Comment l'anxiété affecte-t-elle l'amour?

Les troubles anxieux alimentent de nombreux biais. Ils ont un impact très important sur le fonctionnement cognitif, qui affecte nos relations. Un esprit hypervigilant, par exemple, peut susciter la méfiance ou une inquiétude excessive. Que pouvons-nous faire dans ces cas-là ?
Comment l'anxiété affecte-t-elle l'amour?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 23 janvier, 2023

L’anxiété est le problème de santé mentale le plus courant. Tout le monde ne recherche pas l’aide d’un professionnel ou n’applique pas les stratégies adéquates pour gérer ces pensées excessives, cet esprit anxieux qui vit en alerte. Cette condition limite non seulement le potentiel et le bien-être, mais elle peut également altérer la capacité d’aimer de manière saine.

Si vous souffrez d’anxiété ou si vous vivez avec un conjoint qui a ce problème, vous aurez vécu et vivez de nombreux hauts et bas. De plus, il est courant que les personnes souffrant d’anxiété sociale aient de sérieuses difficultés à maintenir des relations affectives significatives.

Il en faut beaucoup pour se sentir confiant et satisfait quand on est prisonnier d’un esprit anxieux et obsessionnel. Construire et maintenir un engagement solide et heureux avec quelqu’un lorsque l’un des facteurs qui le conditionne est un problème de santé mentale. Et l’anxiété est le plus récurrent. Les phobies, l’anxiété généralisée ou le trouble obsessionnel-compulsif sont un kaléidoscope de souffrances qui empêchent parfois le lien.

anxiété
Le conjoint de ceux qui souffrent d’anxiété est obligé d’être ce soutien qui ne peut pas toujours aider l’autre selon ses besoins.

C’est ainsi que l’anxiété affecte l’amour

La science passa des années à étudier comment l’anxiété affecte l’amour. Une enquête de l’Université Temple, aux États-Unis, suggère que cet état psychologique interfère avec le lien, produisant de l’angoisse.

De plus, non seulement cela peut interférer avec la qualité du lien, mais cela peut également nuire aux chances de le maintenir. D’autres travaux, comme celui publié dans le Journal of Social and Clinical Psychology, alertent sur une réalité fréquente. L’anxiété ne vient généralement pas seule. Il existe souvent d’autres problèmes sous-jacents, tels qu’une dépression majeure.

Pour les personnes qui transitent par ces trous noirs silencieux, tous les domaines vitaux sont touchés, de l’aspect travail, finances, socialisation, loisirs, relations familiales et, bien sûr, amour. Voyons maintenant comment cela se manifeste habituellement dans le domaine des liens affectifs :

1. Inquiétude excessive

L’esprit anxieux vit dans un état d’alerte constant. Tout problème, aussi petit soit-il, devient une menace insurmontable. De plus, dans cette peur persistante de « quelque chose qui se passe », nous voyons des catastrophes qui n’existent pas et des menaces quand tout est en harmonie. Cela met en péril toute relation en la nourrissant de méfiance et de susceptibilités.

De même, il est fréquent que ces personnes sur-analysent chaque mot, geste ou comportement de l’être aimé. Elles donnent des milliers de tours aux conversations. Ceci génère un grand épuisement relationnel.

2. Sentiment de culpabilité

Les sentiments de culpabilité sont comme des épines douloureuses dans le cerveau anxieux. Dans cette dynamique de pensées excessives, la personne conclut généralement que tout ce qui se passe est de sa faute. La perception négative de soi alimente un dialogue nocif dans lequel apparaissent des idées telles que : « Je ne suis pas digne de mon partenaire, il va me quitter car je le submerge et tout est de ma faute”.

Cette vision épuisante et dangereuse est ce qui rapproche la personne de la dépression.

3. Attachement anxieux ou évitant

La manière dont l’anxiété affecte l’amour s’exprime également dans la manière dont nous nous lions avec l’autre. Certaines personnes le font par un attachement anxieux. Ce dernier est marqué par la peur de l’abandon et le besoin de démonstrations constantes d’affection. Dans ce cas, des liens se créent sur la base de la dépendance et de cette obsession de la validation constante pour nourrir l’estime de soi.

