Comment surmonter la peur des oiseaux ?

Avoir peur des oiseaux peut causer des difficultés dans la vie quotidienne. Si vous avez ce problème, nous vous proposons ici une série d'exercices d'auto-assistance pour surmonter cette peur.
Comment surmonter la peur des oiseaux ?

Dernière mise à jour : 03 décembre, 2020

L’ornithophobie ou phobie des oiseaux est une peur irrationnelle qui peut affecter gravement la vie de ceux qui en souffrent. La personne ressent une peur très intense face à ces animaux. Cependant, comme pour la plupart des phobies, elle peut être surmontée grâce à une série d’exercices.

Pour faire face à la peur des oiseaux, il faut faire des efforts et faire preuve de persévérance, car c’est un processus complexe et délicat. Ce processus peut être encore plus laborieux s’il s’agit d’une phobie, à savoir un trouble anxieux qui touche plusieurs domaines de la vie quotidienne. Si c’est le cas, il est préférable de consulter un psychologue.

Comment surmonter la peur des oiseaux ?

L’origine de la plupart des peurs et phobies des animaux réside dans les expériences traumatisantes, le manque de connaissances et les comportements appris. Ainsi, les interventions contre la phobie visent à générer une expérience positive ou neutre avec l’objet de la peur.

Les techniques psychologiques appliquées dans ces cas-là se concentrent sur cette idée en utilisant diverses stratégies. Elles ont pour but de faire découvrir l’animal afin de le démystifier et générer de nouvelles émotions.

D’une certaine manière, ces exercices peuvent être effectués de manière autonome. Cependant, si la peur est très intense, il est préférable d’appliquer les conseils professionnels d’un psychologue. Ces exercices pour vaincre la peur des oiseaux peuvent être très utiles.

La phobie des oiseaux peut être surmontée.

1. Sachez-en plus sur les oiseaux

Renseignez-vous sur les oiseaux, en particulier sur les espèces qui vous font le plus peur. Connaître leur comportement, leur mode de survie et leur rôle dans la nature peut atténuer l’intensité de la peur.

Vous pouvez commencer par lire des informations sur les oiseaux au caractère plus docile. Cela peut vous donner le contrôle de la situation, car vous savez dans quelles conditions il est plus facile pour eux d’attaquer et quels sont les signaux d’avertissement qu’ils émettent. Il est également utile de savoir où ils aiment migrer et ce qui les encourage à venir chez nous.

Ces connaissances vous aideront à voir les oiseaux sous un autre angle. Cet apprentissage vous amènera à briser certains mythes à leur sujet.

2. Exposez-vous petit à petit  à votre peur des oiseaux

Prenez un crayon et du papier et faites une liste d’affichage. Pour ce faire, notez par ordre décroissant dix choses qui vous font peur par rapport aux oiseaux ou à un oiseau en particulier.

Il faut ensuite déterminer le niveau d’anxiété pour chaque élément. Le chiffre 1 correspond au niveau d’anxiété le plus bas. Par exemple, le fait de voir une photo d’un oiseau. Le nombre 10 correspond, lui, à un niveau d’anxiété très élevé. Par exemple, un oiseau qui s’approche de vous.

Petit à petit, vous devrez vous exposer à ces éléments. Il est recommandé de planifier le calendrier des expositions. Notez le temps que vous passez chaque jour à le suivre.

De plus, vous devez vous exposer à chaque stimulus plusieurs fois jusqu’à ce que le niveau d’ anxiété soit bas. Vous devez alors évaluer votre niveau d’anxiété ou de peur de 1 à 10 lorsque vous faites face à un élément.

Si après plusieurs occasions le score devient faible (moins de 5), vous pouvez continuer avec des stimuli plus désagréables ou passer à l’élément suivant. Au contraire, si votre niveau d’anxiété augmente, vous devrez continuer à travailler cet élément jusqu’à ce que le niveau d’anxiété soit bas et vous permette de passer au suivant sur la liste.

Il est donc essentiel que vous pratiquiez des exercices de relaxation pendant les expositions aux stimuli. Si vous remarquez qu’au fil du temps l’anxiété ne diminue pas ou que vous ne parvenez pas à avancer, il est probable que vous ayez besoin d’une aide psychologique.

3. Approchez-vous des oiseaux

Une fois qu’il ne vous reste plus que le dernier élément sur votre liste, il est maintenant temps de remplacer les émotions négatives par des émotions plus positives. Il est temps d’être proche de l’objet de votre peur. Restez calme près de l’oiseau, à une certaine distance, et essayez de ne pas vous enfuir.

Si votre niveau d’anxiété le permet, approchez-vous un peu. Il est probable qu’après vous être informé sur les oiseaux, vous puissiez identifier de quelle espèce il s’agit et savoir si vous êtes en sécurité. Pensez à visiter une réserve naturelle protégée : les animaux y sont en liberté mais de manière contrôlée.

Une fois près de l’animal, vous pourrez en profiter pour observer son corps, ses couleurs et surtout son comportement. Vous découvrirez probablement qu’en étant simplement à côté de l’oiseau, rien ne se passe. Il est même probable que ce soit lui qui s’enfuie.

Essayez toutefois de ne pas faire de mouvements brusques, ; gardez simplement une posture détendue. Et même si cela peut sembler un peu fou, parler à l’animal peut vous aider à vous sentir plus à l’aise.

Certains ont la phobie des oiseaux.

4. Analysez-vous pendant le processus

En effectuant ces exercices, vous pourrez surmonter votre peur des oiseaux. Le plus important est de vous observer et de ne pas vous forcer plus que vous ne le pouvez.

Si à tout moment vous ressentez une lourde charge d’anxiété, mettez de côté les exercices aussi longtemps que nécessaire. Puis demandez-vous s’il ne serait pas préférable de consulter un psychologue professionnel pour obtenir des conseils.

It might interest you...
Hypophobie ou peur des chevaux : causes et traitement
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Hypophobie ou peur des chevaux : causes et traitement

L'hypophobie, ou la peur des chevaux, peut être traitée par une thérapie cognitivo-comportementale. Nous vous en disons plus ici.