ? Peut-être avez-vous développé la peur d’être critiqué à la suite d’un épisode similaire. Être critiqué ne réjouit personne, surtout lorsque la critique est mauvaise.

Il existe différents types de critiques. Toutes les critiques ne sont pas négatives. Il existe des critiques constructives qui nous aident à améliorer différents aspects de nous-même. Mais même ce genre de critique peuvent ne pas plaire ou nous faire grincer les dents si elles interviennent à un moment où nous sommes pas particulièrement réceptifs.

La peur d’être critiqué

La plupart du temps, lorsque nous recevons une critique, nous l’éprouvons comme une attaque personnelle. Certaines personnes le vivent comme un commentaire blessant et honteux. De sorte que nous nous sentons blessés ou nous mettons sur la défensive.

Avez-vous déjà pris le temps de penser aux raisons de la personne émettant la critique ? Nous nous mettrons sur la défensive si, en recevant une critique, nous ne réfléchissons pas à pourquoi cette personne est si fâchée et dans quelle mesure elle a raison ou non. De sorte que nous n’en retirons alors rien d’utile.

peur d'être critiqué

Nous pourrons peut-être constater que certains de nos comportements mal adaptés peuvent être modifiés si nous nous calmons et clarifions le problème. La critique nous aidera alors à apprendre et à maintenir de bonnes relations avec cette personne. Nous cesserons donc d’avoir peur d’être critiqué.

Il peut en outre arriver que la personne ait tort. Qu’elle possède un point de vue que nous ne partageons pas. Nous pouvons céder à la peur de la critique si nous ne l’exprimons pas avec assurance. Nous pourrions dès lors être l’objet de la manipulation de l’autre personne. Nous développerons par ailleurs une faible estime de soi.

Accepter la critique de manière adéquate est avantageux

La première étape pour ne plus avoir peur d’être critiqué est d’apprendre à être critiqué. Nous y parviendrons en apprenant à réagir calmement face une critique. Les avantages de réagir calmement à une critique sont les suivants :

  • Nous apprenons tout d’abord à contrôler les émotions négatives.
  • Nous ne nous sentons pas attaqués.
  • Enfin, nous apprenons à la dissocier de notre estime de nous-mêmes. Une critique est juste une opinion.

peur d'être critiqué

Nous pouvons mieux prendre en compte les critiques si nous sommes calme et en réagissons tranquillement à ces dernières. Les avantages sont nombreux :

  • Nous pouvons évaluer si la critique est bonne ou s’il s’agit d’une tentative de manipulation.
  • Si elle est bonne, nous pouvons en tirer des leçons et ne pas gâcher la relation avec cette personne.
  • Si elle est bonne, mais que la personne n’a pas su l’émettre de manière adéquate, nous pouvons la comprendre et montrer à l’autre la manière de dire les choses.
  • La critique pourrait être une tentative de manipulation. Dans ce cas, nous frustrons la personne en restant calme et détendu.
  • Nous ne montrons pas nos points faibles, sensibles, en ne réagissant pas avec colère.
  • Nous nous affirmons, nous sommes les juges ultimes de notre comportement. Il sera par ailleurs sage de rectifier notre comportement si nous avons eu tort,. Si nous n’avons commis aucune erreur, nous réaffirmerons calmement notre position. Si l’autre personne continue, nous ne répondrons pas à la provocation.
  • Cela nous permet de trouver une issue à une situation qui devient souvent très désagréable.

Quelles pensées négatives interfèrent avec la confrontation à la critique ?

Il existe un certain nombre de pensées qui ne nous aident pas du tout face à la critique. Nous cesserons d’avoir peur d’être critiqué si nous modifions ces pensées.

Pensées sur soi-même

“J’ai encore tout gâché. Quel désastre ! Quelle honte, j’ai mal agit !” De telles pensées génère la conviction que nous devons toujours être compétent, que commettre une erreur fait de nous des personne ayant peu de valeur.

Dans ce cas, la pensée rationnelle serait la suivante : “Ai-je mal agit ? Voyons tout d’abord si j’ai vraiment commis une erreur. Si oui, j’ai le droit de me tromperComment une erreur va-t-elle faire de moi une personne sans valeur ? Cela ne fait que me convertir en ce que je suis : humain”.

peur d'être critiqué

Pensées sur la situation

“Quelle situation inconfortable, humiliante. Je ne peux pas le supporter, je dois partir”. La croyance derrière cette déclaration est que les choses devraient toujours être facile et confortable. Qu’elles doivent être telle que je le souhaite. La pensée rationnelle serait donc la suivante : “La situation est inconfortable mais suis-je capable de la supporter ? Que vaut-il mieux ? Fuir ou affronter les situations ?” Il s’agit d’une situation embarrassante. Mais nous pouvons apprendre de celle-ci en l’écoutant.

Pensées sur l’autre

“Il me ridiculise, il veut m’exposer, il le fait pour m’attaquer, il adore mettre le doigt sur mes erreurs”. La croyance derrière ces pensées est qu’il existe de mauvaises personnes qui méritent d’être punies. Les autres devraient toujours être aimables et me donner ce dont j’ai besoin. Ils ne valent rien sinon.

Cette pensée peut donc être changée par une pensée plus rationnelle. Nous pourrions dire, par exemple : “comment puis-je connaître son intention ? Je ne peux pas lire les pensées des autres. Et s’il le fait pour ennuyer ? S’il en est ainsi c’est que les humains ne sont parfois pas aussi bons qu’il serait souhaitable. Je ne suis pas parfait non plus”.

Comme nous pouvons le constater, la peur d’être critiqué peut être surmontée. Nous devons pour ce faire accepter en premier lieu d’être critiqué et réagir calmement. Nous devrons ensuite changer certaines pensées inhérente à la critique.


A découvrir aussi