Cléopâtre, le déclin des pharaons

21 juillet, 2020
La reine égyptienne et amante de Jules César et Marc Antoine, la dernière représentante d'une des plus puissantes dynasties de l'Antiquité, Cléopâtre, était bien plus que ce que la légende raconte.

De nombreux experts ont considéré Auguste, le premier empereur de Rome, comme le père de la propagande politique. Il n’était pas le premier. Les Grecs ou les Egyptiens l’avaient déjà pratiquée, mais personne ne l’avait fait avec leur puissance et leur efficacité jusqu’à ce moment. Le cercle des écrivains de Mécène, un ami de l’empereur, a eu de nombreuses victimes, mais aucune aussi célèbre que la reine Cléopâtre.

La légende du tyran exotique, avec ses pouvoirs de séduction presque magiques, a imprégné l’historiographie romaine. Contre cette vision est apparue une autre, plus moderne, de sa prétendue relation amoureuse avec Marc Antoine.

Même aujourd’hui, on ne sait pas exactement quelle partie de la légende est vraie et quelle partie est une exagération. En tout cas, Cléopâtre a réussi à devenir une figure centrale de la politique romaine en utilisant toutes les armes à sa disposition.

Dans une République romaine au crépuscule, à la merci de ses crises internes, de ses succès extérieurs et des luttes de pouvoir entre grands hommes, des opportunités politiques se présentaient à quiconque avait l’audace de les rechercher. Sa beauté, son intelligence, sa puissance et la richesse de ses terres étaient les quatre as que Cléopâtre avait à sa disposition.

Cléopâtre et le temple d'Horus

La Méditerranée sous Rome

Près de trois cents ans avant la vie de Cléopâtre, les Macédoniens ont pris le pays du Nil. De ce fait, une culture syncrétique gréco-égyptienne et une dynastie, les Lagides, à laquelle appartient notre protagoniste, sont nées.

Ainsi, les siècles passèrent et dans la Mare Nostrum, une nouvelle puissance s’élevait : Rome. En 69 av. J.-C., Cléopâtre est née d’un pharaon, Ptolémée XII, qui avait atteint le trône malgré son statut de bâtard. Rome a permis à cette situation de contenir les ambitions de la Syrie voisine, qui voulait du blé égyptien.

Cependant, le célèbre Pompée le Grand, un général romain, a conquis la Syrie. Pendant l’enfance de Cléopâtre, son père ne pouvait se maintenir sur le trône qu’en soudoyant, entre autres, Jules César.

Alors que la rivalité entre Pompée et César s’intensifiait, les autres personnalités politiques de l’époque se positionnaient en faveur de l’un ou de l’autre. Cléopâtre et son frère-époux, suivant la tradition égyptienne, Ptolémée XIII a rejoint Pompée après la mort de leur père.

Cléopâtre et César

L’affrontement, d’abord politique puis militaire, a été gagné par César et les Égyptiens autrefois alliés ont trahi et tué Pompée.

Lorsque le vainqueur est arrivé à Alexandrie, il a décidé de jouer le rôle de médiateur dans la traîtresse politique du palais. La cour avait été divisée entre les partisans de chaque homme, et malgré l’équanimité de César, ceux de Ptolémée ont tenté de le tuer. La défaite des Égyptiens a été absolue. À la mort du roi, Cléopâtre épouse son frère suivant, également Ptolémée, en l’occurrence XIV.

Mais depuis son arrivée, le général romain a passé toutes les nuits avec l’intrigante reine. Les trois mois suivants, ils étaient ensemble en tournée dans le pays. Le danger de perdre Rome face à ses rivaux, les partisans de Pompée, était alors secondaire.

On a parlé d’amour pour la reine, mais ce qu’elle devait aimer le plus était le grain qu’elle ramassait sur ses barges après la récolte. De même, la principale attraction du vieux Romain pour la jeune fille devait être son pouvoir croissant dans la République. À cette époque, ils eurent un fils, Césarion.

“Et de fait, on dit que sa beauté en elle-même n’était pas incomparable ni propre à émerveiller ceux qui la voyaient, mais son commerce familier avait un attrait irrésistible, et l’aspect de sa personne, joint à sa conversation séduisante et à la grâce naturelle répandue dans ses paroles, portait en soi une sorte d’aiguillon.”

-Plutarque-

Cléopâtre et Marc Antoine

À la mort de César, poignardé par Brutus et d’autres sénateurs, l’héritier qu’il a choisi sera Octave Auguste et non Césarion. Avec Marc Antoine et Lépide, les trois disciples de César ont vengé sa mort et se sont partagé Rome et son influence.

Un nouveau seigneur est apparu en Méditerranée orientale et donc un nouveau défi pour Cléopâtre si elle veut conserver son influence. Sous le règne de Cléopâtre, l’Égypte avait énormément prospéré. Si ce n’était pas la beauté de la reine ou sa capacité à séduire, c’est sa richesse qui aurait fait tomber Marc Antoine amoureux.

Contrairement à la Rome austère, en Orient, le luxe et le faste étaient essentiels pour régner sur la plèbe. Cléopâtre et Marc Antoine l’ont pratiqué avec enthousiasme.

Faisant appel non seulement à la tradition des Lagides, mais aussi à celle des anciens pharaons, ils ont établi une cour à Alexandrie où ils ont formé un couple déifié, Isis et Dionysos. En gagnant l’Orient, Marc Antoine a perdu Rome. La propagande d’Octave a été déclenchée, la sorcière égyptienne aurait obscurci le juste esprit romain de l’ancien grand général romain.

Cléopâtre et Marc Antoine

Une fin amère pour Cléopâtre

Le message d’Auguste se propage et il est bientôt en mesure de déclarer la guerre au pouvoir absolu de Rome. C’est d’abord Marc Antoine qui se suicide, puis la désormais captive Cléopâtre. Césarion est tué, il n’y avait plus de place pour les héritiers ; les enfants du couple suicidaire ont été élevés par la famille d’Octave pour servir ses desseins.

Après une vie d’intrigues politiques, c’est la politique elle-même qui a englouti la reine. Néanmoins, au cours de sa vie, elle est passée de la marginalité progressive de sa famille à presque devenir la femme la plus puissante du monde. Contrairement à ce que l’on a pu dire d’elle, son véritable objectif a toujours été la survie de sa famille et de son pays.

 

  • Clauss, Manfred (2001) Cleopatra.
  • Chauveau, Michel (2000) Cleopatra.