Comment se débarrasser du dialogue interne négatif ?

2 avril 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Avez-vous déjà prêté attention au dialogue interne qui s’établit en vous ? Savez-vous que ce dialogue interne vous programme et détermine l’image que vous avez de vous-même ? En d’autres termes, vous devenez ce que vous êtes persuadés d’être.

Si vous vous pensez courageux et fort, alors vous finirez par l’être réellement. En revanche, si vous vous dîtes que vous êtes faible et insignifiant, alors vous construirez une réalité dans laquelle vous serez effectivement faible et insignifiant. Incroyable, n’est-ce pas ?

Quelques conseils pour en finir avec le dialogue interne négatif

Il existe toute une série d’exercices qui peuvent vous aider à vous focaliser sur vos habitudes de « papotage mental », et par conséquent vous libérer d’une part de ce dialogue interne négatif.

Premier exercice : prendre des notes

L’idéal, c’est de vous adonner à cet exercice un jour où vous êtes tranquille et disponible. Si vous ne parvenez pas à vous retrouver au calme, ce n’est pas grave, faites-le quand même. Munissez-vous d’un carnet et d’un stylo pour pouvoir prendre des notes à tous moments de la journée.

Tout au long de la journée, par exemple toutes les heures, prenez note du dialogue interne qui s’établit en vous. Une fois le moment venu, arrêtez de faire ce que vous êtes en train de faire, faites appel à votre mémoire et notez tout ce qui a pu se dire en vous lors des deux dernières heures. Plus vos écrits seront fournis en détails, et mieux ce sera.

Si vous préférez prendre des notes sans vous imposer des horaires bien précises à respecter, vous pouvez le faire de manière spontanée dès lors que vous vous surprendrez à vous parler à vous-même : prenez des notes de tout ce que vous vous dites sur votre apparence physique, vos capacités, votre intelligence, vos rêves, vos souvenirs, vos peines, votre santé, etc.

Deuxième exercice : l’image de soi

Faites cet exercice la nuit, dans votre lit. Voilà un exemple : imaginez que le lendemain, vous devez vous rendre à un rendez-vous important, par exemple un réunion professionnelle avec des clients importants, avec votre chef, ou vos supérieurs, dont les yeux seront rivés sur vous et les oreilles bien attentives à tout ce que vous direz.

Comment vous imaginez-vous dans cette situation ? Si vous voulez réussir cet exercice, vous devez vous relaxer, afin de pouvoir déterminer avec sérénité (et surtout, avec sincérité) quels sont les messages que l’on vous renvoie.
Vous verrez qu’en vous représentant mentalement la réunion et en focalisant votre attention sur vous et vous seul, vous percevrez sans aucun doute quelque idées ou concepts.
Prenez en notes tout ce que vous pouvez de ce dialogue qui se tiendra en vous.

Troisième exercice : relire les notes

Le lendemain, relisez ce que vous avez écrit lors des deux exercices précédents, et essayez de voir s’il y a des points communs ou un fil conducteur qui traverse les deux textes. S’il y en a, quels sont alors les éléments récurrents ? Détaillez-les à part de manière claire et, une fois de plus, par écrit.

Quatrième exercice : déterminer et qualifier le ton général de votre dialogue interne

Après avoir relu vos notes, comment décririez-vous le ton ou le caractère de votre dialogue intérieur ? Etes-vous plutôt optimiste ? Avez-vous conscience de vos atouts ? Vous flattez-vous vous-même ? Ou au contraire, êtes vous pessimiste, avez-vous tendance à vous dévaloriser ?
Tâcher de savoir si vous êtes plutôt réaliste, ou si en revanche vous avez tendance à exagérer, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.

Cinquième exercice : déterminer quelle sorte d’ami vous êtes pour vous-même ?

Une fois de plus, relisez vos écrits des deux premiers exercices. En réponse aux messages que vous vous envoyez à vous-même tout au long de la journée, demandez-vous une chose : quel genre d’ami êtes-vous pour vous-même ?
N’oubliez pas que c’est vous qui parlez avec vous-même, tous les jours, tout le temps.

S’il y avait une autre personne qui vous chuchotait à l’oreille ces messages, selon vous, comment vous sentiriez-vous ? Quelle genre d’atmosphère règne en vous au quotidien ? Inspirez-vous l’harmonie, la joie et le bien-être, ou bien tout l’inverse ? Dans quelle mesure votre dialogue interne influe-t-il sur votre for intérieur ?

L’objectif de ces exercices, c’est que vous puissiez avoir conscience du dialogue interne qui s’établit en vous, et ce à chaque instant.

Si vous voulez faire ce travail sur vous-même et vous pencher sur les messages qui peuvent nuire à votre santé émotionnelle, mentale voire même physique, voilà la première étape : définir la nature de votre dialogue intérieur.
Vous pourrez alors dans un deuxième temps avancer sereinement vers une transformation interne.

A découvrir aussi