L’aïkido verbal, une technique pour vous défendre des attaques verbales

14 mars 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
aïkido verbal

L’aïkido verbal est une technique dérivée de l’aïkido en tant qu’art martial. Ce dernier est né dans le Japon moderne, de la main d’un enseignant du combat appelé Morihei Ueshiba. Il se base sur le principe selon lequel dans les situations de conflit, nous recherchons la neutralisation de l’adversaire en évitant de lui faire du mal.

Comme tous les arts martiaux, l’aïkido ne traite pas uniquement de techniques de combat. Au fond de tout cela, il existe une philosophie. Ses exécutants cherchent surtout l’évolution personnelle. Ils impliquent leurs compétences physiques, mentales et spirituelles dans la pratique. Ils ne sous-estiment pas leurs adversaires, mais tentent de les comprendre et d’apprendre d’eux.

En se basant sur ces principes, un ensemble d’auteurs finirent par chercher l’application de l’aïkido dans la communication. Ils développèrent ainsi le concept de l’aïkido verbal. Ils découvrirent une manière excellente d’éviter et / ou de gérer les conflits quotidiens. Cette pratique s’exécute pour apporter de la paix, de la sérénité à la vie. Comme toute technique, c’est quelque chose qui s’apprend et les meilleurs bénéfices s’obtiennent avec la pratique.

« La violence est le dernier recours de l’incompétent. »

-Isaac Asimov-

L’aïkido verbal et la réponse à une agression

Les promoteurs de l’aïkido verbal indiquent qu’en recevant une agression de mots, il est primordial de préserver notre propre bien-être. Une attaque verbale peut déclencher un ouragan d’émotions et un déséquilibre de l’esprit. Pour cela, il est fondamental de maintenir en nous la sérénité et de nous concentrer sur l’objectif de résolution du problème, et non pas de son aggravation.

La première chose à faire est de ne pas réagir de manière automatique, mais d’employer la force de l’attaque pour retourner la situation. Cela doit nous guider vers la même direction que celle qui intéresse notre attaquant. Au lieu de le regarder depuis l’autre côté, l’idée est de voir ce que l’autre est en train de regarder.

conflits de couple

Cela s’obtient uniquement si au lieu de nous préoccuper de notre réaction, nous nous concentrons sur l’écoute, afin de tenter de comprendre le point de vue de l’autre. Voyons un exemple de l’aïkido verbal. Quelqu’un lance l’attaque verbale suivante : « Tu as un engagement professionnel désastreux et pourtant les chefs continuent de mieux te traiter que moi ». En employant la technique de l’aïkido verbal, la réponse serait : « Il est très frustrant de bien travailler et de sentir qu’on ne nous donne pas suffisamment de reconnaissance. Je comprends tout à fait ta colère ».

Dans cet exemple on évite d’etrer dans la dispute avec la personne qui a lancé l’attaque. On répond en se mettant à la place de l’autre. Cela positionne le conflit dans un autre contexte. Derrière une attaque verbale se cache quasiment toujours une personne qui souffre. L’agression, bien que cela se présente de forme dysfonctionnelle, est parfois un moyen de demander de l’aide.

Techniques de l’aïkido verbal

L’aïkido verbal comprend quelques techniques spécifiques pour faire face à l’attaque. Il s’agit de mécanisme qui ont prouvé leur efficacité dans ce type de situations. Ils sont inspirés de mouvements de l’art martial.

Les principales techniques sont les suivantes :

  • Consentir et céder : on l’utilise lorsque l’attaque ne nous met réellement pas en danger et se montrer répétitif. Le travail est davantage interne et consiste à empêcher l’attaque verbale de nous faire du mal.
  • Céder et se maintenir en position d’adversaire : cela implique de reconnaître que le point de vue de l’autre peut avoir sa part de vérité, mais en conservant sa propre opinion et en le faisant savoir. Cette technique est adéquate pour une dispute de type mentale ou intellectuelle.
  • Flatter : On utilise la flatterie lorsque le désaccord trouve son origine dans le désir de l’autre de se montrer supérieur. L’accomplissement et la flatterie désactivent l’agressivité car ils satisfont le désir de l’agresseur.
  • Répliquer de manière désintoxiquée : cela implique de répondre à l’agression de manière interrogative. Cela a deux avantages principaux. D’une part, cela permet à l’autre d’évaluer la raison de l’attaque. D’autre part, cela nous donne une petite marge de temps pour nous calmer et ne pas réagir de manière violente également. C’est une technique adéquate lorsqu’il y a de difficile offenses personnelles.
  • Constater objectivement : cela consiste à faire voir à l’autre que nous remarquons son malaise envers nous. On lui affirme que l’on souhaite résoudre le différent grâce à une communication saine. Cela équivaut à la formule « Je vois bien que mon idée ne te plaît as, mais je voudrais t’expliquer pourquoi je pense ainsi ».
  • Se confronter : c’est une technique qui permet de mettre une limite ou un frein à un manque de respect ou à une agression verbale démesurée. Cela correspond à quelque chose comme ceci : « Il se peut que j’aie commis une erreur, mais tu n’as pas le droit de me traiter ainsi, j’exige donc que tu me demandes pardon ».
  • Modérer le ton : dans ce cas on cherche à faire prendre conscience à l’autre de l’existence d’une offense qui ne sera pas acceptée. Cela reviendrait à : « Si tu continues à me parler ainsi (et sur ce ton), je vais en finir avec cette conversation ».

agression verbale

Finalement, ce que recherche l’aïkido verbal est une gestion intelligente du conflit. Sans dépense d’énergies dans ce qui n’en vaut pas la peine et en dépensant uniquement ce qui est nécessaire. L’idéal est d’apprendre dans un premier temps à compter jusqu’à 10, pour ne pas réagir agressivement et d’ensuite appliquer certaines de ces techniques efficaces.

A découvrir aussi