D’autre part, l’anxiété peut aussi se manifester par l’attachement évitant. Il est alors difficile de créer une intimité durable en raison de la méfiance exagérée et du désir d’indépendance. La personne atteinte de cette condition ne veut donc pas admettre sa vulnérabilité et construit des murs et des palissades comme mécanisme de protection.

4. L’anxiété nous absorbe et nous empêche de voir ce qui est le plus important

L’anxiété est un démon mental qui occupe des espaces excessifs dans le cerveau. Tout est rempli de peurs, d’obsessions, d’incertitudes et de fausses menaces. Nous sommes confrontés à une condition qui absorbe et draine tout, empêchant ceux qui en souffrent de pouvoir concentrer leur attention sur ce qui est important : les personnes qui les aiment.

Les personnes souffrant de troubles anxieux tendent à subir de plus grands échecs dans leurs relations affectives. Elles ont aussi plus de mal à trouver un partenaire.

anxiété
L’anxiété se soigne. Il existe des approches psychologiques très efficaces pour reprendre le contrôle de notre vie et améliorer nos relations.

Comment améliorer mes relations si je souffre d’anxiété ?

La façon dont l’anxiété affecte l’amour est complexe et autodestructrice. Cependant, les troubles anxieux affectent non seulement la qualité des relations, mais ont un impact sur toute notre vie. Dans ces cas, il est important de demander une aide spécialisée pour obtenir un diagnostic adéquat et une approche thérapeutique adaptée à nos besoins.

L’anxiété se manifeste de plusieurs façons et a différentes origines. Une phobie sociale n’est pas la même chose qu’un trouble obsessionnel-compulsif. Parfois, l’anxiété est le produit d’un traumatisme ou d’insécurités que nous portons depuis l’enfance et auxquelles nous devons faire face. Réfléchissons à ces stratégies qui peuvent nous aider.

Thérapie psychologique et pharmacologique

Il existe différentes approches qui peuvent être utiles dans le traitement de l’anxiété. L’approche cognitivo-comportementale ou la thérapie d’exposition dans le cas des phobies, par exemple, peuvent être d’une grande aide. L’apprentissage de la résolution de problèmes, de la régulation émotionnelle et des techniques de relaxation est également intéressant.

La restructuration cognitive, consistant à éliminer ou à désactiver les schémas de pensée négatifs pour les remplacer par des schémas plus sains, est une étape nécessaire dans tout processus thérapeutique. En revanche, et dans certains cas, les médecins peuvent recommander un traitement pharmacologique, comme les anxiolytiques.

Travailler sur le modèle de nos types d’attachement

L’anxiété peut nous amener à développer des types d’attachement dépendants ou évitants. Dans notre démarche d’amélioration de nos relations, il est intéressant de travailler sur cet aspect. Nous avons besoin, avant tout, de nouer des liens avec ceux que nous aimons de manière plus sûre, plus mature, sans peur, sans carences et avec une bonne régulation émotionnelle.

En conclusion, la qualité de toutes les relations peut s’améliorer. Évitons que l’angoisse ne soit ce troisième membre de notre histoire et laissons l’amour s’épanouir de manière saine et enrichissante.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Anxiété subconsciente : peut-on avoir de l’anxiété sans le savoir ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Anxiété subconsciente : peut-on avoir de l’anxiété sans le savoir ?

L'anxiété subconsciente court silencieusement et, en général, la personne l'attribue à sa façon d'être. Nous l'analysons.



  • Doyle, Frances & Baillie, Andrew & Crome, Erica. (2021). Examining Whether Social Anxiety Influences Satisfaction in Romantic Relationships. Behaviour Change. 38. 1-13. 10.1017/bec.2021.18.
  • Zaider TI, Heimberg RG, Iida M. Anxiety disorders and intimate relationships: a study of daily processes in couples. J Abnorm Psychol. 2010 Feb;119(1):163-73. doi: 10.1037/a0018473. PMID: 20141253; PMCID: PMC5177451.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.