Cherchez le bonheur sans contes de fées, pas un conte de fées avec une fin heureuse

· 10 août 2016

En matière d’amour, les contes de fées ont fait des dégâts dans l’inconscient collectif ; nul besoin de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants pour être heureux.

En réalité, nous devons chercher le bonheur sans contes de fées, et non pas un conte de fées avec une fin heureuse.

Ce dont nous avons vraiment besoin, c’est de vivre heureux à notre façon, de forger des relations indépendantes, et de nous approprier notre destin. Rien ne sert d’attendre le prince charmant !

Trop d’illusions parasitent nos esprits… L’amour, le vrai, ne ressemble pas à la façon dont l’a peint Disney, ni à l’image qu’en renvoient les contes de fées.

mujer-ojos-cerrados

Tu as perdu ta couronne, princesse

A force de trop pleurer, tu as perdu ta couronne, princesse. Les crapauds ne se transforment pas en princes charmants ; cela n’a jamais existé.

Les princes charmants ne vous sauvent pas du dragon ni ne vous font des baisers qui vous redonnent la vie.

Les princesses non plus ne sont pas ce qu’elles étaient, ou ce qu’elles « devraient être ». Maintenant, elles veulent être des ingénieures, pas des poupées.

Si elles veulent être des poupées, beaucoup veulent être des poupées exemplaires. Fortes, indépendantes, puissantes.

 


« Sauve-toi seule. Déchire tes vêtements. Vole avec les oiseaux et oublie les marâtres et les carrosses enchantés. Ne te résigne pas et n’accepte pas ton destin ; choisis-le. Ni vis pas dans un conte de fées, cherche à être heureuse.


mujer-con-espejo-dando-ejemplo

Troquez le prince charmant contre le loup féroce

Rien ne sert d’être une femme en porcelaine, fragile et délicate.

Tout va mieux quand on vole avec un balai. Au revoir la candeur et l’innocence, bonjour l’astuce, la sagesse et l’indépendance émotionnelle.

 


« Oublie le prince charmant, trouve-toi un loup féroce qui te voit mieux, t’écoute mieux et te mange mieux »

-Raquel Sánchez Silva-


Remplace les « sans toi je ne peux pas respirer » par « j’aimerais respirer à tes côtés ».

Sois une sorcière, joue avec les dragons, nourris les crapauds et concocte dans tes chaudrons les meilleures potions d’amour propre. Fais de toi-même une priorité. Éloigne-toi des ténèbres.

Et toi, prince charmant, enlève ta cape et ton épée. Pas besoin de te battre avec le dragon ni de sauver la princesse.

Tu n’es pas enchanté, tu es seulement amoureux. Parfois, tu peux pleurer, aussi. Rire, et changer. Tu n’es pas en acier, tu es en chair et en os.

hombre

Non, tu n’as pas à t’inquiéter pour les autres avant de t’inquiéter pour toi. Toi aussi, tu as droit aux petites attentions et aux émotions.

Deviens un loup féroce et ne renies pas tes sentiments. Les armures pèsent, et tu le sais bien.

 


Permets-toi de ressentir et d’explorer. Sauve-toi seul, et ne te sens pas obligé d’aller de château en château, ni de travers les sept mers dans le but de te marier et d’obtenir le consentement de rois surprotecteurs.


 

Nous ne cherchons pas de châteaux enchantés disposant d’oubliettes où jeter les méchants. Nous ne cherchons pas non plus de murailles ni de plaines colorées.

Nous cherchons des yeux qui nous font avoir le vertige, qui retournent le coeur, nous cherchons des sourires qui nous font tomber amoureux.

hombre-sentado-en-una-escalera

Nous ne voulons pas que les contes de fées se finissent tous bien, nous ne voulons pas d’amours éternelles fondées sur des destins magiques, non.

Ce qui nous rend vraiment heureux, c’est le fait de vivre, dans la liberté et la folie.

C’est pourquoi rien ne sert de chercher un conte de fées avec une fin heureuse.

Nous devons plutôt être heureux sans contes de fées. Sans attentes. Sans magiciens. Sans crapauds.

Que le seul sortilège que l’on connaisse soit celui de l’amour propre, car il n’y a qu’ainsi qu’on pourra exiger un chemin d’étoiles.