Comment être plus convaincant ? 7 clés du succès

L'art de donner de bons arguments se produit généralement sur la base de directives très basiques. Vous souhaitez les connaître ? Dans cet article, nous allons vous montrer comment vous pouvez augmenter votre force de persuasion.
Comment être plus convaincant ? 7 clés du succès

Dernière mise à jour : 10 septembre, 2022

Parmi toutes les compétences sociales, le besoin de convaincre, de persuader et de créer un impact positif sur les autres est comme la pierre de Rosette. Cette ressource est la réponse à bon nombre de nos besoins personnels et professionnels. Seuls celui qui est convaincant, qui sait imposer ses idées par des arguments efficaces réussit.

Disposer d’une telle compétence sociale n’est pas si facile. Nous hébergeons tous des insécurités, des faiblesses et des compétences de communication immatures. Ces lacunes éteignent notre charisme et, par conséquent, certaines portes nous sont fermées. L’utilisation d’une bonne communication verbale et non verbale est la clé qui nous permettra de franchir ces seuils pour atteindre nos objectifs.

La vérité est qu’il existe de nombreuses variables qui nous permettront d’être plus convaincants. Et le plus positif, c’est que nous pouvons tous les apprendre et les développer efficacement. Comme le disait l’écrivain et philosophe français Germaine de Staël, les gens intelligents peuvent être convaincus et les plus naïfs doivent être persuadés. Et c’est quelque chose qui vaut la peine d’apprendre à faire.

“Vous ne convaincrez jamais une souris qu’un chat noir porte chance.”

-Graham Greene-

convaincant

Comment être plus convaincant avec 7 stratégies simples

L’histoire raconte que l’un des escrocs les plus convaincants était George C. Parker. Cet escroc “vendit” le pont de Brooklyn entre 1883 et 1928. Et sa stratégie était aussi novatrice que magistrale. Il a convaincu les gens qu’il était le propriétaire d’une telle ingénierie architecturale.

L’objectif était de proposer une vente pour que l’acquéreur installe un poste de péage. L’entreprise (si elle est réelle) pourrait être incroyablement lucrative. Ses talents de persuasion étaient si efficaces que chaque semaine des naïfs tombaient.

Cet escroc passa sa vie à commettre les escroqueries les plus originales jusqu’à ce qu’en 1928, il soit arrêté et condamné à la prison à vie à Sing Sing, New York.

George C. Parker était un criminel, mais en même temps une référence pour ceux qui veulent être plus persuasifs. Car l’art de présenter un argument et de le faire traiter, non seulement comme valable, mais aussi comme intéressant, est un vrai don. Ce processus de persuasion de haut niveau nécessite la prise en compte d’une série de variables. Nous les analysons.

La capacité à convaincre nécessite de développer de bonnes capacités de persuasion. Cela nécessite d’impacter les émotions de l’autre en utilisant la logique, la raison et le charisme.

1. Utilisez le principe de sympathie

Dans le livre Think Fast, Think Slow, Daniel Kahneman nous parle d’un biais qui a un grand pouvoir : l’effet de halo. C’est ce qui nous fait croire qu’on peut faire confiance à toutes les personnes gentilles, amicales, positives et attirantes.

Le principe de sympathie nous dit que si nous faisons bonne impression, nous sommes plus susceptibles d’être convaincants.

2. Utilisez l’intelligence émotionnelle

Comment être plus convaincant ? Quelle serait la stratégie la plus importante ? L’intelligence émotionnelle est un outil polyvalent et efficace lorsqu’il s’agit de donner de bons arguments et de faire preuve de fiabilité, de confiance, de charisme… La raison réside dans la bonne maîtrise de ses propres émotions et la compréhension de ce dont notre public ou interlocuteur a besoin.

Ce n’est que lorsque nous nous connectons aux émotions des autres que nous créons un lien plus fort pour les convaincre de nos idées et de nos arguments.

