Comment avons-nous évolué au cours des 100 dernières années ?

Les données nous disent que notre évolution au cours des 100 dernières années est la conséquence naturelle de l'amélioration des conditions de vie, notamment dans les pays les plus développés. La technologie permit donc aux êtres humains de dépasser le mandat de la sélection naturelle.
Comment avons-nous évolué au cours des 100 dernières années ?
Sergio De Dios González

Relu et approuvé par le psychologue Sergio De Dios González.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2022

Notre espèce est en constante évolution, même si les changements ne sont pas si évidents à court terme. Pour ne pas aller aussi loin, au cours des 100 dernières années, plusieurs changements évolutifs eurent lieu qui sont déjà visibles aujourd’hui.

Homo sapiens est le résultat d’un long processus dans lequel nous pouvons localiser un tournant qui finira par donner naissance à l’espèce humaine. On pourrait dire que depuis lors l’homme a évolué de façon asymptotique par rapport à l’écosystème.

On estime que Homo sapiens prit forme il y a environ 300 000 ans. Au cours des 200 000 premiers, il n’y a pas eu de grands sauts dans ce processus. En revanche, au cours des 100 000 dernières années, l’homme a évolué à un rythme plus rapide. Et au cours des 10 000 dernières années, ce développement a été beaucoup plus rapide et visible. Ce processus ne s’est pas arrêté, mais continue d’avancer.

… « que notre évolution continue, que les phénomènes biologiques vont changer en tant que produit de la culture et nous ne le voyons tout simplement pas parce que nous sommes aujourd’hui au milieu de ce processus ».

-Stephen Stearns-

évolué
Les êtres humains augmentèrent en taille et en poids au cours des 100 dernières années.

Les manières dont l’homme a évolué

Les vestiges retrouvés et les investigations à ce sujet indiquent qu’il y a environ 40 000 ans, les êtres humains mesuraient en moyenne 1,83 mètre. Ils étaient assez grands car ils se consacraient à la chasse et à la cueillette. L’environnement exigeait qu’ils soient beaucoup plus forts que maintenant.

En revanche, il y a 10 000 ans, la taille moyenne était de 1,62 mètre en Europe. L’agriculture est née et une grande stature n’était plus nécessaire pour produire de la nourriture. Les têtes et les mâchoires sont également devenues progressivement plus petites, car l’alimentation était différente : il n’était plus nécessaire de détruire la proie avec les dents.

Des vestiges datant d’à peine 600 ans indiquent que la hauteur moyenne à cette époque était de 1,65 mètre. Ils montrent aussi que les hommes comme les femmes avaient un visage qu’on pourrait aujourd’hui qualifier de « masculin », du moins majoritairement. Les os du visage étaient plus gros et le contour du visage plus rectangulaire.

C’est ainsi que l’homme a évolué au cours des 100 dernières années

Au cours des 100 dernières années, l’homme a évolué, c’est évident. En fait, il y a des changements importants par rapport à ceux qui étaient dans le monde il y a tout juste un siècle. En un siècle seulement, l’être humain a de nouveau augmenté en taille et en poids moyen.

Des recherches publiées par l’Institut pour l’étude du travail, à Bonn, en Allemagne, indiquent que les hommes au Royaume-Uni en 1890 mesuraient en moyenne 1,68 mètre. Un siècle plus tard, la taille moyenne était de 1,78 mètre. Ainsi, il y a eu une croissance mondiale moyenne de 10 centimètres en seulement 100 ans.

Les scientifiques expliquent que ce changement est dû à une meilleure nutrition, à de meilleurs systèmes d’hygiène et à de bons systèmes de santé. Dans le même temps, il a été constaté que dans les pays où ces facteurs ne sont pas présents, la taille reste la même qu’il y a un siècle ou a même diminué.

La même étude indique que dans les pays à revenu élevé, il y a également une prise de poids globale. Les cas d’obésité, surtout chez les enfants, sont un phénomène du siècle dernier. Jamais auparavant dans l’histoire il n’y a eu une épidémie de ce genre.

évolué
La prévalence de l’obésité infantile est considérée comme l’épidémie du XXIe siècle.

Autres changements importants

Une autre étude publiée dans l’ American Journal of Human Biology souligne que les garçons et les filles atteignent aujourd’hui la puberté plus rapidement qu’il y a 100 ans. Les filles, par exemple, ont leurs premières règles, en moyenne, à 12 ans. Il y a un siècle, l’âge moyen était de 14 à 17 ans.

Un autre changement évident induit par la civilisation est la nature de la maladie. Il y a tout juste un siècle, seulement 1 enfant sur 3 atteignait l’âge de 21 ans en vie. Aujourd’hui, 99 % des enfants atteignent cet âge. La médecine a permis un taux de survie plus élevé, mais cela implique également une altération de la sélection naturelle. En d’autres termes, aujourd’hui non seulement les plus aptes survivent, mais presque tout le monde.

Dans le même temps, il y a un siècle, les gens mouraient principalement d’infections et d’accidents pour lesquels il n’y avait pas grand-chose à faire. Aujourd’hui, l’espérance de vie a considérablement augmenté. Parallèlement, les maladies immunologiques et neurodégénératives ont visiblement augmenté. Ainsi, l’hypothèse selon laquelle l’homme a évolué en conséquence de l’amélioration des conditions de vie semble assez solide.

Cela pourrait vous intéresser …



  • Azcorra, H., Rodríguez, L., Banik, S. D., Bogin, B., Dickinson, F., & Varela-Silva, M. I. (2018). Living conditions and change in age of menarche in adult Maya mothers and daughters from Yucatan, Mexico. American Journal of Human Biology30(2), e23087.
  • Carrión, J. M. M. (2012). La evolución de la estatura humana como indicador de los cambios ambientales: el patrón histórico español. Nimbus: Revista de climatología, meteorología y paisaje, (29), 359-371.
  • Gaete, X., & Codner, E. (2006). Adelanto de la pubertad en Chile y el mundo. Revista chilena de pediatría77(5), 456-465.
  • Hatton, T. J., Bailey, R. E., & Inwood, K. (2016). Health, Height and the Household at the Turn of the 20th Century. Economic History Review69(1), 35-53.
  • Mestres, F., & Vives-Rego, J. (2016). Reflexiones sobre los cyborgs y los robots: evolución humana y aumentación. Ludus Vitalis, 20(37), 225-252.
  • Pérez, E. C., Sandoval, M. J., Schneider, S. E., & Azula, L. A. (2008). Epidemiología del sobrepeso y la obesidad en niños y adolescentes. Revista de Posgrado de la VIa Cátedra de Medicina179, 16-20.
  • Vicente Sánchez, B., García, K., González Hermida, A., & Saura Naranjo, C. E. (2017). Sobrepeso y obesidad en niños de 5 a 12 años. Revista Finlay7(1), 47-53.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.