Ce court métrage explique comment fonctionne l’amour

9, mai 2016 dans Emotions 644 Partagés

L’amour arrive sans prévenir. D’abord de manière euphorique, en créant des idéaux et des attentes. Ensuite, après le retour à la réalité, il décide de rester ou au contraire, de partir.

L’amour est ainsi, capricieux au début, confus pendant son développement, mais protecteur, chaud et sûr quand il se construit sur la confiance, la communication, le respect, l’authenticité et l’affection.

De fait, s’il ne se base pas sur ces piliers, l’amour peut osciller entre la dépendance, la maltraitance ou le mépris, comme on peut l’observer dans le court métrage que nous vous proposons à la fin de cet article.

“Nous apprenons à aimer non pas quand nous trouvons la personne parfaite, mais quand nous arrivons à voir de manière parfaite une personne imparfaite.”
-Sam Keen-

Le danger de tomber amoureux

Un beau jour, tout d’un coup, vous vous retrouverez amoureux. Sans savoir comment ni pourquoi, vos pensées ont commencé à se focaliser sur une personne que petit à petit vous percevez comme spéciale, unique, différente…

Ce n’est pas uniquement son sourire, ses gestes ou la manière qu’elle a de vous regarder. Pas non plus la manière dont elle s’exprime, les compétences ou les valeurs qu’elle a, c’est tout à la fois.

Ce qu’il y a de plus curieux, c’est que lorsque nous en parlons à notre entourage, tout le monde la voit comme quelqu’un de tout à fait « normal ».

Couple-se-donnant-la-main

Mais attention ! Tomber amoureux a aussi son pendant négatif : l’auto-tromperie.

Quand nous tombons amoureux, c’est comme si nous mettions une grande couverture sur toutes les imperfections de la personne qui nous attire, les rendant totalement invisibles à nos yeux. De cette manière, l’image que nous avons de l’autre est un idéal qui s’estompe avec le temps.

Ainsi quand cette couverture magique commence à disparaître, nous nous confrontons à un véritable défi : découvrir la réalité de l’autre personne.

A ce moment, nous pouvons décider si nous voulons continuer à partager notre marche à ses côtés ou non.

La relation est la construction de deux personnes

Une relation se maintient grâce à l’effort de ses participants, tout comme le succès d’un couple de danseurs se voit dans lors des entraînements, destinés à les faire briller sur la scène.

C’est pour cela que si vous laissez partir à la dérive votre relation de couple, elle finira sûrement par se perdre dans un océan de dégoût, d’incertitude et d’inertie. 

Partager des sentiments dans une relation suppose un engagement, sur lequel les deux personnes parient.
Partager

Mais il ne faut pas qu’il n’y ait seulement l’un des deux membres du couple qui en ait la charge car l’amour requiert les deux personnes pour donner des fruits.

Si une seule partie fait son travail, tout comme dans une danse, l’harmonie ne sera pas au rendez-vous et cela se remarquera forcément dans la coordination de ses participants.

C’est ce qui arrive aux personnages de ce court métrage, le mépris et l’indifférence. Cela génère des sentiments contrariés, des reproches et de la désillusion.

La relation est le liant invisible dans lequel le couple tisse ses étapes qui définissent une esquisse ou une peinture marquées par un cadre.
Partager

Femme-reveille-dans-le-lit-mari-dormant

Aimer ou dépendre

Sous la force de l’amour, nous pouvons tomber dans la dépendance. Comment ? Notre personnage du court métrage nous le montre : en donnant son cœur à l’autre, qui l’accepte.

La dépendance nous empêche d’être nous-même, et laisse le rôle principal à l’autre personne : cette personne imaginaire dont l’autre croit que c’est nous.

Quand on décide de mettre un terme à la relation, l’un reste alors à la merci de la souffrance et de la douleur générée par la rupture.

Apparaît alors un vide qui peut nous mener vers la dévalorisation, maintenue par la croyance que nous sommes indignes de l’amour.

Ce vide, si nous ne l’acceptons pas, peut construire des murs de pierres, qui rendront impossibles de futures rencontres. C’est pour cela qu’il est si important de faire son deuil après la perte d’un conjoint : pour récupérer et nous renouveler dans les apprentissages des relations.

Déprendre, c’est s’oublier soi-même et se donner à l’autre. Aimer, c’est se respecter soi-même et respecter l’autre, pour être à deux, sans cesser d’être un.
Partager

Homme-assis-souffrant-a-cause-de-l'amour-murs

Il peut aussi arriver que quelqu’un de très patient détruise pierre par pierre notre mur et nous apprenne que l’amour épanoui se base sur le respect de l’intimité de l’autre et sur le partage, comme on le voit à la fin de ce court métrage.

Le soutien d’une autre personne aide à surmonter une rupture, et même peut éclaircir les ténèbres : en sortir ou y rester ne dépend que de vous.

La consolidation de l’amour

Si finalement, vous avez décidé de marcher aux côtés de l’autre personne, il est important de conserver l’idée selon laquelle l’amour n’est pas un sentiment passif, mais qu’il s’alimente de nos actes.

L’amour est comme un jardin qu’il faut arroser chaque jour.

L’amour authentique ne se nourrit pas du fait de modeler l’autre à notre image et inversement, mais de l’acceptation sincère et de la connaissance de l’autre.

L’amour est le joyau brillant qui naît de deux cœurs qui ont décidé volontairement de s’aimer et de se comprendre.

Quand chacun a la clé pour ouvrir les serrures de l’autre et sait où elles se trouvent, la complicité grandit.

Elle grandit tellement que se crée une atmosphère émotionnelle qui sert d’isolant pour l’unique langage que l’on parle : celui des sentiments et des cœurs.

L’amour dans une relation saine fonctionne comme un soutien sur lequel s’appuyer et prendre son élan, un lieu où l’on grandit ensemble.
Partager

Chaque relation humaine est un monde en elle-même qui naît de la rencontre avec d’autres mondes. La direction que prendra chacune dépendra de ses leaders et du type d’espoir qui la nourrit.

Ainsi « The Gift » est un court métrage qui sert de métaphore pour comprendre certains aspects fondamentaux sur le fonctionnement de l’amour.

Le voici :

A découvrir aussi