3. Bon ton, sécurité, aisance et ne pas parler trop vite

Lorsqu’il s’agit de démontrer la validité de nos propos et de nos raisonnements pour convaincre ou captiver quelqu’un, il est crucial de prêter attention à plusieurs facteurs communicatifs.

  • Il faut utiliser un ton médium, ni trop haut ni trop bas.
  • Nous devons prendre soin de notre fluidité et de notre expressivité. Bien prononcer, être agile et expressif capte l’attention et l’intérêt.
  • Aussi, il est important de ne pas parler trop vite ou trop lentement. Des experts comme Robert Cialdini recommandent 3,5 mots par seconde.

4. Montrez votre autorité et vos connaissances

Parmi les clés pour être plus convaincant, il y en a une centrale : savoir de quoi on parle. Il n’est pas nécessaire d’être un gourou dans ce que nous voulons exposer. De plus, cela n’a pas besoin d’être vrai non plus. Souvenons-nous de George C. Parker.

Le secret est de préparer des arguments solides, d’en transmettre la conviction et de savoir exposer clairement ces connaissances.

Quand il s’agit d’être convaincant, nous devons d’abord bien préparer ce que nous allons dire. La seconde, et encore plus pertinente, est de croire ce que nous allons exposer.

5. Soignez la communication non verbale

Des travaux, comme ceux réalisés à l’Université Radboud de Nimègue, mettent en lumière quelque chose de pertinent. Nos gestes, notre expressivité, ont aussi un grand pouvoir de persuasion. Si nous sommes capables de soigner notre communication non verbale, nous serons beaucoup plus convaincants.

Les stratégies à suivre sont les suivantes :

  • Ayez vos mains en vue.
  • Regardez l’interlocuteur dans les yeux.
  • Bougez vos bras, faites preuve de fluidité et d’ouverture émotionnelle avec eux.
  • Souriez.
  • Essayez de ne pas manipuler d’objets tout en parlant (comme des stylos) ou de toucher vos cheveux, car ils révèlent une insécurité.
convaincant

6. Fournissez autant de détails que possible

Tout argument aura plus de crédibilité s’il est accompagné de détails. Par conséquent, nous sommes en mesure de fournir des données, des chiffres, des références, pour répondre à d’éventuels doutes… Plus la quantité d’informations est importante, plus l’autorité et la validité sont grandes.

7. Cultivez l’empathie

Vous ne connaissez peut-être pas la personne en face de vous. Vous pouvez même donner une conférence à un public. Comment projeter de l’empathie devant ce public ou des inconnus ? Faites-leur croire que vous les connaissez, recherchez des liens, faites appel à des émotions, recherchez des connexions et faites-leur savoir que vous savez ce qu’ils ressentent et ce dont ils ont besoin.

Il s’agit à nouveau de faire tourner les arguments avec la fibre des émotions. C’est la seule façon de construire cette proximité et cette connexion capables de leur permettre de nous voir plus facilement comme des personnalités fiables et convaincantes. Ce sont des stratégies que nous pouvons tous développer et qui amélioreront sans aucun doute nos chances de succès.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Raisonnement motivé : un biais émotionnel
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Raisonnement motivé : un biais émotionnel

Le raisonnement motivé est un type très courant de biais émotionnel qui nous fait traiter la réalité en fonction de nos émotions et de nos croyance...



  • Cacioppo, John T.; Cacioppo, Stephanie; Petty, Richard E. (April 2018). “The neuroscience of persuasion: A review with an emphasis on issues and opportunities” Social Neuroscience. 13 (2): 129–172. doi:10.1080/17470919.2016.1273851
  • Developing Effective Communication Skills. (2007). Journal of oncology practice3(6), 314–317. https://doi.org/10.1200/JOP.0766501
  • S. C. Matz, M. Kosinski, G. Nave, D. J. Stillwell (2017) Psychological targeting in digital mass persuasion. Proceedings of the National Academy of Sciences Nov 2017, 114 (48) 12714-12719; DOI: 10.1073/pnas.1710966114