Ce qu'il faut savoir sur la psychonutrition

11 novembre, 2020
La psychonutrition est à l'ordre du jour. On la retrouve sur un grand nombre de réseaux sociaux orientés vers l'alimentation et le développement d'habitudes saines. Cependant, qu'est-ce que c'est, et quelles sont ses caractéristiques ?

La psychonutrition est la science qui étudie la relation entre la vie mentale et la nourriture. Dans ce domaine, au moins deux professionnels sont nécessaires : un nutritionniste et un psychologue.

La psychonutrition s’intéresse à la relation que l’on entretient avec la nourriture et aux schémas émotionnels ancrés dans nos choix alimentaires. À partir de cette approche, différents comportements sont étudiés. Voici un exemple : il est fréquent que la nourriture serve de monnaie d’échange pour soulager la détresse émotionnelle.

Par ailleurs, le but de la psychonutrition est de réaliser des changements dans les habitudes alimentaires sur le long terme pour jouir d’une meilleure qualité de vie. Approfondissons le sujet.

La psychonutrition est une science qui lie nourriture et mental.

Les caractéristiques de la psychonutrition

En psychonutrition, l’équipe de professionnels ne doit pas seulement être composée d’un nutritionniste et d’un psychologue. Le fait d’être entouré par d’autres professionnels améliorera considérablement les résultats, car une intervention est réalisée à partir de différents fronts.

Parmi les professionnels pouvant intégrer cette équipe, figurent les entraîneurs personnels, les psychiatres, les orthophonistes, les pédagogues, etc. Les caractéristiques de l’intervention en psychonutrition seraient donc les suivantes :

  • Les aspects liés à l’alimentation et aux habitudes saines. Ce point comprend également d’autres facteurs, tels que le facteur émotionnel, social et professionnel.
  • Les variables psychologiques liées au maintien d’habitudes malsaines et le développement de nouvelles compétences pour établir des habitudes qui améliorent la qualité de vie sont étudiées.
  • L’image personnelle et l’acceptation de soi sont des notions importantes pour débuter un travail en psychonutrition. La lutte contre sa propre image corporelle est source de frustration.
  • Le contexte alimentaire est étudié, ainsi que d’autres variables qui facilitent ou nuisent à une alimentation saine.
  • L’aide à la prise de décision et à la connaissance des produits sains et ultra-transformés. De plus, certains concepts socialement ancrés sont étudiés, comme le concept du régime et les mythes nutritionnels qui influent les choix alimentaires.

La psychonutrition est un travail collaboratif

La psychonutrition est un travail d’équipe : il doit y avoir collaboration entre différents spécialistes. Il est important de le souligner, car il n’y a pas de volet formation ni de spécialistes dits des “psychonutritionnistes”. Il faut au moins l’intervention d’un psychologue professionnel et d’un professionnel de la nutrition.

La psychonutrition ne se limite pas à étudier la consommation de certains aliments en fonction de l’humeur. Cela ne signifie pas qu’elle intervient seulement lorsque l’évaluation détecte une stratégie d’adaptation qui conduit à des résultats néfastes à long terme. L’un des défis de la psychonutrition est d’élargir notre boîte à outils pour augmenter notre répertoire de stratégies d’adaptation.

Les résultats dans ce domaine sont progressifs. Ce sont des interventions qui demandent du temps, car il est question d’instaurer de nouvelles habitudes. D’autre part, nous parlons de résultats qui vont au-delà de la perte de poids. Il s’agit de changer sa relation avec la nourriture.

La psychonutrition est un travail psychologique.

Le travail du psychologue dans ce domaine

Comme nous l’avons vu, le travail du psychologue dans ce type de consultation ne couvre pas uniquement les troubles de l’alimentation. D’autres troubles sont concernés, comme l’anxiété dérivée de différentes circonstances mentales, ou comme le rejet de son image personnelle.

L’évaluation de l’utilisation de régimes restrictifs comme stratégies compensatoires n’est qu’une partie du travail du psychologue lors d’une consultation en psychonutrition. Certaines tâches du professionnel peuvent être résumées comme suit :

  • Évaluation des habitudes alimentaires et de l’utilisation de certains aliments dans différents contextes.
  • Augmentation de la probabilité de choix alimentaires sains grâce aux informations et à la sensibilisation.
  • Travail sur l’image corporelle et les stratégies d’adaptation.
  • Diminution du niveau d’exigence lié à l’envie d’obtenir des résultats immédiats et/ou à court terme.
  • Intervention d’évaluation avec des techniques d’acceptation et aussi de changement axées sur la consommation d’aliments rejetés.
  • Education aux émotions et aux stratégies d’adaptation.
  • Contact avec les sensations physiques liées à la faim et à la satiété.+

Les processus émotionnels sont particulièrement importants lors d’une consultation en psychonutrition. Tout comme les compétences disponibles pour l’intégration de certaines habitudes saines.

Il est également important de démystifier certaines croyances enracinées dans la société d’aujourd’hui concernant l’alimentation. Tout comme il est important de faire preuve de constance pendant ce processus de changement des habitudes.